Saga The Expendables

Expendables : unité spéciale

Troupe de purges en kaki
Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils choisissent eux‐mêmes leurs missions et n’obéissent à aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l’argent, ni pour la gloire, mais parce qu’ils aident les cas désespérés. Depuis dix ans, Izzy Hands, de la CIA, est sur les traces du chef de ces hommes, Barney Ross. Parce qu’ils ne sont aux ordres de personne, il devient urgent de les empêcher d’agir. Éliminer un général sud‐américain n’est pas le genre de job que Barney Ross accepte, mais lorsqu’il découvre les atrocités commises sur des enfants, il ne peut refuser. Avec son équipe d’experts, Ross débarque sur l’île paradisiaque où sévit le tyran. Lorsque l’embuscade se referme sur eux, il comprend que dans son équipe, il y a un traître. Après avoir échappé de justesse à la mort, ils reviennent aux États‐Unis, où chaque membre de l’équipe est attendu. Il faudra que chacun atteigne les sommets de son art pour en sortir et démasquer celui qui a trahi…

Titre original (ou alternatif) : The Expendables
source synopsis et images : Nimar Studios Rogue Marble Millennium Media Nu Image Lionsgate Thunder Road
Fiche créée le 19 février 2023 et mise à jour le 3 novembre 2023

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Franchement, je ne pense pas être bêcheur : j’aime souvent ce que regarde même si tout y est de travers. Pour The Expendables, je me disais que j’allais passer un bon moment tout en sachant la connerie du bouzin : des explosions injustifiées, des réparties comiques dans des situations dramatiques, de la munition infinie, etc.
Espoir déçu tant je me suis ennuyé devant ce film qui en fait en même temps trop et pas assez : juste trop en caricatures, invraisemblances et autres clichés mais juste pas assez pour être fun. Ceci dit, la réalisation maladroite de Stallone y est pour beaucoup : la séquence dans les sous-sols de la forteresse est globalement complètement illisible. La musique aussi, constamment insupportable.
Et au lieu de la synergie attendue par ce rassemblement de mauvais acteurs, c’est au contraire la platitude qui s’impose, la palme revenant à Schwarzenegger, à Mickey Rourke (dont la vision me met toujours mal à l’aise, ne sachant jamais si je regarde une marionnette dévorée par un caniche névrotique ou bien un tas de popcorn humanoïde extraterrestre) notamment lors de la scène aux yeux humectés ou à David Zayas en général de pacotille le moins crédible au monde ; Jason Statham se sort plutôt bien de ce naufrage.

Mais ce n’est pas tout, loin de là, je me suis certes ennuyé mais je me suis aussi mis en rogne, le pire étant ce que raconte le film, à savoir une mission tarifée de mercenaires à la solde de la CIA pour renverser un gouvernement contraire à ses intérêts : les victimes des coups d’état soutenus par les États-Unis apprécieront sans doute de voir glorifiés ces musclés bas-du-front absurdement dotés d’une morale progressiste et œuvrant finalement pour la bonne cause. Le niveau cynisme monte encore d’un cran avec la fille rebelle du général en carton qui fera fondre le cœur gros comme ça de Stallone au point de le transformer un héros révolutionnaire : vite, un sac à vomi !
Encore pire ? Oui avec ce général qui se découvre une boussole éthique juste avant de crever : ah, ces sauvages à la peau basanées ne sont vraiment pas bien malins. En même temps, le type habite l’île de Vilena, ça ne doit pas aider.
Autre motif d’emportement avec cette scène où le personnage de Christmas (Statham) fout une raclée au compagnon violent de son ex devant elle, ce qui la met illico en pâmoison et la décide à se remettre à colle avec Christmas.

Sinon, j’ai aimé :

  • Eric Roberts, (le méchant de la CIA) pioché dans la boite à second rôle à gueule inoubliable qu’on adore voir, même dans un rôle aussi naze ;
  • les petits sons brefs de flûte de pan pour ajouter de l’intensité à un plan d’action m’ont bien fait marrer.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 73repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Sauve un frère d’arme
    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Flic qui enfonce une porte (à coup de pied)

    ... Ou à coup d’épaule, etc.

    — Mort | Tombe d’une balustrade après s’être fait flinguer

    Héritage western.

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Tire sans regarder où

    Tire le dos tourné à l’action, ou sur une personne située sur le côté. Sans jamais la regarder.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Suspense | Chuchote une réponse/une information à l’oreille

    Alors qu’il n’y a personne autour.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | N’arrive pas à se remettre d’une rupture

    Ouep. Dur.

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.


Personnage > Citation

    — Défie | « Viens me chercher ! »

    et variantes : « Viens la chercher », etc.

    — Dénigre | « Aaah les mecs... »
    — Menace | « Ne le/la/me touchez pas ! »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Magnanime, épargne son adversaire après un combat à mort
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Méchante qui tient/caresse un chat dans ses bras

    Ou une peluche de chat.

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer une gentille, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Raccroche au nez des flics avant la fin de la conversation

    Et variantes

    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — S’enfuit à bord | d’un hélicoptère

    Le dernier espoir du lâche ou le seul des pourchassées.


Personnage secondaire

    — Garde ou sbire neutralisé par derrière

    Pendant qu’il fume une cigarette parfois même, l’imprudent...


Réalisation

    — Course-poursuite | Freine abruptement pour se faire dépasser par ses poursuivants
    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Embuscade | Voiture à l’arrêt devant, voitures qui arrivent à l’arrière et sur les côtés
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Fond vert dégueulasse
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Reflets de rétroviseurs hyper nets et hyper bien cadrés
    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | d’une personne droguée, sonnée ou victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Bagarre | Porte/meuble prédécoupé qui vole en éclats

    Ou tout autre élément de décor en balsa.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Point rouge de visée laser
    — Pouet-pouet | Artisanat foireux

    Accessoires faits de bric et de broc destinés à bien rappeler au spectateur que les personnages évoluent dans un monde de débrouillardise où les pieds tendres ne font pas long feu.

    — Pouet-pouet | Ces costumes d’époque sont beaucoup trop propres

    Pas une tâche, pas une auréole de sueur, pas un gramme de boue pour ces vêtements de paysannes du Moyen Âge.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Locution | Les sorcières ont toujours un rire strident
    — Utilisation de hard rock dans un contexte badass
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Tension | Moment de tension interrompu par une sonnerie de téléphone / sonnette de porte

    Les gens appellent toujours au mauvais moment. Surtout ceux qui demandent si t’as fait des travaux d’isolation récemment.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Le subterfuge pour passer inaperçu se révèle petit à petit sous les yeux des méchantes

    Eh oui Cindy, t’as encore oublié les 12 coups de minuit.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bureau classique de détective privé

    Gentil désordre, ventilo au plafond et stores vénitiens à entrouvrir de deux doigts pour contempler cette ville où le crime ne prend jamais de vacances.


Scénario > Dialogue

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Indiennes, c’est vraiment les plus fortes
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américaines, c’est vraiment les plus fortes

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Incertitude quant au fil à couper pour arrêter un mécanisme
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Bagarre | Duel de fortes personnalités

    Y compris au sein du même camp

    — Menace | Impliquant la bite et/ou les couilles

    Comme si y avait pas d’autres trucs qui dépassaient...

    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.

    — Tension | Ultra violence inutile qui n’a l’air de gêner personne

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Tatouage d’une section militaire d’élite
    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes

    — Partage ses souvenirs/traumatismes de combat

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Élégamment propulsée par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Devrait se faire exploser la tronche, mais non en fait

    Selon la vraisemblance la plus communément admise, ce combat devrait se solder par une cuisante défaite ; la vraisemblance était en vacances ce jour-là, faut croire.

    — Non-suspension d’incrédulité | Revirement brutal et incompréhensible de la trajectoire d’un personnage

    Qui croit une seconde à ce changement psychologique opéré un en clin d’œil ?

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Scientifiquement non prouvé | Reflet limpide dans la lame d’une épée

    On y voit le regard du héros, des ennemis en embuscade, etc.

    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées
    — Trop conne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Blanc sauveur de personnes de couleur

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Harcèlement sexuel | Donne des ordres à une femme, traitée en subalterne

    Ouuuuuuh !

    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux

Thème > Testostérone

     ? | Méthodes musclées
    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer tous

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre ce héros/cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Les vrais mecs font de la mécanique et/ou roulent à moto
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 73 ingrédients et les 11 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

ce qui me fait marrer chez les profils mongoliens d’allociné enfin ceux qui mettent une étoile voir demi c’est qu’il croient avoir vu les meilleurs films et ont la pensé unique alors q’ils ne sont que les moutons d’une société politiquement correcte , on le sait que ça va pas etre un film du pédophile woody allen donc on se prend pas la tete et on se détend les burnes
he ben ça c’est du film qui a des couilles , ça n’arrête pas une seconde un Stallone gonflé à bloc , les flingues e les biceps parlent plus que les acteurs un film popcorn le montage est béton .

 »




« Mais qu'est ce qu'est ce film de chochotte ? Pire que Sex and the City.  »




« La présence de Clint Eastwood relève le film; malgré celle de Shia LaBeouf qui, s'il était seul, rendrait le film inavalable ! Stallone et Schwarzenegger s'en prennent à Norris, et ils ont raison ! L'histoire des dromadaires est tordante !!!! A voir ! Nicolas cage : superbe Megan Fox : s'est trompée de casting mais bon... si ça fait plaisir à Shia... :( Larry Gody gère Josh Duhamel et Tyrese Gibson ; le duo de choc, le quatro avec Sultan et Satan est inimitable Robert Downey Jr : clashant EX(PENDABLES UNITÉ SPÉCIALE)CEPTIONNEL !!!!  »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?