Saga Cube

Cube² : Hypercube

La tension dramatique en bandoulière
Lorsqu’elles se réveillent, 8 personnes qui ne se connaissent pas se découvrent prisonnières d’un labyrinthe de salles cubiques : l’hypercube. Dans cette étrange structure, les lois connues du temps et de l’espace ne s’appliquent plus. Aucun des captifs ne sait comment ni pourquoi il a atterri là. La survie de chacun dépend de la capacité du groupe à percer les secrets du cauchemar géométrique avant qu’il ne se désintègre, entraînant la mort de ceux qui y sont retenus… Hallucination collective, réalité simulée, conspiration démoniaque ou dimension parallèle, ils doivent comprendre. Le général Maguire, Jerry, un ingénieur électricien, Simon, un consultant en management, Kate, une psychothérapeute, Max, un concepteur de jeux, Sasha, une étudiante aveugle, Julia, une avocate, et Mme Paley, une mathématicienne à la retraite, vont devoir décrypter ce lieu qui défie l’esprit…
source synopsis et images : Lions Gate Films
Fiche créée le 11 juin 2023 et mise à jour le 13 juin 2023

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Suite totalement inutile, Cube² : Hypercube reprend les idées maîtresses de son prédécesseur mais en mal. L’ambiance, déjà, ne prend pas. Le côté aseptisé et numérique privilégié dans ce film au détriment de l’identité cuivrée et tranchante du premier le pénalise plus qu’il ne lui apporte un nouveau souffle. La volonté d’introduire des éléments de contexte autour du cube, notamment dans le final, ridiculise l’ensemble.
L’équilibre est aussi rompu par les personnages qui, avec le parti pris par les scénaristes d’expliciter les choses, sont reliés entre eux de la manière la plus artificielle possible, tout en étant du reste copiés à la pâte à modeler sur ceux du premier (et, pour ne rien gâcher, aussi interprétés à la truelle). Répondant à Kazan (Andrew Miller), à titre d’exemple, dans le premier film, on trouve ici madame Paley (Barbara Gordon), posée elle aussi comme un fardeau de par sa fragilité. Mais là où le premier constituait un personnage touchant, relativement subtil et intéressant, la seconde est grossière et sans réelle cohérence dans son écriture. Par conséquent, on suit leur parcours dans la plus totale indifférence, voire en croisant les doigts pour qu’ils crèvent vite et qu’on puisse passer à autre chose. Non pas Cube zéro. Qui a dit Cube zéro ?
Et si on ajoute à ça le bruit, l’emploi de travellings circulaires autant artificiels que mal troussés pour tenter de dynamiser l’ensemble et une scène de sexe arty particulièrement risible, eh bien l’amateur de cinéma fantastique sur le palier, il devient fou...
Ne lui reste plus qu’à se rattacher au savoureux défaut d’élocution de Max (Matthew Ferguson) en VO pour avoir un peu de plaisir de spectateur.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 21 ingrédients et les 6 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Réalisation

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?