x

Colombiana

Cicatryl, crème cicatrisante
1992, Colombie. Cataleya, 9 ans, assiste au meurtre de ses parents. Échappant de justesse au massacre, elle se réfugie aux États-Unis, chez son oncle Emilio, un gangster... 15 ans plus tard, elle travaille pour lui comme tueuse à gages. Elle signe ses meurtres d'une orchidée dessinée sur le torse de ses victimes: un message à l'intention des assassins de ses parents. Car Cataleya est bien décidée à aller jusqu'au bout de sa vengeance... quitte à perdre tous ceux qu'elle aime.
| 2
  • La première scène d’action avec l’héroïne Cataleya qui plante la main d’un méchant avant de se lancer dans du parkour au milieu d’une favela pour échapper à ses poursuivants... à 9 ans ;
  • Découvrir le nom du réalisateur au générique. Il a dû souffrir au collège.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Mérite·nt réellement de crever

    Tant de conneries dans un si petit corps, ça laisse perplexe : en tout cas, sa mort ne sera pas une perte pour l’humanité.

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.

    — Riviera Détente | « Tu sais ce qui te reste à faire »

Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Interprétation | Baillement forcé
    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Mort | Détourne le regard d’une mort atroce

    Mort atroce généralement hors champ

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — N’importe quoi | Se séparent de manière absurde

    Les personnes qui composent un groupe en danger ne trouve rien de mieux à faire que de se séparer pour mieux se faire dégommer, alors que c’est vraiment la dernière chose à faire.

    — Ruse | Accède ou ressort des égouts en soulevant discretos une grosse plaque en fonte du bout des doigts
    — Ruse | Fait semblant d’être saoûl·e

    Plusieurs raisons peuvent pousser un personnage à jouer l’ivrogne, mais on notera en général la volonté de passer inaperçu·e, car à un habile subterfuge consistant en un mélange à parts égales de vêtements imbibés de whisky, de chemise débraillée, de cheveux en bataille et d’haleine fortement alcoolisée.

    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Lance des petits regards inquiets sur les côtés tout en parlant

    Cet endroit n’est pas sûr, on ne peut faire confiance à personne etc. etc.

    — Tension | Lance un « Rhaaaaaa ! » de frustration/rage avant de renoncer à tirer, alors qu’il était tout crispé, le doigt sur la queue de détente

    Plusieurs raisons peuvent expliquer ce renoncement :

    • les renforts du camp adverse vont débouler rapido ;
    • le combat avec sa conscience a été perdu par le cerveau reptilien : plus la grimace est intense et plus ce combat intérieur fait rage.
    — Tension | Tape sur le volant et râle, car bloqué·e dans le trafic routier

    & variantes

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
     ? | Hanté·e par des souvenirs traumatisants
    — Blues | Sa femme, sa fille ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Maladie | Alcoolique
    — Ouh ! | Traître !

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévoué·e à la solde des méchant·es (depuis le début ou pas)

    — Stylé | Mâchonne un cure-dents de manière vulgaire

    Ou un brin d’herbe, etc.

    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « Ça, c’était pour XXXX ! »

    En frappant.

    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Bouclez le périmètre ! »
    — Questionne | « Alors... qu’est-ce qu’on a ? »
    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Bordel de merde »

Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Fibre héroïque | Sur le point de raccrocher ou a déjà raccroché, mais repart pour la der des der

    Généralement sous la contrainte.
    Mais après ce coup/contrat/mission il arrête pour profiter d’une liberté bien méritée, juré craché !

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e
    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Le petit bleu un peu couillon

    Se fait tuer une fois sur deux.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

     ? | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.

    — Effet | Filtre chromatique jaune/orange pour les pays « chauds »
    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Épilogue au format texte

    Comprend la destinée des personnages résumée en 5 secondes : Machin est depuis devenu xxx, ou oeuvre pour xxxx, Truc purge actuellement une peine de XX années de prison et/ou un point de situation sur la question de société qu’aborde le film : aujourd’hui, aux Etats-Unis blablabla...

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Grammaire | Vue aérienne de gratte-ciels accompagnée de sirènes de police

    & variante : panorama de ville, la nuit, accompagné de sirènes de police

    — Gros plan | Chiffres des étages qui défilent dans l’ascenseur

    Vous êtes ici

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Mise en scène | On arrive toujours à la fin d’une blague
    — Ouverture ou fin | Gros plan sur un vieux livre

    Qui généralement s’ouvre/se referme.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Le silence se fait quand un personnage entre dans une pièce

    Traduit le respect ou l’hostilité.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Enquête | Mur recouvert d’indices et de coupures de journaux

    & des cartes dans lesquelles sont épinglés des fils, des photos, etc.

    — Pouet-pouet | Décors

    Colonnes en polystyrène, rochers en mousse, porte blindée en carton, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son de disque rayé

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Tension | Accueilli·e dans sa propre maison par une vieille connaissance, confortablement installée

    Généralement enfoncé·e dans un fauteuil, dans l’obscurité et généralement pour solder un règlement de comptes...
    & variantes : peut être un·e inconnu·e et pas une vieille connaissance.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Gag avec la police
    — Gag cartoonesque
    — Passe par la fenêtre après avoir manqué la cible de son coup de pied sauté
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Dîner aux chandelles

    Avec des tonnes de bougies. Tellement de bougies que le dîner pourrait être suivi d’un rituel satanique.

    — Église
    — La villa du méchant

Scénario > Dialogue

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Interprétation | Ligne de dialogue forcée (terme à trouver)

    Exemple, le léger décalage quand un type réagit à une interruption par un autre personnage ou un fait extérieur
    Autre exemple un « Chut qu’est-ce-que c’est ? » pas très naturel qui nous fait sentir que c’est une ligne de dialogue à dire plutôt que la réaction d’un personnage surpris par un bruit ou qui a remarqué quelque chose d’étrange.

    Si d’ailleurs c’est pertinent de le relever

    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Questionne | « Comment es-tu/êtes-vous entré·e ? »
    — Référence à la Bible, ou à la religion chrétienne

    Pour se constituer des noms de code, des mots de passe ou semer autres indices.
    Pour étayer une argumentation.
    Pour impressionner son auditoire.
    Etc.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Combat d’oreillers lors d’une soirée pyjama

    Les « nunuche » et « rit de manière forcée » ne sont pas loin

    — Drapeau national flottant au vent
    — Merci, Captain Obvious !
    — Référence grossière à la culture populaire
    — Scène de douche

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.

    — Se transmet de génération en génération

    Une montre, un bijou, un livre, un secret, une recette, une voiture, une arme, etc. et le plus souvent de père en fils.

    — Toast

    Précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.

    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Deus ex-machina
    — Forçage de serrure à coup d’épingle

    Et variantes : carte de crédit...

    — Impossible mais pourtant réussie : infiltration

    Faut dire que l’équipe de sécurité, c’est des gros blaireaux...

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — La porte est anormalement déjà ouverte

    Vigilance.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental
    — Trop fort·e | Champion·ne de la bricole

    Atteint·e du syndrôme de McGyver, capable de fabriquer une fusée avec 3 trombonnes, un chouime et du PQ.


Scénario > Situation

    — Bagarre | Cache-cache dans les conduits d’aération
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Enfant perdu
    — Tension | Le fameux camion qui surgit pour couper la route

    Ou un bus, un engin de chantier, un camion poubelle, etc.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Ordonne | « À toutes les unités »

    & variantes : « Appel à toutes les patrouilles ! », etc.

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes

    — Répond | « Affirmatif !/Négatif ! »

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Audio | Bruit de pneus qui crissent sur le sable

    & variantes... boue ou neige par exemple.

    — Non-suspension d’incrédulité | Arrivent, bien que plongés dans l’inconnu, à comprendre entièrement tout ce qui les entourrent

    Exemple : un élément de décor permettra aux protagonistes de retracer toute l’histoire d’une civilisation inconnue, ses crises, ses succès et autres usages, codes et philosophies

    — Trop con·ne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...

    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.

    — Vieillophobie sexiste

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Bagarre | Objet du quotidien qui devient une arme mortelle

    Un homme un vrai sait s’adapter à son environnement... Et oui, on peut tuer quelqu’un avec un frigo.

    — Muscle | Entraînement physique débile

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 86 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 40000000 $)

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses à dire sur ce film

  • Un film qui collectionne avec un rythme soutenu tous les clichés, ficelles, facilités scénaristiques... Élève modèle ;
  • Ce filtre orange saturé à FOND qui accompagne une bonne partie du film et qui nous fait bien comprendre qu’on se trouve en Amérique du Sud... Et parfois à Chicago aussi ;
  • Un joli florilège d’animations pseudo-informatiques pour montrer de la recherche dans une base de donnée, de la comparaison de partie du corps avec... Un autre truc, des zooms à n’en plus finir sur des photos, des cartes etc.
  • « Il était comme un père pour ton père », « ils font des saucisses terribles ces polonais » ou encore « il nous envoie des messages mais j’ai comme l’impression qu’ils ne nous sont pas destinés ».





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?