Saga Beethoven

Beethoven 2

Travail, famille, niaiserie
Beethoven, Saint-Bernard heureux chez les Newton, tombe amoureux de Missy. Ils sont rapidement séparés par la méchante maîtresse de la chienne. Celle-ci veut en effet utiliser Missy comme outil de négociation dans son divorce. Son avidité est attisée lorsque la chienne met au monde 4 adorables chiots. Mais les enfants Newton ne l'entendent pas de cette oreille et vont tout faire pour sauver les chiens.

Titre original (ou alternatif) : Beethoven’s 2d
source synopsis et images : Northern Lights Entertainment Universal Pictures
Fiche créée le 6 janvier 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Chiant, voire carrément pénible
sur l'échelle de Slater
  1 regard incrédule :
  1. La scène de la 7e bamboula du hambourguère et le passage en accéléré.

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Quelle puuuuuuuuuurge !!!! C’est le premier mais en pire. On retrouve l’idéalisation d’un modèle familial déjà frelaté à l’époque, une avalanche de gags plus lourds que la plus lourde de tes copines, des amourettes adolescentes caricaturales au possible, auxquels s’ajoute une sous Cruella d’enfer (Debi Mazar) qui se pose en antagoniste autant parce qu’elle est vénale que parce qu’elle va à l’encontre des valeurs familiales, un peu à la manière du couple Brad/Brie (David Duchovny et Patricia Heaton) dans le premier volet... et un moment prière avant le coucher... et « la septième bamboula du hambourguère », un atterrant concours de gros mangeurs dans lequel vont s’illustrer George (Charles Grodin) et Beethoven à grands renforts d’accélérés (de loin la meilleure scène du film).
Il n’y a pas de tendresse dans ce film, pas d’amour, pas d’humour. Et non, poser l’argument du public ciblé, les gosses, pour excuser cette médiocrité dégueulasse n’en fait pas une circonstance atténuante, bien au contraire.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 27 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Encore une suite qui ne sers à rien ! Les personnages ont les mêmes problèmes que dans le film précédent. Et un chien amoureux ? Nan mais franchement arrêtez ! Le comble c’est quand meme les « méchants » qui sont insupportables... Bref c’est raté !

 »




« poooo mais comme vous etes méchants !!!! Ils sont adorables ces chiots et franchement c'est un film familial trop bien et pourtant j'aime aussi les films gore mais franchement ce film nous donne d'excellentes vibrations et une bonne dose d'humour. L'histoire d'amour entre les deux chiens est tout simplement trognon !! Une très bonne suite qui ne faibli pas comparativement au premier épisode. (on ne dira pas la même chose pour les suivants...)  »




« Je ne comprend pas comment on peut mettre une note aussi basse a un telle film (sur le cite la note du publique a été de 1.7 / 5 au moment ou j'écrit ma critique). Question scénario c'est vrai qu'on ne va pas chercher bien loin ; mais comme pour le premier opus le film se voit d'être d'une grande maturité avec des personnages qui ont tous bien jouer leurs rôles. Un mélange d'humour et de sérieux bien dosé. Mais surtout, c'est le côté émotionnel qui m'a le plus bleffer.En effet, je trouve sa impressionnant la façon dont l’équipe technique, et surtout les dresseurs, ont su mettre en avant les sentiments des chiens. Je parle surtout de cette scène pour moi inoubliable ou spoiler: George raconte son histoire d'amoure avec Alice à Ryce et qu'à la fin nous avons le grand plan sur Beethoven, accompagné de la chanson "The day I fall in love" . A cette instinct on a carrément envie de pleurer pour lui. Le film est un peut moins bon à la toute fin, car on est retomber dans les vieux cliché avec des méchants un peut bêtes à qui il arrive des mésaventures juste improbables. Mais en somme je trouve qu'il s'agit d'une excellente suite, peut-être meilleur que le premier opus, et qui vaut le coup d'être vu. »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?