L’aquarium de la mort

« Mince mon saqueu »
Dans un parc aquatique, un injection donnée à une pieuvre engendre la création de plusieurs animaux morts-vivants, qui s'échappent de leurs aquariums. Les employés décident de fermer l'établissement.

Titre original (ou alternatif) : Aquarium of the dead
source synopsis et images : The Asylum
Fiche créée le 2 janvier 2023 et mise à jour le 18 mai 2023
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  1. Le lancer de seringue ;
  2. La VF ;
  3. La mort étonnampilante de Eddie « Clu » Cluwirth (Vivica A. Fox).

Des choses gentilles à dire sur ce film

Sorti tout droit des toilettes communes The Asylum-SyFy, Aquarium of the dead annonce d’emblée : un scénar torché à la va-vite sur un post-it personnalisé aux couleurs d’une compagnie d’assurance quelconque, de longs tunnels de dialogues, des bestioles en images de synthèses allant du très moche au pas top, une référence au catalogue The Asylum glissée dans une conversation à un moment si on a de la chance, une bande son déjà entendue mille fois et un casting aux oignons.
Et au final, eh bin, c’est à peu près ce qu’on a : six pékins peu ou prou enfermés dans un parc aquatique, cernés de bestioles d’une agressivité molle matérialisées par les commentaires des personnages ou des tambourinages de portes ou matérialisées par des images de synthèses pas top, qui parcourent des couloirs. Le summum est atteint quand ce qui reste de la petite troupe doit enjamber les deux requins endormis qui lui barrent le passage... et chacun des membres de les enjamber, l’un après l’autre, en douceur, pour ne pas les réveiller. La tension ne monte pas pour autant et pas de surprise, l’un des requins attendra que le tout dernier personnage soit passé pour lui chogner le mollet... Le tout saupoudré d’un peu d’humour, qui peut fonctionner ouuuuuu qui peut prendre la forme d’un clin d’œil à Sharknado à grands renforts de coups de coude dans les côtes.
Aquarium of the dead présente toutefois l’intérêt d’être complètement con (la scène d’ouverture met dans le bain : un lancer de seringue qui n’a aucun sens suivi d’un plantage d’aiguille dans le gras d’une pieuvre hors champ, et d’après les éléments de décor qu’on a sous les yeux, certainement hors de portée aussi, le tout servi par des comédiens au top de leur forme) et de bénéficier d’un chouette doublage qui rend les ventres mous et autres tunnels de dialogues extrêmement savoureux.
Résultat, on passe quand-même un bon moment.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 31  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Gonfle les muscles devant le miroir
    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Scientifique/enquêteur/écrivain qui s’enregistre sur dictaphone
    — Secoue la tête pour : se réveiller

    Perso, j’ai jamais fait ça. Ni personne de ma famille. Ni même de mes amies.

    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.


Personnage > Caractéristique

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire

Personnage > Citation

    — Annonce | « J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle... »
    — Défie | « Viens me chercher ! »

    et variantes : « Viens la chercher », « Viens », « Approche » etc.

    — Menace | « Tu as jusqu’à demain... »

    ... pour trouver une information, pour payer la rançon, pour livrer l’arme secrète, etc.

    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Rassure | « Tout va bien se passer » / « Tout va bien, c’est fini. »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — Loose | S’évanouit exagérément

Personnage > Méchante

    — Trahie ! | Doublée/abattue par sa propre équipe

    Eh ouais.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.


Réalisation

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Tension | Recours à un plan lointain lors d’un cri pour entretenir le suspense
    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.

    — Zoom avant sur le visage hurlant de la victime d’une attaque (animale) soudaine

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Animal | Requin
    — Mobilier | Porte dérobée

    Ouverte par un mécanisme simple (livre basculant, rideau à tirer, bibelot à déplacer, etc.)

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Téléphones qui sonnent de partout dans la salle de rédaction d’un journal
    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Musique | Classique

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...

    — Tension | Menace qui agrippe le mollet/la cheville du personnage au dernier moment lors d’une fuite

    Histoire de gagner quelques minutes de métrage plus que d’apporter un dernier frisson.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Étagères de bibliothèque qui tombent comme des dominos
    — Gag cartoonesque | Entraînée par son élan, continue tout droit au lieu de tourner
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Recours à un plan large pour marquer la puissance d’un cri (gag)

    On bascule d’un plan serré sur l’un des personnages qui a une confidence à faire, à un plan large de paysage (voire de la Terre) qui accompagne la réaction ‒ généralement un cri ‒ de l’autre.

    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Sous un pont de périph’ américain

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Caprice de star : « Il/elle ne veut parler qu’à vous »

    Une criminelle emprisonnée souhaite enfin livrer ses secrets mais ne parlera qu’à une personne choisie et pas à une autre : chacune ses manies

    — Merci, Captain Obvious !
    — Mort | Stupide

    Valable pour souligner l’absurdité de la vie : un personnage tombe dans l’escalier et se tue en voulant échapper à un danger.
    Mais aussi pour enfoncer le clou karmique quand il s’agit d’un personnage négatif : un sbire, quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, peut mourir de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Référence (grossière) à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Confession blessante

    Du type « Tu te souviens y a dix ans quand on t’a dit que XXX eh bien, c’est moi qui XXX. En bref j’ai sauté ta femme, buté ton hamster et vice et versa... »
    Le genre de séquence qui au choix est génératrice de tension, peut lancer le spectateur sur une fausse piste, ou est porteuse de charge comique.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — Plus de réseau téléphonique
    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Carton-pâte | Tape aléatoirement sur un clavier d’ordinateur

    On aimerait tellement voir le résultat de la frappe au clavier de cette personne : sans doute quelque chose d’approchant à « amvk fké à(_(à »,v,s lmw, ,sdlmfk".


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sens moral

    — Karma | La/le fuyardee finit par crever

    Comme une vieille merde.

    — Se fait tuer après une bouffée de courage et de confiance en lui

    Ou à la fin d’un discours ou d’une sortie faits pour motiver un groupe


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 31 ingrédients et les 4 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sens moral


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?