Elvira, maîtresse des ténèbres

Autant en emporte la vamp
Devenue une star de la série Z horrifique, Elvira voudrait monter un grand spectacle à Las Vegas, mais il lui manque cinquante mille dollars. C'est à ce moment qu'elle apprend la mort de sa riche grand-tante, Morgana. Avec ce décès renaît l'espoir. Elvira débarque alors dans la petite ville ultra conservatrice de Fallwell dans le Massachusetts. La grand-tante décédée ne lègue à Elvira que sa maison et un mystérieux livre de cuisine pour lequel un vieil oncle, Vincent, paraît prêt à toutes les folies. Elvira se heurte aussi à Chastity Pariah, une mégère représentant un club de défense de la moralité.

Titre original (ou alternatif) : Elvira : Mistress of the Dark
source synopsis et images : New World Pictures NBC Productions
Fiche créée le 28 mai 2024 et mise à jour le 28 mai 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Quelle heureuse coïncidence. Alors qu’elle a quitté son boulot suite à un conflit avec son nouveau patron et voit ses plans de reconversion du côté de Las Vegas compromis faute de thunes, Elvira (Cassandra Peterson) apprend le décès d’une riche aïeule. Bien motivée par un rêve qui fait de la lecture du testament une remise de gros lot d’émission télé, l’ex animatrice télé prend la route vers la bourgade de sa grand-tante. Et finit par y foutre naturellement un joli bordel.
Et il fallait au moins ça pour que le personnage d’Elvira puisse vivre en dehors de son émission de télé. En effet, avant d’être l’héroïne de deux films, Elvira animait, au début des années 1980, l’émission Elvira’s Movie Macabre dans laquelle elle présentait/commentait des films d’horreur. Héritière de Morticia Adams dans son apparence de sex symbol gothique, Elvira s’en démarquait par l’utilisation d’un humour souvent plus frontal et régulièrement en dessous de la ceinture.
Devenue quelques années plus tard un personnage emblématique du petit écran, Elvira a, en plus de sa popularité, suffisamment d’atouts pour constituer la base d’un long métrage : look reconnaissable (une tenue qui laisse voir les meilleurs morceaux comme elle le dit, référence d’abord aux marques laissées par des blessures de jeunesse) auquel répond une personnalité marquée, interprète investie, univers défini... D’autant qu’il y a un précédent avec Pee-wee Herman, dont les aventures étaient portées sur grand écran en 1985 par Tim Burton. C’est d’ailleurs vers lui que s’est tournée Cassandra Peterson pour la réalisation du film consacré à son personnage. Retenu sur Beetlejuice, il déclinera l’invitation. Et c’est bien dommage... ce qui manque justement à Elvira, maîtresse des ténèbres c’est une vraie vision d’auteur comme Burton pouvait en avoir à cette époque.
Le scénario s’en tient aux facilités d’usage. Côté choc des cultures, la personnalité et le physique d’Elvira sème le trouble dans la petite communauté réac, les femmes sont jalouses, les hommes suivent même si le décolleté de la vamp ne les laisse pas insensibles tandis que les ados, à son contact, s’émancipent ou perdent gentiment la tête. Côté tradition fantastique, Elvira se découvre héritière d’un puissant pouvoir et doit affronter son oncle Vinny (William Morgan Sheppard), sorcier aussi ambitieux que maléfique. La réalisation est à l’avenant : aucune folie formelle malgré quelques idées/délires sympas qui vont de la création fortuite d’une bestiole lors de la préparation d’un repas à une fin où la foule en colère sort les fourches, les torches et va jusqu’à installer un mini-bûcher pour le chien d’Elvira, en passant par la transformation d’un pique-nique prout prout en orgie.
C’est fun mais très inégal, ce qui n’empêche pas le film de remplir son contrat. Elvira, maîtresse des ténèbres était un écrin pour Elvira et effectivement, tout l’intérêt de Elvira, maîtresse des ténèbres tient en un mot : Elvira. Le personnage y est bien mis en valeur et se situe dans le prolongement de ce que l’émission laissait voir... une Elvira macabre mobile complète d’ailleurs le délire.
Cassandra Peterson maîtrise son personnage, traité ici avec tendresse et avec juste ce qu’il faut de dérision pour renforcer l’aura sympathique dont elle jouit déjà. Ténébreuse et solaire, Elvira joue comme beaucoup de sex symbols féminins sur une image double, dégradante pour certains, forte et émancipatrice pour les autres, donne dans la provocation, fait de ses nichons une arme, au point de les utiliser comme pied de biche pour écarter les barreaux d’une clôture en fer forgé, mais utilise plus facilement encore son esprit. Elle apparaît comme une fausse nunuche, susceptible de se montrer confondante de naïveté, vénale en mode bon enfant, mais maniant le verbe d’une manière redoutable... Le personnage est du reste plutôt bien servi par des dialogues et des calembours à la con généralement savoureux dont témoigne cet échange qui suit un coup qu’elle a reçu sur le crâne How’s your head ? - I haven’t had any complaints yet (pour les non anglophone head désigne à la fois la tête mais plus familièrement une pipe, Elivra faisant glisser le mot et la phrase de son intérêt amoureux qui s’inquiète de sa santé d’un sens vers l’autre).
Tout ne fonctionne pas mais l’accumulation de matériaux et la malice dont joue Cassandra Peterson arrivent à tout faire passer. Et c’est là que le film montre que si Cassandra Peterson a, c’est vrai, une paire de loches à faire plier les barreaux en fer forgé, il révèle aussi que l’actrice a les épaules sacrément solides, suffisamment pour tenir un film en entier en tout cas.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 56repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Couvre de sa veste les épaules d’une femme
    — Deux personnages se cognent la tête l’un l’autre en se penchant
    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Garde un peigne sur lui pour se recoiffer en toute circonstance
    — Super pouvoir | Use de son charme féminin sur un flic

Personnage > Citation

    — Cite | Corinthiens 13:11

    « Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant blablabla... »

    — Interpelle | « Y a un truc qu’il faudrait que tu voies. »

    Mystère et boule de gomme...

    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.


Personnage > Interprétation

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — Tension | Tout le monde se cache et ferme ses volets à l’arrivée des méchantes

Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Le nouveau compagnon de son ex est bien sapé, à un boulot respectable et sort les poubelles

    Bref, le genre de type auquel on a envie de coller une béquille.


Réalisation

    — Bestiole qu’on devine galoper sous les vêtements/les draps/la peau
    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Passage musical
    — Habillage | Placement de produits
    — Mise en scène | Moment wahouuuuu (émerveillement)

    Gros plan sur les visages, les yeux sont écarquillés, et les lèvres articulent un wahouuu (en détachant bien les deux syllabes). Ce dernier peut parfois être silencieux.

    — Ouverture | Fuite d’un personnage haletant et ensanglanté dans des bois
    — Pile-poil | Les sirènes se font entendre au moment opportun

    La police ou les secours font leur apparition juste au bon moment dans le film.

    — Plan | Images de paysage urbain/naturel, couchers de soleil, passées en accéléré

    Pour des transitions stylés.

    — Reconstitution de souvenirs, récit, accompagnés d’une voix-off
    — Reprend courage à la vue d’une personne amie dans le public lors d’une compétition ou d’une représentation
    — Rêves ou souvenirs introduits par un effet de distorsion ou encadrés par des contours flous et/ou accompagnés d’un drouing de harpe

    Comme dans les sitcoms mais le rose en moins.

    — Technique | Plans utilisés plusieurs fois
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — A une plaque de voiture personnalisée
    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Ambiance | Pas de rituel sans un millier de bougies minimum

    Quand les satanistes garantissent la survie de toute une filière.

    — Mobilier | Porte dérobée

    Ouverte par un mécanisme simple (livre basculant, rideau à tirer, bibelot à déplacer, etc.)

    — Stylé | Lance son couvre-chef sur une branche d’un porte-manteau

    Il ou elle est forte. Et ne se prend pas au sérieux.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Son de disque rayé (distorsion)

    Proposition pour distinguer cette entrée du disque rayé pur et dur.

    — Musique | Saxophone sexy
    — Woosh | Objet jeté au ralenti

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Boîte à gants pleine de contraventions
    — Calembour
    — En fait des caisses (personnage)
    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque | Sautille après avoir reçu un coup au pied/au tibia
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Ronflements
    — Voix Tic et Tac

    Voix très aiguë, comme celle de Tic et Tac.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Foule en colère
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Sous-entendu sexuel
    — Stylé | Vanne sur la mauvaise haleine

Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Merci, Captain Obvious !
    — Mort | Stupide

    Valable pour souligner l’absurdité de la vie : un personnage tombe dans l’escalier et se tue en voulant échapper à un danger.
    Mais aussi pour enfoncer le clou karmique quand il s’agit d’un personnage négatif : un sbire, quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, peut mourir de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Prophétie : la légende dit que...

    Légende qui porte sur/peut être appliquée à la destinée d’un des personnages principaux.

    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — A hérité d’un château, d’une vieille maison, etc.
    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Secret révélé dans le dernier soupir d’une mourante

Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Bagarre | S’écrase sur une table pendant une bagarre
    — Piégée dans une impasse
    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Suspendue dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Licence audio-visuelle

    Raccourcis narratifs générateurs d’incohérences du type :
     Reportage diffusé en direct qui semble avoir été tourné avec plusieurs caméra et avoir fait l’objet d’un montage...
     Images captées par des caméras de surveillance que l’angle de prise de vue rend inexistantes
     Images du films utilisées à l’intérieur d’un reportage

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux

Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Passion | Pulsion sexuelle féminine

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 56 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?