Génération Rebelle

Sexe, drogue et rock’n’roll
Les aventures d'étudiants d'un lycée du Texas, lors de leur dernier jour de cours en mai 1976…

Titre original (ou alternatif) : Dazed and Confused
source synopsis et images : Gramercy Pictures Alphaville Films Detour Filmproduction
Fiche créée le 17 janvier 2024 et mise à jour le 27 janvier 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Situé à mi-chemin entre American Graffiti (1975) et Superbad (2007), Dazed and confused (1993) suit une poignée de jeunes lors de leur dernière soirée en tant que lycéennes et lycéens (en gros). Comme le premier qui, bien que réalisé en 1975, décrit une nuit de 1962, et le second réalisé en 2007, mais qui repose sur la propre jeunesse de Seth Rogen et Evan Goldberg dans les années 1990, Dazed and confused s’adresse aux jeunes de deux époques : les lycéens et lycéennes des années 1990 et les lycéens et lycéennes des années 1970 vivant encore dans le cœur des trentenaires de l’époque. Au programme, des petits riens qui ont des airs de grands drames et inversement, des amourettes, des poursuites, de la rivalité, du mal-être, de la fumette... et un bizutage douloureux qui conduit à une certaine forme d’émancipation et d’accomplissement. Rien de transcendant en soi, mais un grand tout dans lequel se laisser couler avec plaisir (d’autant que la bande son est particulièrement sympa).
Si chronologiquement, Dazed and confused se situe entre American Graffiti et Superbad, c’est aussi le cas dans le traitement du sujet. Il fait la transition entre un American Graffiti qui, assez cocasse dans les situations qu’il aligne, porte aussi quelque chose d’un peu triste, aussi bien dans le parcours des personnages que dans sa narration et son épilogue qui assimilent le film à un souvenir, à une histoire belle le temps qu’elle a duré mais destinée à se faner et à mourir irrémédiablement et Superbad qui joue la carte de l’insouciance la plus totale.
Beaucoup plus léger que American Graffiti moins délirant que Superbad, Dazed and confused apparaît davantage comme un instantané d’une époque. Fait avec mesure. On peut regretter son irrévérence un peu timorée, voire inexistante, et le merde qu’il semble dire à l’autorité semble chuchoté... Pourtant, on peut aussi voir dans le procédé qui met côte à côte des ados des années 90 et des années 70 dans la salle une manière de dire que les jeunes sont tous des vieux cons. En effet, contrairement à American Graffiti ou Superbad, Dazed and confused va, sans aller jusqu’à s’attarder, aborder la relation aux parents, aux professeurs et coaches, aux adultes, à l’autorité en général. Et cette relation si elle n’est pas toujours conflictuelle reste basée sur l’incompréhension. Sauf que les ados des années 70 qui se projettent dans le film sont devenus parents dans les années 90 (généralement parlant).
Il n’est pas dit que c’est ce qu’a voulu faire Richard Linklater qui a certainement plus eu la volonté (du moins c’est ce qui transparaît le plus lors du visionnage du film), comme Rogen et Goldberg de se faire plaisir, de parler de ce que le public qu’il vise et lui connaissent ou ont connu, mais le recul entre les deux époques donne forcément comme corollaire cette lecture à rebours : chaque génération croit détenir le monopole de la rébellion et de la grogne... en oubliant qu’il y en a eu d’autres avant, et qu’il y en aura d’autres après.
Un film plutôt chouette au final pour peu qu’on ne s’attende pas à une comédie pure et dure.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 21 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?