x

Saga The happy ghost

Happy ghost II

Flots d’énergie psychique... et de Coca-cola
Un professeur de lycée constamment harcelé par ses élèves devient un fantôme doté de pouvoirs magiques. Mais ceux-ci lui attirent sans cesse des ennuis avec sa hiérarchie.
Titre original : 開心鬼放暑假
source synopsis et images : Cinema City Company Limited
Fiche créée le 9 septembre 2022 et mise à jour le 11 septembre 2022
| 2
  • L’apparition de Pik dans la bicoque donne lieu à une séquence assez sympa : son bras surgit du ventre de Sam endormi pour intercepter un serpent un peu trop menaçant, avant de s’extraire complétement du corps du professeur.
  • Des placements produit pour du Coca, partout, tout le temps.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — À voix haute | Commente tout ce qui se passe autour

    Les gens qui regardent le film sont si bêtes qu’il semble nécessaire que le personnage parle à voix haute pour décrire l’action.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Entoure des articles ou des annonces sur un journal
    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Passion | Se fait draguer
    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

     ? | Hors des clous

    Ne respecte pas les règles ni les us de sa culture professionnelle.

     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglé·e ! », etc.

    — Prévient | « ... armé·e·s et dangereux·ses »

Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Se recentre/évacue sa frustration au bar

Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.


Réalisation

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | Bêtisier intégré au générique de fin
    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Gros plan sur un œil qui s’ouvre

    ... et qui signifie la sortie de coma du personnage (& variantes)

    — Grammaire | Passage musical
    — Habillage | Placement de produits
    — Mise en scène | L’unique rayon lumineux de la scène éclaire les yeux du personnage

    La vie est bien foutue.

    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Ouverture de coffre de voiture vue depuis le coffre

    Tarantinesque.

    — Plan | Réutilisation, dans les suites, de plans et de scènes du ou des volet(s) précédent(s)

    Réutilisation plus ou moins adroite.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Tension | Le silence se fait quand un personnage entre dans une pièce

    Traduit le respect ou l’hostilité.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Bagarre | Porte prédécoupée qui vole en éclats

    Ou tout autre élément de décor en balsa.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Compte à rebours
    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.

    — Tension | Lumière stroboscopique

    Quand le vaisseau dans lequel voyagent les explorateurs du cosmos ressemble vraiment au Macumba du patelin d’à côté.
    & variantes : lumières qui clignotent.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Voix off | Lecture d’une lettre
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Comique de répétition
    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humilié·e, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Triche de manière à la fois ingénieuse et grossière

    École Zidi.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Ruelle sombre avec de la vapeur qui sort des bouches d’égout

    Avec accessoirement des cartons vides sur les côtés, des poubelles, des échelles métalliques et tout le bordel.

    — Véhicule en panne
    — Vestiaire de lycée

    Tenues légères d’un côté, rires gras de l’autre.


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gémissements, geignements ou cris répétés

Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Merci, Captain Obvious !
    — Tension | Les animaux ressentent et réagissent à la présence ou à l’approche d’un danger

    Super prédateur, cyclone, etc.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Deus ex-machina

Scénario > Situation

    — Situation | Surenchère de carambolages
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Menaces qui bipent sur un écran radar
    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Stylé | Explication scientifique sans queue ni tête mais pleine de mots compliqués

    Sciensse !

    — Trop con·ne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Femme aux petits soins d’un blessé

    Applique un mouchoir humide sur le front, fait un bandage à l’épaule, tient, les yeux pétillants, des propos réconfortants...

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Employée pour servir lascivement

    Un mélange entre employée de maison, escort et prostituée.

    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Violence sexiste | Mauvaise conductrice
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.



Voir les 38 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Bonus

Personnage > Agissement

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Fin de The Happy Ghost, l’âme de Stewart Pik semble retrouver la paix... en se réincarnant dans le bébé d’une des adolescentes qu’il a accompagnée tout le long du film (oui oui). Images reprises en introduction de Happy Ghost 2 dans lequel on va suivre les aventures du bébé, devenu enfant, homme puis professeur. Pour le reste, excepté quelques motifs (La bicoque, Stewart Pik, une compétition sportive parasitée), rien à voir ou presque avec le premier film. Pik est quasi absent, ses pouvoirs sont entre les mains de son alter-ego parfois un peu pataud, Sam, quant au groupe d’adolescentes, il passe un peu au second plan, le film privilégiant le parcours du jeune professeur et notamment son attirance pour une collègue d’un lycée voisin. Ce faisant, Happy Ghost 2 apparaît comme plus rythmé, plus léger, plus drôle (les bibelots du bureau de la directrice qui décollent à chaque fois qu’elle tape du poing, le va-et-vient final de I love you / Sorry, incantations permettant à Sam de débloquer / stopper les pouvoirs légués par Pik), et en même temps moins fouillé.
  • Les personnages sont plutôt attachants, comme pouvaient l’être ceux du premier même si le Happy ghost du titre pouvait être parfois un peu lourd. Ici, sont pendant humain, Sam Hong, toujours interprété par un Raymond Wong qui s’en donne toujours autant à coeur joie, est assez sympa ; quant aux petites pestes qui lui gravitent autour, elles valent leur pesant de look-o-look.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?