Daylight

L’homme qui beuglait à l’oreille des tunnels
À l'heure de pointe en fin d'après-midi, tous les banlieusards de New York rentrent chez eux et empruntent le tunnel qui relie Manhattan au New Jersey. Quand, parmi les embouteillages, une voiture zigzague à vive allure pour échapper à la police. C'est l'accident, et le véhicule percute de plein fouet un convoi chargé de produits toxiques. Une violente explosion secoue le tunnel. Les quelques survivants de cet enfer vont tenter de retrouver l'air libre.
source synopsis et images : Davis Entertainment Universal Pictures
Fiche créée le 1er décembre 2023 et mise à jour le 21 décembre 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

Milieu des années 1990, les ricains (essentiellement) auront tout eu, les volcans, les invasions agressives d’extraterrestres, les tornades, les météorites, les icebergs et... l’effondrement d’un tunnel avec Daylight. Daylight, c’est calibré, c’est construit efficacement autour d’un scénario pas très épais qui laisse peu de place aux surprises : on aura la présentation des protagonistes dans leur train-train d’avant catastrophe, l’enchaînement de poisse et de malhonnêteté qui permet sa réalisation, les explosions, les élans de courage et les moments poignants de solidarité, jusqu’à un final sur un brancard dans la joie et la bonne humeur. Ça casse rien mais c’est accumulé sans trop de temps morts et bien servi par des effets et des décors plutôt crédibles...
Seulement voilà, il y a quand-même quelques bonus. Y a une scène à base de ventilos qui, bien qu’assez tarte, reste iconique ; un Viggo Mortensen uber classe en aventurier d’affaires de l’Xtrême avec un grand X ; et puis surtout on a des dialogues sacrément débiles et un Sylvester Stallone qui joue délicieusement mal (pas tant sur la durée que sur des bouffées délirantes qui vont de la colère au chagrin plus ou moins contenus). La conjugaison de ces deux derniers points donnant, à la manière de la fusion dans Dragon Ball quelque chose de surpuissant.
Bien entendu, Amy Brenneman et Viggo Mortensen ont reçu leur lot de petites phrases, l’une pour appuyer son côté peu sûre mais vaillante (elle passe en revue façon marabout bout de ficelle ce qu’il faut/ne faut pas faire dans le cas où la sortie du bus accidenté dans lequel on se trouve est barrée par un fil électrique qui crache des étincelles ou traite les rats de « Merdes sur pattes » pour remonter le moral des troupes), l’autre pour appuyer le côté puant de son personnage. Mais le mieux servi reste Sly...
Morceaux choisis (merci au passage à zombiraptor pour sa super liste Senscritique « La crème des répliques de Sylvester en VF ») :
– « Vous n’aviez pas l’choix. C’est comme la première personne qui a du avaler une limace vous imaginez ? Eh bah imaginez. Le premier qu’en a mangé y d’vait crever la dalle il avait rien d’autre à manger, c’était ça ou mourir de faim. Vous m’suivez Madline ? Et puis ça a l’aspect visqueux en plus c’est vivant et puis ça sent mauvais c’est franchement dégueulasse il a du vivre un moment d’vérité ! Pile avant qu’il se décide à l’avaler, vous m’suivez bien ? Bah ça y est c’est l’moment d’vérité ! Pourquoi est-ce j’fais ça j’en ai vraiment besoin pour survivre ? Mais il devait manger alors il l’a avalé. C’est ça avoir des couilles et vous en avez ! » À noter que l’équipe chargée de l’adaptation en VF et du doublage et le comédien Alain Dorval en rajoutent malicieusement une couche, oyster devenant limace, guts devenant couilles.
– « Tu peux y aller saloperie d’tunnel ! Continue ! Combien d’fois tu vas t’y prendre pour tenter d’nous tuer ? T’as tué tout l’monde ici ! Mais j’vais t’dire, C’EST MOI QUIL FALLAIT TUER ! Parce que j’ai trouvé ton cœur ! J’AI TROUVÉ TONUR ! ET J’VAIS L’FAIRE EXPLOSER ! »
Bref, un gros plaisir.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 41  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — On a compris ce que qu’à voulu faire la réalisatrice ou le réalisateur, mais c’est raté

Personnage > Agissement

    — (Se) fait un garrot avec sa cravate ou sa ceinture
    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Compte jusqu’à trois (ou cinq)

    « Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Course-poursuite | Double des véhicules en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Est désolée d’apprendre la mort d’une personne

    ‒ « Votre femme ne vient pas avec vous. »
    ‒ « Non... Elle est morte il y a 3 ans. »
    ‒ « Oh, je suis désolé. »

    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !

Personnage > Citation

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Psalmodie | « Réponds-réponds-réponds » tandis que le téléphone sonne dans le vide
    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — En toute discrétion | Sa compagne ou son compagnon ignore qu’il/elle est une espionne

    Plus largement, ignore tout de sa principale activité.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément

Personnage secondaire

    — Anglicisme caractérisé : utilisé par un entrepreneur dynamique

    Ça jargonne dur dans le milieu.

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...

    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Fin | Mot d’esprit/répartie comique

    Quoi de mieux que de terminer un film en s’amusant de la mort des sales types qui ont pourri la vie du héros pendant plus d’une heure et demie ?

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Se fait ejecter d’un véhicule en marche
    — Technique | La caméra bouge pour simuler un tremblement de terre ou une secousse

    & variantes

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Caméra dissimulée dans un nounours
    — Lose | Courrier d’un éditeur informant le personnage du rejet de son manuscrit
    — Tension | Compte à rebours
    — Valise attachée au poignet par des menottes

Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Emploi de hard rock pour accompagner une séquence pétage de plombs
    — Voix off | Pensées/commentaires de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Personnage supposément borgne qui, sous le coup de la surprise, soulève son cache-œil

    Gag


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Cliché touristique
    — Vestiaire de lycée

    Tenues légères d’un côté, rires gras de l’autre.


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Bute sur un mot scientifique/étranger visiblement compliqué / remplace la dernière syllabe d’un mot compliqué par « quoi »

    Le tout pour amener de manière subtile une explication.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Les petits Poucets ou les marginaux du tournoi ont conquis la foule
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Passage obligé dans une partie immergée
    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

     ? | Bloquée par un embouteillage ou des travaux routiers

    Un moyen efficace d’énerver le personnage à peu de frais.

    — Tension | Ultra violence inutile qui n’a l’air de gêner personne

Thème > N’importe quoi

    — L’équipe gagne d’un tout petit point au buzzer
    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Prostituée

Thème > Sens moral

    — Karma | Celui ou celle qui, par arrogance, n’a pas respecté les conseils du héros/de l’héroïne crève comme une merde
    — Karma | Opportuniste puni d’avoir voulu exploiter une situation dramatique à son profit

    Le politicien ou l’homme d’affaires qui essaye de se mettre bien avec des terroristes par exemple.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Femme effrayée par un insecte ou un rat
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses

VO française ou doublage en VF

    — Les taulards, les putes et les petites frappes parlent comme des titis parisiens

    (j’ai mis ça en personnage secondaire, je voulais créer un sous ensemble doublage mais j’ai pas réussi)


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 41 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sens moral

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

VO française ou doublage en VF

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?