Baaghi 3

On n’a pas d’idées mais on a Tiger Shroff
2020
Ronnie et Vikram sont des frères qui partagent un lien indissoluble. Leur voyage commence lorsqu'une certaine tournure des événements amène Vikram à voyager. Au cours de ce voyage, il se fait kidnapper par des gens. Ronnie voit son frère se faire battre et kidnapper, Ronnie fera tout ce qu'il faut pour détruire toute personne et tout ce qui fait obstacle à la sécurité de Vikram...

Titre original (ou alternatif) : बाघी ३
source synopsis et images : Nadiadwala Grandson Entertainment Star Studios
Fiche créée le 8 janvier 2024 et mise à jour le 20 janvier 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

C’est beau une histoire d’amitié virile. Que serait l’Iliade sans l’amour noble qui unit Patrocle à Achille ? Rien, pas de passion, pas de colère d’Achille, pas d’affrontement avec Hector au pied du mur d’enceinte de Troie. Rien. Et ça, Ahmed Khan montre qu’il l’a bien assimilé en réalisant Baaghi 3, qui met en scène un héros de jadis, droit, grand, huilé, que l’amour fraternel porte jusqu’en Syrie qu’il promet de rayer de la carte ou presque. Enfin ça c’est dans l’idée, parce que de la grandeur à l’hypertrophie, il n’y a qu’un pas, que Ahmed Khan franchit à la vitesse d’un Gérard Darmon revenant sur son soutien à Gérard Depardieu.
Dans Baaghi 3, l’amour fraternel prend la forme d’un délire d’écoliers ; Achille aka Ronnie, interprété par Tiger Shroff) est le croisement entre Zoolander et Yeon-Woo Jhi (déjà une fusion entre Dwayne Johnson et Miss Corée 2006) ; Patrocle aka Vikram (Ritesh Deshmukh) donne un bon aperçu de ce que serait une hybridation Rob Schneider/Booder créée par Josef Heiter ; la lutte homérique, dépouillée de toute velléité dramatique, consiste en un mano à mano entre Tiger Shroff et non pas un, ni deux, mais trois hélicoptères. Et puis des tanks. Et puis une armée entière. Mais ce déchainement de colère, il faut le mériter.
Le film se découpe en deux actes. Le premier pose les personnages et montre comment Ronnie se précipite pour botter des culs dès que son grand frère hurle son nom à tel point que même son père s’abstient de corriger ce dernier. Un père flic de son état qui tient la dragée haute aux émeutiers et autres ennemis de la nations et qui meurt dans l’exercice de ses fonctions non sans avoir fait promettre à Ronnie de protéger Vikram sa vie durant... Du père, Vikram a hérité la vocation, la force physique et la force de caractère ont échu à Ronnie qui continue de sauver discrètement les miches de son frangin.
Plutôt orientée comédie, cette première partie n’en oublie pas moins l’action : aaaah il faut voir le virevoltant Ronnie tabasser du gangster dans des hangars, rapide comme l’éclair précis comme... on sait pas trop, les coups loupant systématiquement leur cible de dix bons centimètres. Et cette première partie n’en oublie pas moins non plus une philosophie réac des plus décomplexées. L’une des meilleures scènes du film décrit ainsi comment :

  1. Ronnie s’arrange pour se faire embarquer suite à une rixe par son frère et un de ses collègues dont la fille a été assassinée par l’un des voyous de la ville et se retrouver ainsi menotté au dit voyou à l’arrière du panier à salade
  2. s’évade en entraînant avec lui l’assassin de la gamine auquel il est menotté
  3. légitimant ainsi, avec la complicité de Vikram la vengeance du collègue, en lui donnant l’occasion de flinguer le meurtrier de sa fille devenu fugitif. Le tout conclu avec un salut militaire, une embrassade et un petit gimmick. Parce que c’est ce que les héros font.

Ronnie, entre un bout de romance et un sauvetage de chiot, envoie valdinguer du gangster par grappes de trente tandis que, de coup d’éclat en coup d’éclat, le frangin gravit les échelons et acquiert le statut de super flic. Tout ceci amène donc le plus naturellement du monde les autorités à l’envoyer en Syrie pour poursuivre une enquête sur le trafic d’êtres humains qui gangrène l’Inde.
Et là, point de bascule. Vikram, en pleine conversation téléphonique avec son frangin, dont il a du fait de l’éloignement, perdu l’ombre protectrice, se fait enlever par l’organisation islamiste à l’origine du trafic d’êtres humains. C’est le moment Taken du film. En encore plus con. En témoigne cet échange entre Ronnie et l’un des ravisseurs :

  • – S’il arrive quoi que ce soit à mon frère, je vous tuerai tous les deux.
  • – Nous ne sommes pas deux, nous ne sommes pas cent, nous sommes un pays entier.
  • – S’il arrive quoi que ce soit à mon frère, je le jure sur la tombe de mon père, je raserai votre pays de la surface de la Terre.

Et c’est parti pour l’acte II au cours duquel Tiger Shroff glisse en faisant le grand écart sous un tank, défonce des hélicoptères comme de simples mouches endormies par le froid et exhibe ses pecs huilés à la moindre occasion.
Notons qu’après un ultime appel à « Ronniiiiiiiie » qui débarque une fois de plus péter des gueules, Vikram finit par s’émanciper de la tutelle fraternelle à la vue de Ronnie mis à terre de manière déloyale par le big boss, Abu Jalal (Jameel Khoury), qu’il empalera sans autre forme de procès. Ronnie s’en tire sans gros bobo, les otages sont libérés, même les pakistanais, et Abu Jalala aura droit à sa deuxième mort... tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 80repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Double des véhicules en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Course-poursuite | Renverse des piles de... pour ralentir ses poursuivants
    — Montre un truc du doigt | la direction où trouver la personne chargée de l’enquête
    — Mort | Fait une promesse à une mourante

    Avant de mourir la/le mourante formule une demande à la personne proche, qui lui fait la promesse d’honorer cette demande.
    « Je te promets de m’occuper de ton fils. », « Je te promets de te venger. », « Je te promets de trouver qui a fait ça. »

    — Passe à travers une vitre | pour surprendre ou faire une entrée en scène stylée
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Super pouvoir | Ce qui lui a été dit lui revient en tête mot pour mot

    Se traduit techniquement par la reprise des éléments de dialogue correspondants avec un léger effet de réverbération moche...

    — Tension | Espionne ses voisines

    Soupçons, perversité, désœuvrement... Rayer la mention inutile.

    — Tension | Met sa main devant sa bouche ou celle d’un autre personnage pour s’ / l’empêcher de hurler

    Peut fermer les yeux en même temps, des fois que...

    — Tension | Se palpe pour s’assurer qu’il/elle n’a pas été blessée

    Ou s’assurer qu’il n’a pas d’ailes de fée dans le dos (Fée malgré lui) par exemple.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Religion | A perdu la foi après un drame personnel

Personnage > Citation

    — Ironise | « Je t’ai manqué ? »
    — Menace | « Ne le/la/me touchez pas ! »
    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « Il appelle toujours... »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Stylé | Tape sur l’épaule d’un personnage avant de lui donner un coup de poing fracassant

    La tape sur l’épaule peut aussi être accompagnée d’une petite phrase bien sentie.

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Le/la méchante abattue un peu plus tôt se relève pour un dernier frisson
    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.


Personnage secondaire

    — Foule en délire | Bagarre de collégiennes, lycéennes, taulardes
    — Petits voyous Disney Channel

    Bande de petites frappes à laquelle on ne croit pas une seconde : un leader au duvet naissant, un side-kick qui tope à toutes ses vannes nulles et une suite bigarrée dont les seules ambitions est de chourer les bonbecs et l’argent du déjeuner du héros.


Réalisation

    — Équipe | L’équipe (au complet) avance (au ralenti) face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Escalier en colimaçon filmé en plongée/contreplongée

    Léger mouvement de caméra circulaire en option.

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre une égale ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Mise en scène | Plongée sur un personnage qui hurle

    Brillant.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Ralenti | Personnage qui saute une longue distance, un précipice, entre 2 immeubles, etc..
    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Plans utilisés plusieurs fois
    — Transition carte / lieu physique
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Ceinture d’explosifs
    — Indice | Boîte d’allumettes ou briquet

    La boîte d’allumettes ou le briquet sont en soi un indice ou bien l’indice est inscrit sur la boîte d’allumettes ou le briquet.

    — Le camion qui menace de percuter/renverser le personnage klaxonne mais ne ralentit pas
    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Effet | Son de disque rayé (distorsion)

    Proposition pour distinguer cette entrée du disque rayé pur et dur.

    — Long bip d’ECG plat
    — Tension | Chanson rétro sortie de nulle part

    « Maréchal !... »
    Ah oui, non ça c’est dans la vraie vie.

    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Woosh | Objet jeté au ralenti

Réalisation > Surprise !

    — Fauché par un véhicule de manière inattendue
    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient une gentille est en fait... celle d’une autre gentille !
    — Sous le coup de la surprise | échappe/renverse son verre
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Cri (gag)

    Cri que des personnages peuvent pousser en même temps, en se regardant, etc.

    — En fait des caisses (personnage)
    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humiliée, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Interprétation | Louche ou grimace après avoir reçu des coups
    — Les radars qui tombent au bord de la route c’est rigolo

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease
    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Cérémonie de remise de médaille ou de prix
    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Tir de sommation d’avion de chasse
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie


Scénario > Situation

    — Bagarre | dans les chiottes

    Avec fracassage de tête contre un lavabo ou l’émail de la cuvette.

    — Bagarre | S’écrase sur une table pendant une bagarre
    — Surprise | Se réveille à côté d’une inconnue ou d’une personne qui n’est pas son ou sa conjointe
    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Élégamment propulsée par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Méthodes musclées
    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Objectification viriliste | Corps musclé mis en valeur

    Tablette de chocolat, ombres qui soulignent les muscles, etc.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 80 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?