Knights of Badassdom

Sans peur et sans reproche et sans entrain
Des fans de jeux de rôles invoquent un démon par erreur... et doivent l'affronter.
source synopsis et images : IndieVest Pictures North by Northwest Entertainment
Fiche créée le 10 avril 2024 et mise à jour le 10 avril 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Super idée, exécution foirée, Knights of Badassdom, c’est 1h26 de frustration. Le pitch de départ est plutôt fun : Eric (Steve Zahn) et Hung (Peter Dinklage) décident de soigner le chagrin d’amour de leur pote Joe (Ryan Kwanten) en l’emmenant faire une grosse session de un jeu de rôle grandeur nature. Le truc con c’est qu’une simulation de rituel débouche malencontreusement sur la libération d’une force démoniaque que nos sympathiques branleurs vont devoir combattre pour de vrai.
Si on sent, à la lecture du résumé, l’héritage de Sam Raimi et de son Evil Dead dans l’invocation involontaire et la malice de Edgar Wright et de son Shaun of the Dead dans la juxtaposition des histoires de cœur et d’un contexte apocalyptique ainsi que les jeux de complicité avec un public versé dans la culture populaire, il manque au final l’essentiel : de l’inattendu, de la folie et du rythme. Knights of Badassdom repose sur une bonne base, voire deux, si l’on prend en compte la sincérité de ses créateurs que l’on ressent malgré tout au fil du film, mais le fait est qu’assez rapidement on se retrouve en terrain connu. Les néophytes Kevin Dreyfuss et Matt Wall ne creusent jamais vraiment leurs idées et suivent finalement un schéma classique, les personnages sont assez caricaturaux, tandis que Joe Lynch propose une réalisation beaucoup trop sage pour ce qu’elle a à porter. On perçoit pourtant chez lui l’envie de dynamiser le tout, en utilisant par exemple des effets woosh comme l’aurait fait Edgar Wright, mais sans propos ni maîtrise derrière, ça reste mou et stérile.
Comme s’ils sentaient qu’il manquait quelque chose, les auteurs vont exacerber leur utilisation de références aux initiés... quitte à tomber dans la référence pour la référence : ce qui doit être un plaisir de lecture supplémentaire ou même un élément de scénario à part entière n’est ici qu’un artifice qui au final souligne surtout la faiblesse du récit.
C’est con. Vraiment. On voit clairement dans quelle direction les auteurs du film veulent aller, on voit que leur démarche est sincère, mais on voit encore plus leurs difficultés à en faire quelque chose. À noter que le film a connu quelques soucis de développement et de distribution et qu’il existerait une version director’s cut qui dormirait quelque part... qui sait.
En attendant, il faudra se contenter de Peter Dinklage en train de manger une photo avec une détermination badass.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 37  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fait signe à son adversaire de s’approcher
    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Drague incongrue dans un moment de tension
    — Coolitude | Ado qui fait de l’air-guitare

    Ou air-batterie, ou air-basse, etc.

    — Mort signifiée par le passage d’un doigt sur la gorge

    Couic

    — Se regarde dans un miroir | contemplation
    — Surprise par une main amie posée sur son épaule

    Mais sans faux-suspense.

    — Tension | Échappe ses clés ou peine à les mettre sur le contact
    — Tension | Fouille les toilettes les unes après les autres
    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | N’arrive pas à se remettre d’une rupture

    Ouep. Dur.


Personnage > Citation

    — Commente | « Et en français, ça donne quoi ? »

    « J’comprends rien à ton charabia »

    — Ironise | « Je t’ai manqué ? »

Personnage > Interprétation

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage secondaire

    — Croquée en plein milieu d’une phrase
    — Hôtel minable et réceptionniste avachie

    Posture enseignée dans toutes les écoles hôtelières minables qui se respectent.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Entr’aperçoit une silhouette suspecte
    — Fin | Que sont-elles/ils devenues ?

    Où on apprend qu’une telle a été condamnée, que celui-ci est devenu écrivain renommé ou juge fédéral et que celui-là a ouvert un bar à putes.

    — Grammaire | Fast cut de préparation

    Préparation à une routine, une journée de boulot ou à un évènement ponctuel/particulier, bagarre etc.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Gros plan | Sur un élément (vis, étai...) qui menace de céder/se déboîter
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : SMS, mail, scores de match etc.
    — Ouverture ou fin | Gros plan sur un vieux livre

    Qui généralement s’ouvre/se referme.
    Avec les pages qui défilent à mesure qu’on pose les éléments de départ.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Mobilier | Encore une porte qui n’est pas refermée après le passage d’un personnage
    — Mort hors-champ | Gerbe de sang qui éclabousse un mur, une vitre...

    Ça c’est de la suggestion vieux...

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Son métallique qui accompagne un jumpscare
    — Emploi de hard rock pour accompagner une séquence pétage de plombs
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Tension | Compte à rebours en mètres

    Objet/créature en approche

    — Woosh | Objet jeté au ralenti

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Cri (gag)

    Cri que des personnages peuvent pousser en même temps, en se regardant, etc.

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag avec un animal

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Station service glauque

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Truc oublié
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Se voit confier un élément compromettant à son insu...

    La personne se débarrassant de la vidéo/puce/cd-rom/calepin etc. au cours d’une poursuite finissant généralement par être tuée.

    — Trahie par : un éternuement, une sonnerie de téléphone, une branche qui craque, un objet qui tombe, etc.

    & variantes

    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Enterre un cadavre discretos dans les bois à la lumière des phares de la bagnole
    — Passion | Sous-entendu sexuel

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Outrage sexiste | Menstruation

Thème > Testostérone

    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 37 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?