Bienvenue au cottage

Y a une couille dans le cottage
Deux frères font capoter le kidnapping d'une jeune fille organisé par un gangster, et se retrouvent avec un terrible secret sur les bras. Les ennuis ne font que commencer lorsqu'ils croisent sur leur chemin un fermier psychopathe...

Titre original (ou alternatif) : The Cottage

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Rien de transcendant, The Cottage est classique voire facile (jusqu’à la scène post générique)... mais reste sympathique et c’est l’essentiel.
  • On a des personnages plutôt réussis quoique classiques là encore. Niveau interprétation Andy Serkis, Jennifer Ellison et surtout Reece Shearsmith sont plutôt bons.
  • On a aussi de bonnes scènes : un coup de téléphone de Peter (Reece Shearsmith) à sa femme ou encore un de ces coups de bêche qui fait du bien...


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 41  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Arrache violemment une bande de chatterton de la bouche d’un autre personnage

    J’ai essayé. Eh ben, mes lèvres ne ressemblaient pas du tout à celles des gens à qui ça arrivent dans les films : un vieux steak sanguinolent qu’on aurait dit !

    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Applique une escalope froide ou un paquet de petits pois surgelés sur un cocard
    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — En toute discrétion | Regarde par le trou de la serrure

    Sans se choper un orgelet.

    — En toute discrétion | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Épie un personnage, caché plus ou moins discrètement derrière un journal ou un magazine
    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentilles et méchantes, la/le méchante fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Stylé | Garde un peigne sur lui pour se recoiffer en toute circonstance
    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Ferme les yeux et sursaute en réaction à une porte claquée violemment

    Peut potentiellement avoir valeur de gag.

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.


Personnage secondaire

    — Cocue (gag)
    — Villageois patibulaires

    La casquette à carreau enfoncée jusqu’au nez et le fusil de chasse sur l’épaule.


Réalisation

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Vue aérienne de gratte-ciels (accompagnée de sirènes de police)

    & variante : panorama de ville, la nuit, accompagné de sirènes de police

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mort | Gros plan sur une main qui arrête de bouger

    Suggestion mon amie.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Gros plan sur la main d’une menace neutralisée qui montre des signes d’activité

    ... pendant que les personnages, qui se croient hors de danger, blaguent, s’engueulent, font des imitations de Christian Clavier, etc.

    — Tension | Victime traînée soudainement hors champ/dans l’obscurité

    On me voit, on me voit plus.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

     ? | Coupures de presse
    — Mur de photos / photomontages glauques

    Les yeux découpés tout ça tout ça...

    — Tableau recouvert de formules mathématiques

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit générique | Chouette ou hibou
    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | Classique
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...

    — Faux suspense | Surprise par un animal

    Genre un chat ou un piaf qui vole bas


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Cri (gag)

    Cri que des personnages peuvent pousser en même temps, en se regardant, etc.

    — Gag cartoonesque
    — Recours à un plan large pour marquer la puissance d’un cri (gag)

    On bascule d’un plan serré sur l’un des personnages qui a une confidence à faire, à un plan large de paysage (voire de la Terre) qui accompagne la réaction ‒ généralement un cri ‒ de l’autre.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Reconquiert sa femme avec un beau discours

Scénario > Élément

    — Barrage de police forcé

    Sur la forme, un plan de face d’un véhicule qui tamponne et écarte les deux voitures de police qui se font face au milieu de la route. Un petit ralenti peut être le bienvenue. Tout comme un plan de côté montrant au moins un agent des forces de l’ordre se jetant au sol.

    — Est la risée du bahut
    — Merci, Captain Obvious !
    — Truc oublié

Scénario > Ficelle scénaristique

    — C’est fini ! Le gentil gars du début ne se fera plus marcher sur les pieds à partir de maintenant
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Tension | Véhicule qui refuse de démarrer

Scénario > Situation

    — Menace | Impliquant la bite et/ou les couilles

    Comme si y avait pas d’autres trucs qui dépassaient...

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Situation | Concours de gros mangeurs

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Technique | Lampe torche du personnage que l’éclairage du plateau rend inutile
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Violence sexuelle | Claque le cul d’une femme

    Oh bon, ça va, rien de méchant, hein !


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 41 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?