Enthiran

Le soulèvement de la love machine
2010
Dr. Vasi, un scientifique brillant, construit Chitti, un robot unique, qui est programmé pour protéger l'humanité et ressentir les émotions humaines. Des problèmes surviennent lorsque Chitti tombe amoureux de la petite amie du Dr Vasi.
source synopsis et images : Sun Pictures
Fiche créée le 17 mai 2023 et mise à jour le 18 mai 2023
  1. La première scène de baston où Chitty désarme ses adversaire par magnétisme puis baisse le froc de l’un d’eux... comme ça.
  2. Ces horribles bébés en CGI.
  3. Le passage avec les moustiques.
  4. Le final « Meh » compris
Je le reverrais avec plaisir
sur l'échelle de Slater

Des choses gentilles à dire sur ce film

Blockbuster over the top, Enthiran est l’application plus ou moins adroite d’une recette (ou de recettes puisqu’on y trouve pêle-mêle les codes de l’actionner basique autant que certains traits propres au film familial ou à la comédie romantique) mais avec un supplément d’action décomplexée et d’âme, quand-même, aussi. Shankar s’en donne à cœur joie autant dans les scènes les plus légères que dans le spectacle pur, les unes donnant plus de profondeur à l’autre, voire l’introduisant ou lui donnant naissance. Le défouloir de la seconde partie du film étant amené et légitimé par les sentiments développés dans la première.
Pour faire simple, Enthiran s’attache au parcours d’un robot, Chitty (Rajinikanth), qui, dans sa quête (plus ou moins programmée) d’humanité, va s’attirer les foudres de son créateur (Rajinikanth toujours), jaloux, entre autres, de l’intérêt que va lui porter sa femme (Aishwarya Rai Bachchan). Ça pourrait être une comédie française dans laquelle Didier Bourdon finit par couper le zob de Pef (si vous n’avez toujours pas vu L’homme parfait, jetez-vous dessus dès que possible), Shankar en fait, malgré quelques maladresses (ou défauts pleinement assumés), un film assez touchant. Parce qu’entre deux scènes complètement what the fuck, il prend le temps d’amener tout ça, d’introduire chaque évolution du robot, de poser les errances de son créateur et le monde dans lequel il progresse (eh oui, les scientifiques sans vergogne et le spectre d’une utilisation martiale n’est pas loin)... Et puis, on sent aussi une sensibilité proche de celle qu’on trouve dans le mythe de Frankenstein.
Niveau what the fuck, justement, on ne peut pas dire, Shankar (bien épaulé par un Rajinikanth à fond dans son double rôle) met la dose, que ce soit lorsque Chitty ingère le savoir contenu dans des revues et un annuaire entier chez le coiffeur d’un mouvement de poignet stoïque ou qu’il mette la misère à des petites frappes en leur perçant les tympans ou en baissant leur froc ; qu’il se prépare à un rendez-vous en switchant de coiffure ou qu’il rattrape un train sur ces roulettes intégrées (en prenant bien soin d’éviter la vache imprudente qui s’est aventurée sur les rails) ; qu’il traque un moustique et le contraigne à présenter ses excuses à sa dulcinée qu’il a piquée (oui, oui - meilleure scène du film) ou qu’il dézingue du flic une centaine de flingues (au moins) entre les mains ou démultiplié façon Agent Smith et aggloméré en sphère ou en serpent géant. Le résultat est spectaculaire autant que kitsch... quand il n’est pas tout simplement ridicule (ah là là cette scène avec les moustiques).
Toutefois, l’enthousiasme du réalisateur et de l’acteur principal sont telles qu’on accepte sans problème la débauche hollywoodienne d’images de synthèse qui, sans être forcément indécentes en général, sont parfois perturbantes (les scènes avec un jeune enfant ou un bébé notamment) ou le stylé à lunettes noires hérité de Terminator, devenu caricatural depuis (ici magnifié par des plans en vue subjective où les lunettes donnent l’impression de flotter dans les airs), mais aussi les sorties purement culturelles qui peuvent refroidir un public non-habitué, à savoir les passages chantés et dansés (dont une chanson dont le refrain martèle Kilimandjaro sur des images du Machu Picchu).
Assez long, assez foutraque aussi, Enthiran est un blockbuster noble dans la mesure où il réussit à agglomérer plusieurs facettes, plusieurs héritages, en donnant au spectateur ce qu’il veut sans mépris ostensible : en fait Shankar semble s’émerveiller autant qu’il cherche à émerveiller... Si bien que derrière toutes les bouffées délirantes dont regorge le film, on trouve une bonne dose d’amour du cinéma.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 101repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Envoie du sable dans les yeux
    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Compte jusqu’à trois (ou cinq)

    « Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Mord une pièce (d’or)
    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Se fait draguer
    — Regrette de s’être emportée contre ses gosses

    Tellement de pression au boulot et ton père qui claque tout l’argent du loyer en cartes Pokémon...

    — Ruse | Accède ou ressort des égouts en soulevant discretos une grosse plaque en fonte du bout des doigts
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Se tamponne/s’éponge le front avec un mouchoir après une grosse frayeur
    — Séduit un personnage présenté comme moche pour rendre son mec ou sa meuf jalouxse
    — Stylé | Attrape une mouche en plein vol à mains nues ou la tue d’un lancer de couteau

    & variantes genre capture une mouche en plein vol en utilisant des baguettes.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Loose | Scientifique devenue la risée de la profession à cause de ses théories farfelues

    Bin devinez quoi : il avait raison !

    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Religion | Fait un signe de croix
    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Menace | « Vous me le paierez ! » / « Je te tuerai ! »...

    & variantes : "Je le tuerai !", « Je te tuerai pour ça ! »

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — Regrette | « Je crois que j’ai fait une grosse connerie. »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Passion | Demande en mariage chevaleresque

    Avec genoux à terre, yeux embrumés, breloque coûteuse enchâssée dans une boîte sortie d’une poche.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Éternuement forcé
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Regard incrédule
    — Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.


Personnage > Méchante

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.

    — Tension | Cri de rage ou de dépit
    — Tous pourries | Policieres corrompues

Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...

    — Milice (pouet-pouet) du/de la méchante

    Elle a ses propres couleurs, souvent étonnantes, les hommes qui la composent ont souvent des uniformes plutôt moches, un salut et une devise ridicule.

    — Petits voyous Disney Channel

    Bande de petites frappes à laquelle on ne croit pas une seconde : un leader au duvet naissant, un side-kick qui tope à toutes ses vannes nulles et une suite bigarrée dont les seules ambitions est de chourer les bonbecs et l’argent du déjeuner du héros.

    — Sbire austère en costard et lunettes noires

Réalisation

    — Caméra secouée pour marquer l’intensité d’une engueulade ou d’une réponse vive
    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Le fameux camion qui arrive en face
    — Course-poursuite | Véhicules (de police) en surnombre qui prennent toute la largeur de la voie
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Emploi répété d’accélérés / Alternance d’accélérés et de ralentis

    Pour une scène (d’exposition généralement) péchue.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Gros plan | Inserts d’éléments naturels

    Feuille qui bouge, goutte qui tombe, animal qui vit sa vie...

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Placement de produits
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Objectif de la caméra éclaboussé par une gerbe de sang
    — Pile-poil | Avant de mourir, un dernier baiser
    — Prise de photographie d’identité judiciaire (Mug shot)
    — Tension | Un poing sort des gravats

    & variantes

    — Tombe à genoux de manière théâtrale (et au ralenti) après un moment éprouvant
    — Vision subjective | Robot

    Avec des trucs qui pioupioute partout, des diagrammes et des rangées de chiffres qui défilent.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Intelligence artificielle (de vaisseau)/interface | a une voix robotique/monocorde

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Intelligence artificielle de vaisseau/interface/voix de haut-parleur : commente tout/repète les consignes/diffuse un message informatif

    Et tout ce qu’elle fait. D’une voix électronique, monocorde et souvent féminisée naturellement.

    — N’importe quoi | Eau limpide comme de la Cristalline™

    Plus pratique pour repérer un requin malicieux qui vous prend pour cible ou sauver sa femme qui coule doucement au fond de l’océan, les poings liés et inconsciente.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Représentation 3D (en fil de fer) d’un lieu ou d’un objet

    Le plan d’une base qui sera attaquée ou infiltrée, d’un objet de haute-technologie, etc.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Chanson | Chanson extradiégétique à la gloire du héros pendant des scènes-clé
    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Musique | Classique
    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Fauché par un véhicule de manière inattendue
    — Tension | Le tueur, l’adversaire ou la bestiole était cachée sur la banquette arrière

    Et qui peut apparaître soudainement dans le rétroviseur.
    Et qui peut être un personnage gentil, comme ce témoin recherché par tout le monde mais qui ne fait confiance qu’à notre héro.

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — « Wahouyiaaa » exagéré de karaté (gag)
    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Calembour
    — Gag avec la police
    — Gag cartoonesque
    — Gag cartoonesque | Humilie une méchante/un adversaire en baissant son pantalon volontairement (ou non)
    — Karma | Se fait mal en frappant quelque chose sous le coup de la colère
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Robot qui prend les expressions au premier degré
    — Se retrouve nue, en serviette ou en slip dans un endroit public
    — Son perçant qui explose un truc en verre

    Sono trop forte, cri, engueulade XXL ou petit chant. Même la grosse dame du tableau dans Harry Potter le fait.

    — Triche de manière à la fois ingénieuse et grossière

    École Zidi.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Émotion | Déchire/rend des lettres/des photos/des cadeaux après une dispute

    Dispute entre amis/amies ou dans un couple.

    — Tension | Accouchement qui s’annonce mal
    — Ultimatum de PDG ou autre figure d’autorité

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Infiltration | Enfile la tenue d’une méchante
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental
    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Asianophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Tombe en pâmoison devant un bijou

    Pour les poules, c’est les asticots ; pour les femmes, une bague de 20 carats.

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Bagarre | Fait voler ses geôliers/ses assaillants dans les airs en écartant brusquement les bras
    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Stylé | Bloque un coup de poing

    Ne pare pas. Bloque. Avec fermeté. La classe.


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 101 ingrédients et les 8 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?