Saga Hurlements

Hurlements II

Sybil Danning avec du poil autour
Une jeune femme dont la soeur a été tuée par des loups garous aide un enquêteur a traquer le gang de bêtes sauvages à travers l'Europe et les Etats-Unis.

Titre original (ou alternatif) : Howling II : Stirba - Werewolf Bitch ; Howling II : Your Sister is a Werewolf
source synopsis et images : Cinema '84/Greenberg Brothers Partnership Hemdale
Fiche créée le 21 septembre 2022 et mise à jour le 29 août 2023
Je le reverrais avec plaisir
sur l'échelle de Slater
avec Sybil Danning
  4 regards incrédules :
  1. Ces fondus enchaînés du diable !!
  2. La manière dont Vasile (Jiří Krytinář), l’acolyte de petite taille de Stefan Crosscoe (Christopher Lee), se débarrasse d’un pov’ garde à la porte du château, d’abord avec un lancer de couteau, puis au fléau d’armes.
  3. Les boules quies bénites en soi... Puis la scène au cours de laquelle le nain, en pleine fuite, les perd. Et ce n’est même pas la dernière des scènes hallucinantes que nous offre Vasile.
  4. Le générique de fin avec l’arrachage du bustier de Sybil remonté et remontré encore et encore.

Des choses gentilles à dire sur ce film

L’esprit de Hurlements II sera posé d’emblée alors que Christopher Lee introduira le film à l’ancienne, voix d’outre tombe, face caméra et adresse au spectateur. Tous les mauvais choix y passeront, Hurlements II sera ridicule ou ne sera pas. Stefan Crosscoe (Christopher Lee) se tape l’incruste à un enterrement et annonce au frère de la défunte, a priori le personnage principal de Hurlements, que sa sœur est un loup-garou. Direct. Comme ça. D’abord chiffonné, le frangin (Reb Brown, qui joue la colère comme il joue le scepticisme et la détermination) se résout à suivre le mystérieux bonhomme qui a l’air d’en savoir beaucoup jusqu’en Transylvanie pour mettre fin au règne des loup-garous.
Dit comme ça, c’est un peu tarte. Mis en scène comme ça l’a été, ça l’est encore plus et on se retrouve avec, en vrac, Christopher Lee affublé de lunettes stylées dans un dancing, un acolyte de petite taille qui joue du fléau d’arme comme personne, une acolyte féminine qui ne sert pas à grand-chose, des scènes d’orgie bien poilues, une simili sainte grenade d’Antioche, des boules quies bénites et autres accessoires factices type grosse caisse de bois qui rebondit, fondus enchaînés en tous genres. L’acmé est atteinte avec le générique de fin montrant les meilleurs moments du film et se faisant répondre entre eux les différents extraits. Sybil Danning arrachant son bustier y apparaît un nombre de fois conséquent et en rythme.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 21 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?