x

Saga Hurlements

Hurlements II

Sybil Danning avec du poil autour
Une jeune femme dont la soeur a été tuée par des loups garous aide un enquêteur a traquer le gang de bêtes sauvages à travers l'Europe et les Etats-Unis.
Titre original : Howling II : Stirba - Werewolf Bitch ; Howling II : Your Sister is a Werewolf
source synopsis et images : Hemdale Cinema '84/Greenberg Brothers Partnership
Fiche créée le 21 septembre 2022 et mise à jour le 21 septembre 2022
| 4
  • Ces fondus enchaînés du diable !!
  • La manière dont Vasile (Jiří Krytinář), l’acolyte de petite taille de Stefan Crosscoe (Christopher Lee), se débarrasse d’un pov’ garde à la porte du château, d’abord avec un lancer de couteau, puis au fléau d’armes.
  • Les boules quies bénites en soi... Puis la scène au cours de laquelle le nain, en pleine fuite, les perd. Et ce n’est même pas la dernière des scènes hallucinantes que nous offre Vasile.
  • Le générique de fin avec l’arrachage du bustier de Sybil remonté et remontré encore et encore.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Double des voitures en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Se fait draguer
    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé, rangé dans une boîte
    — Tension | Laisse une empreinte sanguinolente après avoir touché un mur
    — Tension | Passe en commandes manuelles

    Rien ne vaut un type bourré aux manettes plutôt qu’une super intelligence artificielle.

    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | N’arrive pas à se remettre d’une rupture

    Ouep. Dur.

    — Blues | Sa femme, sa fille ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Tension | Proche insouciant·e qui passe du bon temps dans la zone à risque

    Personne ne lui a dit que le terrain de foot allait être touché par la tornade : faites des gosses, tiens !


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Police | Agent mis à pied ou en vacances forcées

    Peut être une sanction ou une acte de prévention.

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es

Personnage > Méchant·e

    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.


Réalisation

    — Course-poursuite | Véhicules (de police) en surnombre qui prennent toute la largeur de la voie
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre un·e égal·e ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Technique | Travelling contrarié
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Pas de rituel sans un millier de bougies minimum

    Quand les satanistes garantissent la survie de toute une filière.

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Intelligence artificielle de vaisseau : a une voix robotique

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Acrobaties Woosh

    Triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Musique | Pas de militaires sans roulement de tambour

    Et variantes du type spacemarines...

    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Réalisation > Surprise !

    — Tension | Le tueur, l’adversaire ou la bestiole était caché·e sur la banquette arrière

    Et qui peut apparaître soudainement dans le rétroviseur.
    Et qui peut être un personnage gentil, comme ce témoin recherché par tout le monde mais qui ne fait confiance qu’à notre héro.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Gag avec la police
    — Massage brutal
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Surdité

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Cliché touristique
    — Partie de poker

    Et le travelling circulaire qui va avec.


Scénario > Dialogue

    — Chapelet de gros mots
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Scène rapide de procès/condamnation
    — Victime de mort (surnaturelle ou pas) dégueulasse

    Pour une franchise horrifique digne de ce nom


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

     ? | Les amazones se battent comme des tenniswomen

    Les cuisses à l’air, en tenant leur épée comme une raquette et poussant des yaaaah chaque fois qu’elles donnent un coup

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

    — Brutasse | Tire un type hors de sa voiture par la fenêtre de sa portière

    Et c’est pas pour lui venir en aide.

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.



Voir les 21 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • L’esprit de Hurlements II sera posé d’emblée alors que Christopher Lee introduira le film à l’ancienne, voix d’outre tombe, face caméra et adresse au spectateur. Tous les mauvais choix y passeront, Hurlements II sera ridicule ou ne sera pas. Stefan Crosscoe (Christopher Lee) se tape l’incruste à un enterrement et annonce au frère de la défunte, a priori le personnage principal de Hurlements, que sa sœur est un loup-garou. Direct. Comme ça. D’abord chiffonné, le frangin (Reb Brown, qui joue la colère comme il joue le scepticisme et la détermination) se résout à suivre le mystérieux bonhomme qui a l’air d’en savoir beaucoup jusqu’en Transylvanie pour mettre fin au règne des loup-garous.
  • Dit comme ça, c’est un peu tarte. Mis en scène comme ça l’a été, ça l’est encore plus et on se retrouve avec, en vrac, Christopher Lee affublé de lunettes stylées dans un dancing, un acolyte de petite taille qui joue du fléau d’arme comme personne, une acolyte féminine qui ne sert pas à grand-chose, des scènes d’orgie bien poilues, une simili sainte grenade d’Antioche, des boules quies bénites et autres accessoires factices type grosse caisse de bois qui rebondit, fondus enchaînés en tous genres. L’acmé est atteinte avec le générique de fin montrant les meilleurs moments du film et se faisant répondre entre eux les différents extraits. Sybil Danning arrachant son bustier y apparaît un nombre de fois conséquent et en rythme.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?