Saga Highlander

Highlander : Le Gardien de l’immortalité

A kind of magic
Dans un futur proche en Europe de l’Est. Toujours au plus près des guerres, l’immortel Duncan McLeod assiste à la révolution d’un peuple, essayant d’y retrouver Anna, un amour disparu. Son ami Methos, le plus vieux des immortels, découvre alors que les astres vont s’aligner dans le ciel comme le prédit une légende immortelle: la Source va donc ouvrir ses portes et seul le dernier des immortels pourra y pénétrer. Duncan, Méthos,Joe Dawson et une poignée d’immortels commencent alors un long voyage qui les mènera au Gardien, dernier rempart avant le prix….

Titre original (ou alternatif) : Highlander : The Source
sur l'échelle de Slater
  5 regards incrédules :
  1. L’alignement des planètes, un postulat débile, une projection de fanas d’informatique nanars en début de film et une concrétisation toute moche à la fin ;
  2. Le gardien, toute ses scènes ;
  3. Le cardinal Giovanni
  4. Le combat final
  5. L’horrible reprise de Princes of the universe

Des choses gentilles à dire sur ce film

Allez une bonne vieille voix off de fond du slip (en VF du moins) et c’est parti ! Si les deux numéros suivant The quickening s’étaient évertués à le gommer, Highlander : Le Gardien de l’immortalité y revient... d’une certaine manière. Car oui, nous voici à nouveau plongés dans l’obscurité désespérée d’un futur proche et accessoirement la grisaille caractéristique (et caricaturale) des anciens pays du bloc soviétique... et, s’il n’y a pas vraiment d’extraterrestres dans celui-ci, il y a un alignement de corps célestes qui n’a rien à leur envier.
Pour deux fois plus de plaisir, si cet alignement est scientifiquement impossible, il est aussi narrativement totalement incompréhensible... Est-ce qu’il est lié à l’origine des immortels, est-ce qu’il sert de point d’orientation pour y revenir, est-ce qu’il constitue en soi la source de leur pouvoir ? C’est un peu tout ça, un peu pas vraiment, c’est en tout cas le macguffin qui a réuni tout un groupe d’immortels -parce que oui, même s’il n’en reste plus qu’un à la fin de chaque film, il y en a toujours pour sortir du bois dans le suivant- dont fait partie Duncan MacLeod (Adrian Paul) qui ne se remet pas de la disparition d’une femme flashbacks de photo-shooting nuptial ou prénuptial et mine pénétrée à l’appui.
Le hic, c’est que, leur quête touchant au but, ils se heurtent à un ennemi implacable, le gardien de la source de l’immortalité. Et si on a, au sein du groupe, une belle tentative ratée de faire un personnage stylé hérité des cultures comics et vidéoludique en la personne du cardinal Giovanni (Thom Fell), on atteint des sommets de nanardise avec le gardien (Cristian Solimeno), antagoniste complètement cramé qui saborde le film à chacune de ses apparitions. Posé comme un ennemi implacable, sa puissance est matérialisée par des effets de vitesse numériques absolument pas maîtrisés et sa force de caractère, son détachement, sa philosophie, elle, est symbolisée par un sens de l’humour que seuls les 4-7 ans peuvent apprécier. Tamponné par la voiture de Joe (Jim Byrnes) en plein combat avec MacLeod, le gardien quitte la scène les membres repliés, comme une grosse grenouille, en s’exclamant « Saluuuut Joe », possible référence à Hey Joe ! en VO... après tout le gardien n’hésite pas à slammer qui voudrait vivre éternellement/who wants to live forever. Le sang d’un des immortels sur les mains, il n’hésite pas à tirer sa révérence avec un « merci vous avez été un public merveilleux ! Bonne nuit ! ». Et quand il ne parle pas, il fait des petits sauts de cabri ou de la tyrolienne dans la forêt en arrière-plan.
Autant dire que notre monolithique Duncan MacLeod a un adversaire à sa mesure à affronter au clair de l’alignement stellaire. Et autant dire qu’on n’est pas déçu. Le final est une débauche de moulinets, de tourbillons, de toupies en tous genre sans absolument aucun souci de sérieux et de dignité... même celle qui ne se bat pas tourne dans son coin.
Tout ça, et les cannibales de boom d’halloween, et l’horrible reprise de Princes of the universe, et les pérégrinations sans queue ni tête, et les dialogues qui essaient régulièrement d’être stylés et profonds, font de Highlander : Le Gardien de l’immortalité un plaisir de tous les instants.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 70repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Empêche un personnage d’en abattre un autre en retenant son bras ou en le poussant au dernier moment

    Rhâââââ !

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Émotion | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — En toute discrétion | Désapprouve silencieusement de la tête

    Mouvement souvent effectué par des personnages secondaires.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Se fait draguer
    — Saute d’un véhicule encore en marche
    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Caractéristique

    — Pas très nette | Entend des voix ou a des visions

    E-mi-lyyy... E-mi-lyyy... !

    — Religion | Fait un signe de croix
    — Tension | Hantée par des souvenirs traumatisants
    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Insulte | « Vous me faites vomir ! »

    & variantes : faites gerber, dégouttez...

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Prévient | « Courrez ! »

    Là, y’a plus le temps de bavasser, faut y aller fissa !

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « C’est trop calme » / « J’aime pas ça » / « J’ai un mauvais pressentiment » etc.

    « Ça ne colle pas », « Il y a quelque chose qui cloche »...


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | À la fin, renonce au trône pour l’aventure

    Marche aussi pour le flic qui se voit proposer une bonne place mais qui préfère rester sur le terrain parce que la vie derrière un bureau c’est pas pour lui

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.


Personnage > Méchante

    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Tension | Cri de rage ou de dépit

Personnage secondaire

    — Famille/groupe de rednecks difformes et/ou sadiques et/ou attardés et/ou cannibales

    La gingivite est la cause numero une de touuuuutes les caries

    — Punks post-apo et émeutiers de villes futuristes aux goûts vestimentaires douteux

    Punk is not dead.


Réalisation

    — Équipe | L’équipe (au complet) avance (au ralenti) face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Visions : flashs répétés

    + inserts de très gros plans sur les paupières fermées très très fort

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers, de la situation, du personnage, du contexte voire définition

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Rêves ou souvenirs introduits par un effet de distorsion ou encadrés par des contours flous

    Comme dans les sitcoms mais le rose en moins.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Stylé | Présentation de personnages à coups d’incrustations et d’arrêts sur image

    ... parfois assorties de woosh et de voix off.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Les visages crispés des duellistes se font face derrière leurs épées croisées

    Pour un duel, un vrai...

    — Tension | Objet lancé au ralenti
    — Tension | Ombre furtive qui passe rapidement devant la caméra

    ... ou en arrière-plan.

    — Tension | Tirée hors de la voiture par la vitre de la portière

    On n’est plus en sécurité nulle part.

    — Vue subjective | d’une personne droguée, sonnée ou victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Arme | Improbable
    — Fiasque dans la poche
    — Intelligence artificielle (de vaisseau)/interface | a une voix robotique/monocorde

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chouette ou hibou
    — Bruitage informatique qui pioupioute accompagnant l’incrustation d’un lieu ou d’une date
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.

Réalisation > Surprise !

    — Faux-suspense | Tranche les liens d’un ou d’une rivale attachée, à sa merci
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humiliée, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Gag cartoonesque
    — Nourriture étrangère (gag)

    Les anglais mangent fade, les américains mangent gras etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — « Dans un futur proche/indéterminé »
    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.


Scénario > Dialogue

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Embuscade | Route barrée par des carcasses de voiture/des rondins
    — Faux-suspense | Abat la menace qui arrive dans le dos du héros/de l’héroïne et qu’on n’avait pas vue venir
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Agissement | A encore refait les calculs, mais ne trouve toujours aucune erreur

    Rien à faire, c’est bien ça... :

    • la météorite va bien s’écraser sur terre dans 18 h ;
    • le volcan est bien en train de s’éveiller ;
    • c’est bien un requin géant qui a dévoré ce surfeur ;
    • Etc.
    — Bagarre | S’écrase sur une table pendant une bagarre
    — Masseur/Masseuse qui se fait remplacer en plein exercice à l’insu de la personne massée

    Tension ou gag.
    Souvent pendant un monologue de la personne massée, qui peut mettre un certain temps à s’apercevoir de la tromperie, notamment par la brutalité de la nouvelle ou du nouveau praticien.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Temporalité aléatoire pour cause de suspense

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Parler petit nègre
    — Travestie

Thème > Sens moral

    — Karma | La/le fuyardee finit par crever

    Comme une vieille merde.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Bagarre | S’interpose entre deux esprits échauffés qui veulent se la donner

    Keep cool ! Concentrez-vous sur la mission.

    — Plie/brise une arme en métal à mains nues

    Et incrédulité du sous-fifre situé à l’autre bout.


VO française ou doublage en VF

    — Adjectif « atomique », « nucléaire » ou « galactique » accolé à tout et n’importe quoi
    — Les taulards, les putes et les petites frappes parlent comme des titis parisiens

    (j’ai mis ça en personnage secondaire, je voulais créer un sous ensemble doublage mais j’ai pas réussi)


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 70 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sens moral

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

VO française ou doublage en VF

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?