Heropanti

Kicks et flûte
Chaudhary est un don qui règne sans partage sur son village d’Haryana. Une grande fête se prépare au château pour le mariage de sa fille ainée Renu. Le marié qu’il avait choisi arrive sur son cheval blanc, mais Renu a disparu. Elle s’est enfuie avec son amoureux. Chaudhary, entre honte et fureur, lance ses frères à la chasse aux tourtereaux. Le félon est rapidement identifié, mais comment le localiser ? Ses amis doivent être au courant de sa cachette. Les frères enlèvent donc trois garçons censés bien le connaître. Ils ne résistent pas longtemps à la torture et lâchent le nom d’un quatrième ami, Bablu qui lui doit savoir où se trouvent les amants en fuite.

Titre original (ou alternatif) : हीरोपंती
source synopsis et images : Nadiadwala Grandson Entertainment
Fiche créée le 12 mars 2024 et mise à jour le 3 avril 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Tiger Shroff dans toute sa splendeur juvénile, c’est l’essentiel de ce que peut offrir Heropanti. Non pas que le film soit particulièrement mauvais, ni même bon, on peut pas dire, mais il est sacrément longuet et surtout relativement convenu, s’inscrivant dans une belle tradition de comédies romantiques où les quiproquos théâtraux et les paterfamilias bougons sont rois avec un peu de castagne mignonnette en plus.
Pour faire simple, notre brave Tiger incarne Bablu, un jeune homme parfait en tout point (ne lui manque que l’esprit d’un Jimmy Guieu et encore), qui, d’une part, est amoureux d’une sémillante inconnue croisée une fois de loin comme ça dans la rue, et qui, d’autre part, se retrouve dans le collimateur de Suraj Singh Chaudhary (Prakash Raj), un homme aussi puissant qu’autoritaire. En effet, il se trouve que sa fille, Renu (Sandeepa Dhar), s’est enfuie sans laisser de traces avec Rakesh (Dev Sharma) la nuit de son mariage, ne laissant au patriarche, secondé par une tripotée de rejetons et de neveux pas très recommandables, qu’une piste à remonter, celle des fréquentations de l’insolent qui a osé lui ravir le cœur de sa fille parmi lesquelles figure Bablu. Monumentale erreur à double titre : Bablu n’a pas son pareil pour kicker des culs et, surtout, la belle inconnue pour qui il vibre de tout son être se trouve être... sa fille, Dimpy (Kriti Sanon).
Et tout se déroule de manière très très prévisible. Nul doute qu’à la fin, tout le monde finira par s’enfiler du sanglier au cœur du village en trinquant et en rigolant fort. L’amour sera plus fort que tout et tout le monde aura appris quelque chose, oui, même toi Suraj Singh Chaudhary dont l’agressivité et la mine renfrognée cachent simplement le cœur d’un papa meurtri. Il n’y a qu’à le voir, le pauvre, à errer en ville, beurré comme un p’tit Lu, après avoir renié sa fille (l’aînée). Autant dire, aussi, que sous des airs qui se veulent progressistes, Heropanti est particulièrement rétrograde, dénonçant la tradition pour mieux l’embrasser. Eh oui, ce qui fait que Bablu est un vrai héros, c’est aussi bien son caractère, bon, fort, loyal, fidèle... que, comme on le verra au final, son respect des ainés et de leurs valeurs.
C’est ainsi que, si le viol c’est non ! (la scène au cours de laquelle Bablu vole au secours d’une Dimpy aussi impuissante qu’une potiche de cartoon ligotée sur des rails sur fond de « no means no » est fantabuleuse), pour ce qui est des liens sacrés du mariage potentiellement forcé et de la question de la bénédiction du père, c’est déjà plus compliqué...
C’est pas consternant pour autant, dans le cadre du film en tout cas, d’autant que ça en renforce le côté outrancier et sympathiquement à côté de la plaque. Exemple marquant avec la scène dans laquelle Bablu découvre que son béguin, la personne avec qui il échange depuis sa détention chez le patriarche et la fille de ce dernier sont une seule et même personne. Tiger Shroff affiche un air de ravi de la crèche qui touche au sublime tandis que l’amour de sa vie se fait trainer par son oncle et par les cheveux dans un ralenti sympathiquement glamour...
L’autre point fun est le thème principal du film reposant sur des sifflements particulièrement ronge crâne et ponctués de heeey ! qu’on entend dès que Bablu fait quelque chose d’espiègle, de classe, d’audacieux, de badass, dès que Bablu fait quelque chose en somme, et qui, après visionnage, t’accompagnera sous la douche, au boulot, en courses, à la pêche, au tabac, à la préfecture, au musée vivant du cerf-volant, partout, au moins encore un mois. Et y a naturellement la version longue, un petit passage chanté dansé qui va avec où Tiger Shroff joue de la flûte traversière incrustée de diamants à écouter en boucle ici : https://www.youtube.com/watch?v=zQcDB1iCpWw.
Après, Heropanti ça reste quand même un peu long pour ce que ça raconte et on s’ennuie un peu entre deux passages crétins dus à une bonne tartine de premier degré, mais si vous aimez Tiger Shroff, et le Tiger Shroff qui craque malencontreusement sa chemise en vue du grand final, vous passerez un bon moment.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 51repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Broie un gobelet/une canette d’une main pour manifester son irritation
    — Coolitude | Dis-le en chanson

    Tu rencontres quelqu’un ? Présente-toi en chantant. Tu traverses un moment de désespoir ? Chante ton désarroi à la face du monde. Tu penses que tu n’as pas été assez claire sur pourquoi tu réagis de manière agressive face à ta famille (et parce que le film s’adresse à des gosses, qui sont par définition teubées) ? Explicite-le en chanson.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Routine | Gardes, militaires ou sous-fifres de méchantes tapant le carton

    Fort à parier qu’on voit dans cette scène un type abattant sa carte de très haut, comme le dernier pli d’un tour de belote où on met capot l’équipe adverse en disant « Et dix de der ! ».

    — Se libère de ses liens | En gonflant ses muscles

    On les retient pas ces héros et ces héroïnes, c’est plus fort qu’eux/elles, dès qu’elles/ils sont entravées, le premier truc qu’ils et elles cherchent à faire, c’est de se débarrasser de leurs liens.

    — Stylé | Intercepte un projectile à mains nues
    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Suspense | Chuchote une réponse/une information à l’oreille

    Alors qu’il n’y a personne autour.

    — Tension | Déboule en pyjama, batte de baseball prête à frapper, en réaction à des bruits nocturnes suspects

Personnage > Caractéristique

    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Récrimine | « Mais lâchez-moi, sales brutes ! »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Chevalier blanc | « Ce monsieur vous embête », « Elle t’a dit de la laisser »
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Lunettes | Abaisse ses lunettes de soleil pour mieux voir
    — Regard incrédule

Personnage secondaire

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Écran partagé

    Dialogue de téléphone, scène de cambriolage cool, effet suspense, etc.

    — Faux-suspense | Héros ou héroïne qui frappe délibérément à côté de la tête de son ennemie terrassée

    Parce que c’est ce que font les héros.
    Ils épargnent tout en mettant en garde.

    — Fin | Éclat de rire
    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Mise en scène | Explication et exécution de plan simultanées

    Sur fond de musique pêchue

    — Plan | Images de paysage urbain/naturel, couchers de soleil, passées en accéléré

    Pour des transitions stylés.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Sifflement entendu par une personne sonnée/choquée

    Ralenti en option.

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Intelligence artificielle (de vaisseau)/interface | a une voix robotique/monocorde

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Menace qui s’approche d’un côté, mais c’est un pote/petit ami qui surprend de l’autre
    — Tension | Surpris par un objet qui tombe ou que le personnage fait tomber à son insu

    & variantes : surpris.e par le bruit d’un objet sur lequel il ou elle a marché par inadvertance...


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Comique de répétition
    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag cartoonesque | Humilie une méchante/un adversaire en baissant son pantalon volontairement (ou non)
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Référence au nazisme ou à Hitler (gag)
    — Se cache (gag)

    Surtout ne pas se faire voir par sa fille qu’on espionne.

    — Se retrouve nue, en serviette ou en slip dans un endroit public

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)

Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Retrouve son/un logement sens dessus-dessous

    Tiroirs retournés, vêtements éparpillés, fauteuils lacérés, caca dans le magnétoscope...

    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Faux suspense | L’adversaire supposé du héros ou de l’héroïne est en fait son mentor/père, etc.

    ... et la mission n’est qu’un entraînement. Habile !

    — Plus de réseau téléphonique
    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Loose | Se fait larguer sur répondeur/messagerie
    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Tension | Suspendue dans le vide
    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Stylé | Explication scientifique sans queue ni tête mais pleine de mots compliqués

    Sciensse !

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Prostituée

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

    — Bagarre | S’interpose entre deux esprits échauffés qui veulent se la donner

    Keep cool ! Concentrez-vous sur la mission.

    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer tous

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre ce héros/cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Objectification viriliste | Corps musclé mis en valeur

    Tablette de chocolat, ombres qui soulignent les muscles, etc.

    — Stylé | Bloque un coup de poing

    Ne pare pas. Bloque. Avec fermeté. La classe.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 51 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?