Saga Avatar

Avatar 2 : la Voie de l’eau

Festival de « Wooooo-hoooo ! »
Une dizaine d'années s'est écoulée depuis les précédents évènements survenus sur Pandora. Jake Sully et Neytiri sont devenus parents. Leur vie idyllique, proche de la nature, est menacée lorsque la « Ressources Développement Administration », dangereuse organisation non-gouvernementale, est de retour sur Pandora. Contraints de quitter leur habitat naturel, Jake et sa famille se rendent sur les récifs, où ils pensent trouver asile. Mais ils tombent sur un clan, les Metkayina, aux mœurs différentes des leurs.

Titre original (ou alternatif) : Avatar 2 : the Way of water
source synopsis et images : 20th Century Studios Lightstorm Entertainment
Fiche créée le 9 avril 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Chiant, voire carrément pénible
sur l'échelle de Slater
  1 regard incrédule :
  1. Les nombreuses scènes racistes ultra-outrancières.

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Soufflé par la 3D d’Avatar en 2009 mais fortement déçu par le film archicon et 1er degré, j’abordais ce second opus dans le simple but d’alimenter ma culture générale populaire. Mes attentes ont été largement comblées puisque qu’Avatar 2 : la Voie de l’eau a réussi à m’ennuyer ferme et à me mettre totalement en rogne.
J’évacue le gros point positif : James Cameron sait bien mettre en scène et réalise des scènes lisibles et efficaces.

Premier grief : j’ai trouvé ça terriblement moche. Et pas seulement à cause de certains effets spéciaux ratés (beaucoup d’incrustations sur fonds verts notamment). J’ai vraiment eu l’impression de voir par moment un magnifique jeu vidéo, sans jamais être ému par les paysages ou les bestioles, plus fluos et saturés que jamais. Les Na’vis dont la focale de leurs regards passent à côté de leurs interlocuteurs, m’ont aussi fait sortir du film en permanence.
Ceci dit, il n’y aurait eu que ça, je n’aurait pas été plus dérangé pour autant.
Et puis le scénario se révèle indigent et indigeste, le festival d’incohérences de l’ensemble est monstrueux (tiens au fait, comment fait Spider pour manger, se brosser les dents, se moucher, se curer le nez ou se laver le visage avec son masque sur la tronche ? comment Quaritch réussit-il à parler le Na’vis en 2 h ? etc.)
Là encore, ça aurait pu passer.

Le vrai gros problème du film, c’est sa connerie intersidérale, la bêtise crasse du traitement des personnages.
On peut d’abord parler du côté « sauvage » des Na’vis, qu’on pourrait allègrement confondre avec les Noirs d’Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, à montrer les dents et à siffler comme des félins pour signifier leur méfiance, à se lancer dans des « Woo-woo-woo-woo ! » dignes des plus beaux spécimens de « Peaux-Rouges » du cinéma hollywoodien ou à jouer du tam-tam en entonnant ce qui ressemblent à des chants tribaux noirs-africains...
Pire, et pas de bol pour eux vraiment, les Na’vis - je le rappelle : des extra-terrestres, censés être reliés au monde, entre eux et avec la planète - sont globalement aussi cons que les plus cons des humains : brillamment intolérants voire xénophobes envers leurs congénères d’autres tribus, leurs gosses aussi crassements débiles que beaucoup de ceux des pays riches sur notre planète (moqueries blessantes, compétition à outrance, jalousie mal placée, etc.). Identiques au point, par un mystère digne du meilleur scénario de Luc Besson, d’en copier d’improbables expressions langagière ou corporelle comme ce « C’mon bro’ » ou bien encore ce jeune qui, asticoté par un des rejetons de Jake Sully (Sam Worthington), lève les coudes au-dessus des épaules en écartant les bras et en penchant la tête comme un type des quartiers chauds de Los Angeles se faisant contrôlé par les flics.
Affligeant, consternant, rageant.

Par sa débilité et ses mantras à base de « Protect my family », Avatar 2 lorgne aussi clairement vers le pire des Fast and furious, mais sans malheureusement jamais donner de prise au rire qu’offre la franchise menée par Vincent Gasoil.
Vivement Avatar 3, 4 et 5.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 41  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Bloque une porte avec une chaise
    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Rendez-vous | Synchronisons nos montres
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

    — Enfant ou ado tête à claques

Personnage > Citation

    — Menace | « Fais tes prières ! »
    — Ordonne | « À plat ventre ! »

    & variantes : « Couchez-vous ! », « À terre ! », etc.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | S’agite ridiculement sur place, les mâchoires crispées, mais ne peut rien faire pour aider son amie qui se fait tabasser sous ses yeux

    Il/elle fait moins le/la mariole, avec 50 fusils mitrailleurs pointés sur la tête.

    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Traîtresse (connue de la spectatrice/du spectateur)

    Traitresse posée d’emblée en tant que telle dans le récit ; contrairement à celui/celle qui fait l’objet (même si on le repère direct) d’un coup de théâtre.


Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).


Réalisation

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Placement de produits
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Séquence d’entraînement au tir au cours de laquelle le personnage met systématiquement dans le mille
    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Tension | Gros plan sur la main d’une menace neutralisée qui montre des signes d’activité

    ... pendant que les personnages, qui se croient hors de danger, blaguent, s’engueulent, font des imitations de Christian Clavier, etc.

    — Tension | Les visages crispés des duellistes se font face derrière leurs épées croisées

    Pour un duel, un vrai...

    — Vision subjective | Personnage qui reprend connaissance
    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.

    — Zoom « Battlestar Galactica »

    A formuler/préciser


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Bagarre | Plaques de l’armée
    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Son métallique qui accompagne un jumpscare
    — Voix off | Pensées/commentaires de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Gag avec la police
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Dialogue

    — Dit le nom complet de son conjoint hésitant ou de son enfant qui a fait une connerie, pour remettre la situation en perspective
    — Menace feutrée de mafieux

    Pleines de sous-entendus totalement transparents... si tu vois ce que je veux dire.

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Sous-entendu sexuel

Scénario > Élément

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américaines, c’est vraiment les plus fortes
    — Merci, Captain Obvious !
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.

    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Ultra violence inutile qui n’a l’air de gêner personne

Thème > GI Joe

    — Méthode de pro | Langage des signes de commando

    Pour communiquer en toute discrétion.

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Revirement brutal et incompréhensible de la trajectoire d’un personnage

    Qui croit une seconde à ce changement psychologique opéré un en clin d’œil ?


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 41 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

[...] Si vous voulez trouver la voie de l’eau, tirez la chasse. Ca fait pareil.

 »




« Allez le voir les yeux fermés, le film de l'année incontestablement, allez le voir en 4dx quitte a mettre le prix vous serez pas déçu du voyage. Des decors et un scénario a couper le souffle, 20/20. J'attends le 3 avec impatience »




« J'ai était voir Avatar cette après midi c'est juste Magnifique !!!! Mais Ma pensée pendant le film était que l'humain est capable de tout détruire sur son passage et de tué pour le pouvoir de l'argent et en plus c'est réel dans la vraie vie... La beauté des effets spéciaux est incroyable il y avais une scène vers la fin qui ressemblait un peu a Titanic lol de plus celle qui joue le rôle de Ronal c'est Kate Winslet. Du grand Cameroun .PS Prévoir un kleenex pour la fin du film  »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?