x

Halloween Pussy Trap Kill ! Kill !

Pose cette caméra nom de dieu !!!
source synopsis et images : Cleopatra Entertainment
Fiche créée le 16 janvier 2023 et mise à jour le 17 janvier 2023

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal

Personnage > Agissement

     ? | Regarde son mari/sa femme partir depuis la fenêtre

    Peut s’assurer de son départ comme le regretter

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Drame | Ferme les paupières d’un·e mort·e
    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | S’assieds à l’envers sur une chaise (le dossier devant)

    Même dans les années 80 c’était pas cool.

    — Tension | Lance un « Rhaaaaaa ! » de frustration/rage avant de renoncer à tirer, alors qu’il était tout crispé, le doigt sur la queue de détente

    Plusieurs raisons peuvent expliquer ce renoncement :

    • les renforts du camp adverse vont débouler rapido ;
    • le combat avec sa conscience a été perdu par le cerveau reptilien : plus la grimace est intense et plus ce combat intérieur fait rage.

Personnage > Caractéristique

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire

Personnage > Citation

    — Interpelle | « Y a un truc qu’il faudrait que tu voies. »

    Mystère et boule de gomme...

    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se plaint | « Je ne veux pas mourir »

    & variantes : « On va tous mourir ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Réussi à rassembler des clans opposés depuis des siècles

    À l’impossible, seules les héroïnes sont tenues.

    — Fibre héroïque | S’agite ridiculement sur place, les mâchoires crispées, mais ne peut rien faire pour aider son ami·e qui se fait tabasser sous ses yeux

    Il/elle fait moins le/la mariole, avec 50 fusils mitrailleurs pointés sur la tête.

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e

Personnage secondaire

    — Foule en délire | Concert/manifestation sportive
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...

    — Pompiste redneck bougon

    Il a pas toutes ses dents mais il sait des choses que les innocents citadins qui s’apprêtent à prendre un raccourci ignorent.


Réalisation

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Pile-poil | Les sirènes se font entendre au moment opportun

    La police ou les secours font leur apparition juste au bon moment dans le film.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Tension | Ami·e qui ne répond pas à l’appel de son prénom

    « Amanda ? Amanda ? AMANDA ?! »
    « A M A N D A A A !!! »


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Pas de rituel sans un millier de bougies minimum

    Quand les satanistes garantissent la survie de toute une filière.

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Gag avec la police

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)

Scénario > Dialogue

    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Discours d’accueil de directeur de prison

    Ou de maton... « Vous allez en chier mes petites chéries, ici la loi c’est moi, Genève, ’connais pas ! ». Etc., etc.

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Éloge funèbre non conventionnel
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américain·es, c’est vraiment les plus fort·es
    — Scène de douche

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.

    — Tension | Porte qui se referme toute seule

    Ça t’apprendra à ne jamais fermer la porte derrière toi nounouille

    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.

    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Balle arrêtée par un objet porté dans une poche
    — Forçage de serrure à coup d’épingle

    Et variantes : carte de crédit...

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Bagarre | Crêpage de chignons

    Y’a pas que les mecs qui ont le droit de se foutre des peignées en faisant "Grrrrr... !’

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces con·nes.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Piégé·e dans une impasse
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.


Thème > GI Joe

    — Méthode de pro | Chant d’entraînement de militaires

    Le sergent instructeur crie à tue-tête une ligne du chant, reprise en chœur par le groupe de militaire au pas de course.

    — Répond | « Affirmatif !/Négatif ! »

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Agissement | La personne qui conduit ne peut s’empêcher de tourner la tête ou les yeux vers son interlocuteur / interlocutrice

    Ne vous inquiétez pas, je suis chauffeur·se de limousine !

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Antisémitisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux


Voir les 28 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses à dire sur ce film

Le prélude situé quelque part au Moyen-Orient où de vaillants GI, après avoir courageusement combattu, sont capturés par de la vermines terroristes, puis exécutés/torturés mais en gardant la tête haute et le cœur pur, met dans le bain. Il y aura du recours (raisonnablement toutefois) à des CGI moches, des effets gores dans l’absolu pas si mal mais plutôt timides, de l’action illisible, et beaucoup de facilités.
Le film, passé cette séquence origin story du meurtrier sadique crédité comme The Mastermind, va suivre le parcours du groupe de jeunes musiciens coolos qui va tomber entre ses griffes. Devenant malgré eux les participants d’un escape game tordu, ils devront éliminer l’un des leurs, pour pouvoir passer de salle en salle... Ce qui est plutôt cool, parce qu’à peine entrés en scène, on n’a qu’une envie, c’est de voir ces caricatures de jeunes vaguement rebelles crever comme des merdes. Faut dire que l’interprétation n’aide pas... ça joue mal sans être pour autant un minimum rigolo.
Après, est-ce si grave pour un film posé comme un défouloir de n’avoir aucune empathie pour ses personnages ? Peut-être pas... tant qu’on a de la tension et de la mort qui tache. Le problème de Halloween Pussy Trap Kill ! Kill !, c’est qu’on n’a ni l’un ni l’autre (et on n’aura pas plus de pussy, d’impertinence et de bonnet F)... C’est prévisible et chiant. Et ce n’est pas parce qu’on bouge la caméra sans arrêt qu’on fait un film dynamique.
Petit point positif toutefois qui permet de tenir jusqu’au bout : Richard Grieco qui s’en donne à cœur joie en vrai beau salopard.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?