x

Cody le Robosapien

Le robot agile de ses doigts
Un scientifique découvre que ses employeurs ont choisi d'utiliser son invention, un robot initialement mis au point dans un but humanitaire, à des fins militaires. Se sentant trahi, il vole un exemplaire qui se casse lors de sa fuite ratée. Le robot est alors récupéré par un petit garçon.
Titre original : Robosapien : Rebooted
source synopsis et images :
Fiche créée le 10 octobre 2022 et mise à jour le 10 octobre 2022
| 1
  1. La scène du massage. Meilleure scène du film.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal

Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Arrache violemment une bande de chatterton de la bouche d’un autre personnage

    J’ai essayé. Eh ben, mes lèvres ne ressemblaient pas du tout à celles des gens à qui ça arrivent dans les films : un vieux steak sanguinolent qu’on aurait dit !

    — Bagarre | Plante deux doigts en plein dans les yeux de sa/son adversaire
    — Bagarre | Sauve un frère d’arme
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Course-poursuite | Escalade une grille
    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Épie un personnage caché plus ou moins discrètement derrière un journal ou un magazine
    — Famille | Affuble son compagnon/sa compagne/ses enfants d’un petit nom idiot

    La démarche se veut romantique

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Se frappe le front pour souligner la stupidité d’un personnage

    & variantes : stupidité, honnêteté malvenue, maladresse ou autre.

    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé, rangé dans une boîte
    — Stylé | Poignée de mains ridicule
    — Super pouvoir | Passe en revue tout ce qui lui a été dit et s’en souvient mot pour mot

    Se traduit techniquement par la reprise des éléments de dialogue correspondants avec un léger effet de réverbération moche...

    — Suspense | Chuchote une réponse à l’oreille

    Alors qu’il n’y a personne autour.

    — Tension | Déboule en pyjama, batte de baseball prête à frapper, en réaction à des bruits nocturnes suspects

Personnage > Caractéristique

     ? | N’a pas peur de se faire des ennemis

    extérieurs et intérieurs, y compris au sein de son propre parti

     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Enfant petit génie
    — Maladie | Victime d’amnésie
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.

    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « Cet événement comptera parmi les heures les plus sombres de notre histoire »
    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Rassure | « Ensemble, nous pouvons bâtir un monde meilleur »

    Une héroïne ou un héros tient un discours enflammé pour faire revenir à la raison ses compatriotes ou tracer la voie d’un avenir meilleur.

    — S’agite | Laissez-la/le partir, elle/il n’a rien à voir dans tout ça !
    — S’inquiète | « C’est trop calme » / « J’ai un mauvais pressentiment » etc.

    « Ça ne colle pas », « Il y a quelque chose qui cloche »...

    — S’inquiète | « Oh-oh »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Caractère | Est pote avec tout le monde

    Scène de présentation : et vas-y que je rigole fort, et vas-y que je fais des tope-là à n’importe qui, et vas-y que les nénettes me reluquent les fesses.

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es

Personnage > Méchant·e

    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Équipe de sécurité à la ramasse

    C’est pas le héros qui est très bon, c’est les autres qui sont cons.

    — Foule en délire | Bagarre de collégien·nes / lycéen·nes / taulard·es
    — Grande sœur ado bêcheuse
    — Petits voyous Disney Channel

    Bande de petites frappes à laquelle on ne croit pas une seconde : un leader au duvet naissant, un side-kick qui tope à toutes ses vannes nulles et une suite bigarrée dont les seules ambitions est de chourer les bonbecs et l’argent du déjeuner du héros.


Réalisation

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Plan du capitole, de la Maison blanche et autres sites officiels

    Avec accessoirement un drapeau qui flotte ou deux coups de trompette solennelle.

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Mise en scène | Moment wahouuuuu (émerveillement)

    Gros plan sur les visages, les yeux sont écarquillés, et les lèvres articulent un wahouuu (en détachant bien les deux syllabes). Ce dernier peut parfois être silencieux.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Plan | Travelling circulaire autour d’un baiser passionné ou de retrouvailles
    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Tension | Bombe désamorcée (ou menace stoppée) in extremis

    & variantes

    — Vision subjective | Robot

    Avec des trucs qui pioupioute partout, des diagrammes et des rangées de chiffres qui défilent.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Braquage sur fond de musique rock

    Histoire de bien nous faire comprendre que ces types-là, c’est pas des demi-sels.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est éclaboussé·e par un fluide

    Ou plus généralement recouvert·e.

    — Palpe à plusieurs reprise la menace située dans son dos avant de réaliser

    La touche Scooby.

    — Ronflements

Scénario > Dialogue

    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Référence grossière à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Apparition inexpliquée d’un élément porteur d’une charge émotionnelle élevée pour déstabiliser un personnage

    Exemple : un enfant mort il y a des années, etc.

    — Coursé·e par des petites frappes, se réfugie dans un local abandonné où il/elle fait une découverte qui va changer sa vie

    Un film/téléfilm jeunesse sur trois dans les années 1990.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard

Scénario > Situation

     ? | Match amical pour décompresser ou s’affirmer

    C’est qui le meilleur, hein ? Hein ?

    — Bagarre | Duel de fortes personnalités

    Y compris au sein du même camp

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Situation | Surenchère de carambolages

Thème > GI Joe

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Carton-pâte | Tape aléatoirement sur un clavier d’ordinateur

    On aimerait tellement voir le résultat de la frappe au clavier de cette personne : sans doute quelque chose d’approchant à « amvk fké à(_(à »,v,s lmw, ,sdlmfk".

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Image dégradante | Nunuche
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Pulsion sexuelle masculine

VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 35 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

VO française ou doublage en VF

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Un inventeur va chercher à mettre à l’abri le robot qu’il a conçu après avoir découvert que son patron prévoit, pour en tirer un gros paquet de fric, de l’utiliser à des fins militaires. C’est ainsi que le robot, Robosapien, va croiser le chemin d’un garçonnet et que naîtra une beeeeeeeelle histoire d’amitié... Ni surprises, ni gourmandises. Malgré un titre et une jaquette prometteurs, Cody le Robosapien c’est sage, balisé, avec juste ce qu’il faut de nullité pour être pénible (sans être crispant - il faut être juste, il y a bien bien pire -), mais pas assez pour être intéressant... À quelques détails près.
  • On trouvera donc : la petite famille gentiment dysfonctionnelle - enfant p’tit génie mais un chouia timide, sa grande sœur un peu pénible aux « hormones en ébullition » et sa mère célibataire courageuse - ; la sympathique créature échappée d’un complexe high tech traquée comme il se doit par des sbires teigneux ; les vilains en cols blancs assoiffés de guerre et de profits ; et bien sûr la petite brute Disney chanel... Inutile de préciser qu’il y aura prise de contact accidentelle où la curiosité l’emportera sur la peur et la timidité, qu’il y aura cohabitation secrète (secret vite éventé cela dit) et que le robot va forcément bouleverser la vie du garçon qui l’a recueilli et celle de sa famille.
  • Et puis, le long de cette trame sans surprise vont occasionnellement fleurir quelques trucs sympas genre pont de bateau qui explose après avoir été plastiqué sous la coque, équipes de sécurité munies de pistolets laser, robot qui apprend le monde en regardant des chaînes YouTube... et fait se trémousser des gosses en pleine classe sans que leur instit, présente, ne s’étonne de ce qui se déroule sous ses yeux. Se détachent deux moments très très très ahurissants : Cody le Robosapien qui s’applique un doigt sur la fesse en faisant « pshiiii » en arrangeant, pour son créateur un peu lunaire et timide (forcément), un coup avec la réceptionniste (forcément) de sa boîte et surtout une scène de massage au cours de laquelle Cody le Robosapien extrait des gémissements langoureux de la maman (Penelope Ann Miller) et de la sœurette (Holliston Coleman) en les frictionnant simultanément sous le regard pétillant du petit Henry (Bobby Coleman).
  • Petit péché mignon : à la fin du film, Cody le Robosapien déploie son jet pack intégré et prend son envol le petit Henry dans les bras. Ce qui donne lieu à une incrustation hyper moche et un « Woo-hoo je suis un super-héros » du mioche particulièrement nounouille.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?