L’appel de la forêt

La pelle du Saint-Morêt
Alliant prises de vues réelles et animation, L'appel de la forêt raconte l’histoire de Buck, un chien au grand cœur, dont la paisible vie domestique bascule lorsqu’il est brusquement arraché de sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon en Alaska, pendant la ruée vers l’or, dans les années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement vivre l’aventure de sa vie et trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

Titre original (ou alternatif) : The Call of the Wild
Chiant, voire carrément pénible
sur l'échelle de Slater
  2 regards incrédules :
  1. Ces chiens numériques, oh là là... ;
  2. Ces gags cartoonesques, oh là là...

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

J’ai pas pu.
J’ai essayé, je vous jure, mais j’ai pas réussi à croire à ces animaux non-humains fabriqués de toute pièce. Dès lors, le film a perdu une bonne partie de son intérêt puisque le chien ne parle pas, ce qui aurait nécessairement relevé mon niveau d’attention à son maximum. J’ai d’abord été choqué, puis vénère et enfin hilare devant les ratés de l’animation. Le rendu et la finesse des chiens est vraiment bluffante dans les poses plutôt statiques ; par contre, le problème éclate comme un furoncle trop mûr lors de certains mouvements et, pire que tout, quand les animaux miment des comportements d’êtres humains.
Là, le film passe dans une autre dimension, celle du film d’animation pour les zinfins, avec ces gros sabots et ces ficelles géantes et colorées. Le problème que j’y ai vu réside dans cet entre-deux car Chris Sanders ne sait pas choisir entre le pur film pour enfants et le divertissement plus sérieux. Cela m’a rendu compliqué d’accepter d’un côté les caricatures, les gags cartoonesques et d’un autre côté des scènes plus dramatiques comme celles où Hal (Dan Stevens) campe un méchant très 1er degré et très crédible.
The call of the wild est loin dans le degré de filiation avec le roman de London, unique prétexte à différents actes offrant au héros, le chien Buck, autant d’occasions de nous ravir : la belle vie à son chienchien, le rapt infâme, le travail au service de la livraison du courrier, le rachat par le cruel Hal et enfin le compagnonnage avec John Thornton (Harrison Ford). On aura donc Buck sauve la femme de Perrault (Omar Sy), Buck devient chef de meute à la force des coussinets, Buck aide les vieillards, Buck a le blues, Buck ruine le repas de fête de la maisonnée, Buck joue de l’harmonica, Buck empêche Harrison de se bourrer la gueule, Buck conte fleurette à une louve, etc. Toutes ces aventures agrémentées d’une musique générée par une IA quelconque.
Et une mention spéciale à Harrison Ford, très chouette vieux à barbe fournie.

Pas un mauvais film pour enfants, donc ; pour les adultes, je pense que ce sera plus compliqué.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 20 ingrédients et les 2 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Un très beau film. Mais pourquoi Omar Sy y fait une apparition. A l’époque de l’histoire évoqué, aucun sénégalais ne conduisait de traîneau dans le nord canadien !!! Les adeptes du wokisme souhaite une réécriture de l’histoire.

 »




« c'est quoi ce truc? changez au moins le titre on peut croire que c'est un vrai film de London ça ressemble aux mangas qui veulent refaire Dysney »




« Quel beau film d'aventure. Paysages magnifiques. Interprétation super de Ford mais qu'est-ce que je me suis régalée en voyant le Chien. »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?