Blind Beast vs Dwarf Killer

Mystère et bouts de corps
Monzo Kobayashi is a dime-novel writer. He goes to see the stage of Ranko Mizuki, a star of an all-girls'-operetta company known as Asakusa Revue. Monzo notices a creepy man sitting beside him who keeps his head slumped down and does not even look up when Ranko appears on stage. On the way home from the theater, Monzo encounters another creepy situation. A dwarf (inch-high samurai) with a child-sized body and a grown-up's head passes right by him and is carrying a woman's arm that has been sliced off from the shoulder. Being a writer, this strangely enhances his interest of this dwarf and he begins an investigation about dwarfs.

Titre original (ou alternatif) : 盲獣VS一寸法師
source synopsis et images :
Fiche créée le 17 juin 2024 et mise à jour le 17 juin 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Une reprise de Blind Beast n’était pas nécessairement pertinente mais lui accoler d’autres intrigues de l’univers d’Edogawa Rampo, voilà qui pouvait valoir son pesant de cacahuètes. Malheureusement Teruo -Horrors of malformed men- Ishii, qui s’était pourtant déjà pas mal frotté à l’œuvre de Rampo, passe un peu à côté de son sujet. Les deux trames principales peinent à vivre aussi bien ensemble que côte à côte que séparément aussi...
Il y a en effet avant tout un problème de rythme qui fait qu’au lieu d’être happé par le suspense des différents fils, de la psychologie de l’aveugle esthète et un chouia malsain à l’enquête que mènent l’écrivain Monzō Kobayashi (Lily Franky) et de son ami enquêteur Kogorō Akechi (Shinya Tsukamoto), on finit par se désintéresser de chacun d’entre eux. Teruo Ishii échoue à balader les spectateurs et les spectatrices et surtout à jouer avec leur nerfs.
L’autre gros problème potentiel est esthétique. Blind Beast vs Dwarf Killer, c’est de la vidéo qui se situe pas tant dans la veine de certains fleurons du V-cinema, que du film amateur (certains cadrages n’aident pas forcément)... d’un aspect moins âpre que cheap. C’est dommage d’autant que, si les décors de l’antre du sculpteur sont loin de rivaliser avec ceux du film de Yasuzo Masumura, le format vidéo parvient parfois à en faire ressortir quelque chose d’étrange, de parfois théâtral, de parfois grotesque, qui fonctionne vraiment bien.
Blind Beast vs Dwarf Killer est un film très dispensable, déséquilibré, sacrément frustrant, mais qui bénéficie d’un casting plutôt sympa en plus de réserver quelques surprises graphiques assez intéressantes.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 7 ingrédients de ce film

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Élément

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?