Bonne conduite

« Ben oui, je fais d’la prévention routière »
2023
Bretagne, de nos jours. Pauline, la quarantaine, est formatrice psychologue pour les stages de récupération de points de permis. Elle attend la sortie de prison du chauffard à l’origine de l’accident ayant causé la mort de son mari et pris la fuite, pour le tuer. En attendant, elle s’entraine en éliminant les pires chauffards rencontrés lors des stages qu’elle anime avec sa collègue Souazig ancienne championne de rallyes, enseignante de conduite. Pauline, formée à la conduite sportive par Souazig, met un point d’honneur à tuer ses proies uniquement en provoquant des accidents de la route et collectionne les sigles des véhicules de ses victimes.
source synopsis et images : Waiting for Cinéma Alicéléo
Fiche créée le 28 décembre 2023 et mise à jour le 1er février 2024

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Sympatoche-mignonne-mais, pourrais-je résumer cette comédie-thriller de vengeance.

"Sympatoche-mignonne" parce que pleine de naïveté et d’envie de bien faire : l’idée principale sort du lot et le vernis de la comédie offre une combinaison intéressante au sujet. Rafraîchissant, donc.

Malheureusement, le "Mais" vient assombrir mon jugement, et pour trop de raisons.
J’ai trouvé la réalisation vraiment faiblarde, voire parfois indigente et donc toujours en dessous des ambitions possibles. Les tics et autres clichés servant souvent de matrice référentielle parodique à tout bout de champ : vraiment trop juste en 2023 si d’autres éléments de cinéma ne viennent pas compléter cet artifice. À côté de ça, on trouve des saynètes fonctionnant du tonnerre comme les monologues de Pauline (Laure Calamy épatante) devant les photos de son chéri défunt.
Aussi, l’aspect comédie m’a semblé bien trop présent pour le niveau de rire offert, phagocytant par là même l’aspect terrifiant de cette femme ordinaire dévastée par l’absence de son compagnon et décidant à la fois de façon très légère et radicale de se faire justice, au point que l’intensité dramatique se réduise à presque rien sans non plus donner de quoi franchement se marrer, la faute à des situations burlesques éculées ou lourdingues, en tout cas pas souvent fines. Et ce n’est pas le duo Marsais-Ludig qui peut ici apporter une autre tonalité.

C’est tristounet, parce que l’entame m’a vendu du rêve ; il y avait largement de quoi faire mieux au final, quel dommage. Encore un film que j’aurais adoré aimé. Je surnote un peu, donc, par envie de soutenir ce genre d’initiative.

Petits bonbons qui m’ont ravi :

  • Comme dans Cuando acecha la maldad, une scène d’intérieur de voiture filmée en studio où on imagine l’équipe technique secouant la voiture pour simuler une conduite réelle, hahaha !
  • Un très beau "Y’a quelqu’un ?"
  • Un superbe "Accueillie dans sa propre maison par une vieille connaissance, confortablement installée"
  • Un chouette "On entend le mécano mais on ne voit que ses jambes dépasser de sous une voiture"
  • Et pour finir, un « Alors... qu’est-ce qu’on a ? » digne du meilleur des "Meurtres à..."


Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 27 ingrédients et les 3 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Quelque part entre Guy Ritchie et les frères Cohen, le Palmashow nous régale (oh mes gâtééééééééééés) !
PS : Ragnar Le Breton au cinéma on en veut plus j’ai failli perdre une côte

 »




« Scénario et dialogues très pauvres, j'ai ricané une fois ou deux. Je m'attendais à rire beaucoup plus, mais le duo palmashow a tout ruiné. C'est lourdingue »




« Vu en avant première. Mon moment préféré c'est à la fin quand le gentil dit : spoiler: Allez, on va manger une bonne bouillabaisse de Narbonne »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?