x

Saga Balle perdue

Balle perdue

Pas perdue pour tout le monde
2020
Petit génie de la mécanique, Lino est réputé pour ses voitures‐béliers. Jusqu’au jour où il se fait arrêter pour un braquage qui tourne mal. Repéré par le chef d’une unité de flics de choc, il se voit proposer un marché pour éviter la prison. Neuf mois plus tard, Lino a largement fait ses preuves. Mais soudain accusé à tort de meurtre, il n’a d’autre choix que de retrouver l’unique preuve de son innocence : la balle du crime, coincée dans une voiture disparue.
source synopsis et images : Versus Production Nolita Inoxy Films
Fiche créée le 4 décembre 2022 et mise à jour le 4 décembre 2022

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Course-poursuite | Double des voitures en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Drame | Ferme les paupières d’un·e mort·e
    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — Mort | Détourne le regard d’une mort atroce

    Mort atroce généralement hors champ

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Ruse | Amas de coussins dissimulés sous les draps pour donner l’illusion que le personnage est toujours dans son lit

Personnage > Caractéristique

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Traître (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévoué·e à la solde des méchant·es (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Oh-oh »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Super pouvoir | Simple blessure au front / au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo


Réalisation

    — Entr’aperçoit une silhouette suspecte
    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Sifflement entendu par une personne sonnée/choquée

    Ralenti en option.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Labo | Bocaux qui contiennent des trucs glauques

    Oh, un fœtus tout déformé qui ressemble vaguement à un sénateur.

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Les barreaux de chaise que fume le méchant

    Quelque chose à compenser ?

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Effet | Wooosh !
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...

    — Passe à travers un plancher en flammes

    Au ralenti si possible.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humilié·e, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Ruelle sombre avec de la vapeur qui sort des bouches d’égout

    Avec accessoirement des cartons vides sur les côtés, des poubelles, des échelles métalliques et tout le bordel.


Scénario > Élément

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Anglais·es, c’est vraiment les plus fort·es
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Créature/démon qui utilise la voix ou l’apparence d’un proche

    La corde sensible à piano

    — Incertitude quant au fil à couper pour arrêter un mécanisme
    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces con·nes.

    — Menace | Planétaire
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Situation | Surenchère de carambolages

Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Élégamment propulsé·e par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Course-poursuite | Ça passe pour les gentil·les, mais pas pour les méchant·es

    ...qui se scratchent comme de vieilles merdes.

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | « J’ai baisé ta femme/ta mère » / « Je lui ai montré une photo de ta femme »

    Camaraderie, rivalité, provocation matinées de testostérone


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Méthodes musclées


Voir les 12 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Alban Lenoir en Terminator gringalet au volant d’une R21 turbo tentant de battre le record de défonçage de voitures de police détenu par The Blues Brothers, je dis oui.
Terminator, il est par l’increvabilité surhumaine du gars à être stoppé, que ce soit par 10 flics sur le rable ou 1 tonne d’acier sur le coin du nez.
Le film de Guillaume Pierret ne pète pas plus haut que son boule et assume le parti-pris du polar néo Olivier Marchal (coucou Nicolas Duvauchelle jouant ad vitam le rôle dans lequel il semble enfermé : la caricature de jeune flic corrompu tête-brulée bas du front qu’on veut voir crever rapido) forcément rude, sans concession mais, et c’est ce qui rend le film intéressant, délayé au film d’action français des années 70 et 80 et ses cascades automobiles qui font toujours effet aujourd’hui.
Auxquelles il faut ajouter de chouettes combats au corps à corps, par contre beaucoup plus réussis que ne l’étaient ceux des films français d’il y a 40 ou 50 ans.
Donc du balisé, mais du balisé très propre avec de la bagarre et des chouettes cascades avec des voitures qui roulent vraiment vite (contrairement aux films états-uniens dans lesquels les bagnoles se traînent à 30 Mph).
Ramzy ne délivre certes pas la prestation du siècle mais arrive pourtant, on ne sait comment, à camper ce mentor incorruptible plutôt original.

Trop rare pour ne pas être encouragé.


«

Film génial, scénario original ! Belle surprise ! Film français étonnant car bien filmé, très bon scenzrios et acteurs très bon.

 »

«
un film d'action digne d'un film américain ! Enfin un film français nerveux. Bon rythme, bon scénario, on devrait en voir plus souvent. Un bon divertissement qui n'a pas à rougir devant les productions US  »

«
surtotut ne perdez pas votre temps . je ne sais pas ce que Duvauchel est venu faire dans ca franchement . le film est tres mauvais , c'est une caricature . en resumé c'est du taxi 4 qui se veut dramatiquevous voyez le genre. c'est pathetique  »


Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?