Chocolate

Pains au chocolat
Jen, jeune fille autiste, possède un don naturel pour les arts martiaux. Elle va ainsi aider sa mère atteinte d'un cancer à récupérer l'argent qu'on lui doit à l'aide d'un carnet où sont consignés les noms des débiteurs...Problème : ils appartiennent tous à une organisation appelée "numéro 8" et ne sont pas décidés à coopérer.

Titre original (ou alternatif) : ช็อคโกแลต
source synopsis et images : Bam-Ram-Ewe Sahamongkolfilm
Fiche créée le 13 mars 2024 et mise à jour le 7 avril 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

On ne peut pas dire, le scenario de Chocolate est plus léger qu’un papier d’emballage de chocolat : une jeune autiste (Yanin Vismitananda) qui carbure aux chocolats défonce du mafieux et du patron louche pour récupérer la thune qui permettra à sa mère, atteinte d’un cancer, de bénéficier d’un traitement. L’ouverture toute en passages musicaux et en ralentis appelle des roulements d’yeux désapprobateurs, l’émotion est pas toujours très bien dosée dans la construction rapide du récit, et la maladie de la mère, qui lui sert de pivot, a un côté malheureusement parfois un peu ridicule autant dans sa mise en images lacrymogène que dans ce que l’élément a de convenu.
Sauf que Prachya Pinkaew, déjà réalisateur de Ong-Bak sait très bien que tout ça, on s’en fout complètement et que, ce qu’on veut, c’est voir de la chair claquer, des corps voler, du sbire tomber lourdement depuis le troisième étage, du patron corrompu se faire écraser le nez par une tong avec une gamine au bout. Et autant, le scénario prétexte est inintéressant, autant les parties castagne sont des plus jubilatoires !
Autant en termes de mouvement de caméra que de décor et d’utilisation du décor, les scènes de bagarre sont super soignées. Les chorégraphies sont maîtrisées, parfois risquées (on a parfois mal pour les comédiens et à raison comme le montre le mini making-of intégré au générique de fin) et jamais redondantes. L’ambiance jeu vidéo n’est pas étrangère au caractère jouissif du film, sorte de beat’em all géant qui a ses p’tits boss de fin de niveau y compris un jeune épileptique (Kittitat Kowahagul) et ses moments délirants dont un final se déroulant à flanc de façade d’immeuble, les enseignes fixées aux murs jouant le rôle de plate-forme.
Dernier petit élément qui fait que le tout prend malgré la quasi absence de scenario : Yanin Vismitananda qui en plus de prêter son visage juvénile et ses poings d’acier au personnage de Zen, parvient à le rendre super attachant.
Chocolate n’est pas un grand film, certes, mais c’est un film très sympathique.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 36  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Atteint, blesse ou tue une alliée lorsque l’adversaire esquive
    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Donne sa bouffe au chien discretos sous la table
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Stylé | Intercepte un projectile à mains nues
    — Tension | Tire la poignée d’arrêt d’urgence du train/métro
    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Personnage surentraîné qui tabasse par réflexe le type venu amicalement lui taper sur l’épaule
    — Phobie handicapante/kryptonite
    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Profil | Méchant pleutre

Personnage secondaire

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

     ? | Caméo
    — Bagarre | Se met à couvert derrière un véhicule lors d’une fusillade
    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Écran partagé

    Dialogue de téléphone, scène de cambriolage cool, effet suspense, etc.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Placement de produits
    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Définition
    — Ralenti | Souvenirs/moments heureux
    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Intelligence artificielle (de vaisseau)/interface | a une voix robotique/monocorde

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Objet | magique

    Caillou fabuleux et autres sandales légendaires.

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.

    — Tension | Objet qui tombe et se brise au ralenti

    Une tasse, un verre, un cadre, un vase Ming, etc.


Réalisation > Audio

    — Ambiance | Utilisation de rap pour accompagner l’apparition ou les actions de délinquantes, petites frappes, gangsters, etc.
    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Utilisation de musique country pour habiller une scène de bagarre
    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Gag cartoonesque | Humilie une méchante/un adversaire en baissant son pantalon volontairement (ou non)

Scénario > Élément

    — Chirurgie esthétique
    — Critique de la bureaucratie
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Proche gravement malade
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)

Scénario > Situation

    — Agissement | Est suivie par ses collaboratrices et collaborateurs dans un couloir
    — Bagarre | S’écrase sur une table pendant une bagarre
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Tension | Suspendue dans le vide

Thème > GI Joe

    — Agissement | Soldate injustement renvoyée de l’armée

    Pour avoir fait preuve de bravoure et sauvé des sœurs ou des frères d’armes. C’est vraiment pas juste. Saloperie de bureaucratie et de cols blancs tiens !


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer tous

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre ce héros/cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Référence à la taille d’une bite pour (s’auto)complimenter ou insulter

    Et variantes... Poids ou texture des couilles.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 36 ingrédients et les 5 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchante

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?