Innocent Blood

Superbichon contre mafia
Marie, une jeune femme vampire, sévit dans les milieux mafieux où elle apaise ses appétits, tandis que le policier Joe Gennaro, solitaire et désavoué par ses supérieurs, traque le chef de la plus puissante famille de la mafia de Pittsburgh. Marie et Jo sont faits pour se rencontrer.
source synopsis et images : Warner Bros. Pictures
Fiche créée le 14 février 2024 et mise à jour le 14 février 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Innocent Blood c’est plein de bonnes intentions, plein de bonnes idées. Innocent Blood c’est totalement déséquilibré et ça frise le ridicule. Un peu à la manière du coup des deux loups qui s’affrontent au cœur de l’être humain, la sympathie ou l’antipathie qu’on peut avoir pour Innocent Blood dépend de ce qu’on choisit de voir. Si le film a de bonnes raisons d’avoir autant de détracteur, il en a encore plus d’avoir un petit statut de film culte.
C’est sûr que le film, qui mêle films de vampire et truanderie scorsesienne, est clairement déséquilibré et manque d’homogénéité. On passe un peu vite sur le mode de vie de Marie (Anne Parillaud), vampiresse au code d’honneur strict : je mords pour ne pas mourir, mais je ne mords que des sales types et je m’assure de les refroidir pour ne pas leur refiler un pouvoir trop grand. La morsure problématique arrive relativement vite mais l’ampleur du boxon à savoir un roi de la pègre qui se monte une armée de semi immortels n’apparaît réellement que dans les 20-30 dernières minutes. avec dans l’intervalle, un peu de mollesse et une romance boiteuse entre les deux protagonistes Marie et Joe (Anthony LaPaglia).
Et c’est sûr que le film soufre de ce duo d’acteurs. Anthony LaPaglia est transparent comme une feuille azyme, Anne Parillaud est complètement à la ramasse visiblement plus concentrée sur son anglais que sur le fait de simplement jouer mais pas que. Elle emporte avec son non jeu toute la crédibilité du film. Les scènes d’attaques notamment aurait pu faire leur effet... mais on n’en retient qu’Anne Parillaud qui feule et qui, au choix, peine à toucher les acteurs avec qui elle partage la scène ou force trop le trait.
Mais à côté de ça quel pied. Le croisement des univers Hammer univers Scorse est une belle idée, Robert Loggia cabotine comme un beau diable dans son rôle de parrain de plus en plus conscient qu’il a été touché par la grâce, la conversion des sbires (un beau casting de seconds couteaux) façon Schtroumpfs noirs lors de la dernière partie est très très fun et mêle habilement tension (l’image des seconds couteaux qui reviennent à la vie mécaniquement un sourire figé aux lèvres à quelque chose de terrifiant) et humour (l’inspecteur Morales (Luis Guzmán) bâillonné sur sa chaise à roulettes qui essaie désespérément de sortir par petits pas). Les effets pratiques, la deuxième mort de l’avocat notamment, sont de très bonne tenue. Petite note ludique supplémentaire, film de John Landis oblige, c’est la foire aux caméos : Leanna Quigley, Dario Argento, ou encore Frank Oz dans un petit rôle de médecin légiste amené, incrédule, à courir derrière son cadavre et Sam Raimi qui s’enfile un bout de poulet avec une nonchalance qui fait plaisir à voir.
Innocent Blood n’est pas un John Landis de qualité premium, la faute à un scénario beaucoup trop inégal et un duo Anne Parillaud/Anthony LaPaglia complétement à côté de ses pompes, mais avec sa petite atmosphère qui lui est propre, ses petites scènes marquantes, ses petites touches de délire, il a tout du petit film qu’on se plaît à redécouvrir.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 49  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Empêche un personnage d’en abattre un autre en retenant son bras ou en le poussant au dernier moment

    Rhâââââ !

    — Bagarre | Jette un objet (souvent une lampe) à la tête de son agresseur

    Ce qui expliquerait pourquoi il y a autant de lampes dans les intérieurs.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Brise un miroir après s’être observé plus ou moins longuement
    — Compte jusqu’à trois (ou cinq)

    « Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Double des véhicules en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Diversion grossière permettant de gagner du temps

    Questions stupides, confessions saugrenues, « Oh vous avez vu ça !? » et autres comportements vaudevillesques destinés à permettre à un troisième personnage de s’éclipser, de dissimuler un objet compromettant, etc.
    Gag, tension ou les deux.

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Mort | Tombe d’une balustrade après s’être fait flinguer

    Héritage western.

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Passion | Fait du pied sous la table
    — Remonte une hauteur à vitesse grand V après avoir libéré un contre-poids
    — Ruse | Fait semblant d’être saoûle

    Plusieurs raisons peuvent pousser un personnage à jouer l’ivrogne, mais on notera en général la volonté de passer inaperçue, car à un habile subterfuge consistant en un mélange à parts égales de vêtements imbibés de whisky, de chemise débraillée, de cheveux en bataille et d’haleine fortement alcoolisée.

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Stylé | Attrape une mouche en plein vol à mains nues ou la tue d’un lancer de couteau

    & variantes genre capture une mouche en plein vol en utilisant des baguettes.

    — Stylé | Démarre un moyen de transport en trafiquant les fils (sous le volant)

    Un petit coup sous le volant pour péter la plaque de protection, on chope les 2 fils qui tombent sous la main, on les met en contact et hop, le tour est joué !

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Parents opposés/réticents à la passion de leur gosse
    — Sacrée tête de mule

    Expression spéciste pour qualifier un personnage qui, ben oui, que voulez-vous, quand elle ou il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle ou il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Super pouvoir | Au Vietnam, elle/il était le meilleur

    & variantes


Personnage > Citation

    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — À l’épreuve | En proie au doute

    Le personnage avait un vrai talent pour un truc qu’il a perdu et qui va être l’enjeu du film ou la clé de la victoire finale ; le leader d’une équipe se défausse temporairement à l’approche du match/combat final ; etc.

    — Stylé | Intercepte la main / le poing qui s’approche pour le frapper

    La classe... Même s’il a pas mal morflé jusque-là.


Personnage > Interprétation

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Mort | Big boss qui tue un sous-fifre pour sanctionner une erreur/une trahison

    Avec des patrons comme ça, on n’a pas besoin de flics.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante

Personnage secondaire

    — Flics qui arrivent et se déploient après la bagarre
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

     ? | Caméo
    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Voiture qui décolle et se retourne en l’air (suite à une collision)

    La touche eighties.

    — Fin | Générique de fin façon album de jeunesse

    Exécuté suivant des designs et des techniques d’animation traditionnels, en 2D, pour conclure un film d’animation numérique, en volume.

    — Grammaire | Vue aérienne de gratte-ciels (accompagnée de sirènes de police)

    & variante : panorama de ville, la nuit, accompagné de sirènes de police

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Placement de produits
    — Objectif de la caméra éclaboussé par une gerbe de sang
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Mort hors-champ | Gerbe de sang qui éclabousse un mur, une vitre...

    Ça c’est de la suggestion vieux...

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Wooosh !
    — Locution | Les démons ont une voix très grave et très rocailleuse... ou un cancer de la gorge

    Et ils parlent très souvent en anglais.

    — Long bip d’ECG plat

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient une gentille est en fait... celle d’une autre gentille !
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Neutralise/évite sans s’en rendre compte l’agresseur qui s’approche de lui en tapinois
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease
    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Entrepôt de carcasses congelées

    Faut être mafieux pour comprendre cette attirance pour ces planques, toujours dotées de magnifiques murs de rubans de plastique du plus bel effet.


Scénario > Dialogue

    — Explicite la situation dans laquelle elles ou ils se trouvent via une anecdote ou du mime
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Scène de douche quasi publicitaire

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    A toujours un côté poseur, publicitaire, affecté. Le personnages ne se mouche pas dans ses doigts, ne grimace pas quand le jet d’eau lui éclabousse la tronche.
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.

    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Situation | Surenchère de carambolages
    — Tension | Suspendue dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Course poursuite | Freine avec ses deux pieds
    — Fait tout péter en balançant | son Zippo

    La marque des gens stylés voilà tout.

    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Temporalité aléatoire pour cause de suspense

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme

Thème > Testostérone

    — Bagarre | S’interpose entre deux esprits échauffés qui veulent se la donner

    Keep cool ! Concentrez-vous sur la mission.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 49 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?