x

La casa de mi Padre

Moui biene tacos Will
Afin de sauvegarder le ranch de leur père, les frères Alvarez se retrouvent en guerre avec un terrifiant trafiquant de drogue mexicain...
source synopsis et images : Lionsgate NALA Films Gary Sanchez Productions
Fiche créée le 19 décembre 2022 et mise à jour le 20 décembre 2022

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »

    — Riviera Détente | « Tu sais ce que j’en pense »

Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Regarde les autres avec convoitise après une séparation
    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé, rangé dans une boîte
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | Donne un conseil gagnant à une personne jouant aux échecs

    Cavalier en D3.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet

    — Tension | Lève un pan de veste pour montrer une arme

    Méthode certifiée par tous les gros bras de l’univers connu pour forcer quelqu’un évoluant dans un lieu public, à les suivre bien gentiment, sans faire de foin.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Religion | Fait un signe de croix
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglé·e ! », etc.

    — Interpelle | « Tu dors ? »
    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Réagit | « Holly shit ! »

    Sainte-Merde, protégez-nous des jurons anglo-saxons.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Au chevet d’un·e proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage secondaire

    — Agent·e de sécurité chargé·e des caméras de surveillance qui ne voit rien venir

    Distrait·e par une habile diversion, en train de mater du porno ou un match de foot, ou encore plongé·e dans ses études ou un bon roman.

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).


Réalisation

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Cut au moment où une créature saute au visage d’une victime
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Mort originale
    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Mur de photos / photomontages glauques

    Les yeux découpés tout ça tout ça...

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Décors

    Colonnes en polystyrène, rochers en mousse, porte blindée en carton, etc.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Chaudron de sorcier/sorcière qui sert de caméra de sécurité ou de téléphone

    & Variante type bassin ou vasque.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Objet qui tombe et se brise au ralenti

    Une tasse, un verre, un cadre, un vase Ming, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Bagarre | Coup de feu qui fait craindre le pire pour le héros... jusqu’à ce que le méchant s’écroule !

    Concerne aussi le coup qui retentit lors d’une mêlée, ou la méchante survit et l’héroïne s’écroule.

    — Fauché par un véhicule de manière inattendue
    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — La villa du méchant

Scénario > Dialogue

    — Phrase-choc
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Anti-intellectualisme
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Merci, Captain Obvious !
    — Référence grossière à la culture populaire
    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.


Scénario > Situation

    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Tatouage d’une section militaire d’élite
    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Audio | Bruit de pneus qui crissent sur le sable

    & variantes... boue ou neige par exemple.

    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Non-suspension d’incrédulité | Le/la méchant·e devrait en toute logique tuer la/le gentil·le immédiatement ; au lieu de quoi il l’abandonne en vie dans une situation jugée désespérée mais qui permettra au/à la gentil·le de s’en sortir

    La belle vie, quoi.

    — Non-suspension d’incrédulité | Retournement de situation improbable

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Harcèlement sexuel | Donne des ordres à une femme, traitée en subalterne

    Ouuuuuuh !

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Brutasse | Tire un type hors de sa voiture par la fenêtre de sa portière

    Et c’est pas pour lui venir en aide.

    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 35 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Je peux comprendre qu’on n’aime pas ce film. Vraiment.
Puisqu’il est construit pour cliver l’auditoire entre celles et ceux qui goûtent l’expérience du ratage (plus ou moins maîtrisé) et les autres.
Peut-être ma fascination devant certains sketchs de Les Nuls trop longs et dont je ne savais pas si je devais en rire ou pas m’a forgé une appétence pour ces scènes gênantes/drôles qui abondent dans le métrage de Matt Piedmont ?
Quoiqu’il en soit, ces séquences me font toujours marrer, car surprenantes, inédites, cassant les codes et les routines habituelles d’un ciné souvent très formaté et/ou trop sage et dont je devine, peut-être à tort, combien elles ont pu aussi faire se bidonner les protagonistes.
Ajoutez à cela un Will Ferrell campant un benêt au grand cœur avec Stetson et justice chevillée au corps, dont chaque cm2 exude la déconnade communicative et qui parle espagnol dans le texte : comment ne pas craquer ?
On y retrouve également un Diego Luna tout jeune (enfin Diego Luna basique puisque le gars n’arrive pas à vieillir), Nick Offerman, des animaux en peluches, une scène de rire forcée interminable, bref... beaucoup de belles choses.

Cependant, tout cela ne suffit pas à en faire un film complet, la réalisation n’étant pas à la hauteur du concept, ce qui donne pas mal de micros-ventres mous et donc un sentiment d’inachevé.

Mais parce que se faire bousculer par un film-plaisir-gueule-cassée fait un bien fou (et par Will Ferrell qui plus est), je préférerais toujours mille La casa de mi Padre à un seul 8 rue de l’humanité.


«

Nul ! Will Ferrell dans le rôle espagnol ,tellement peu crédible , le film essaye de reposer sur lui , et tombe totalement dans la nullité. C’est censé être une comédie ? On rigole pas , les gags sont lourds ,et ridicules . Le scénario piétine et la mise en scène est digne d’un film sans budget. C’est vraiment que de la nullité , encore une tâche pour Will Ferrell. Allez un Direct To DVD , j’espère .

 »




Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?