Ed

Petit Ed fait grand bien
Evoluant dans une ligue de baseball , le lanceur Jack Cooper se trouve contrarié par la nouvelle star de l'équipe, Ed, un chimpanzé...

Titre original (ou alternatif) : Ed
source synopsis et images : Universal Pictures
Fiche créée le 19 février 2024 et mise à jour le 11 mars 2024
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  1. Ed essaye de faire comprendre à Coop’ qu’il doit faire pipi
  2. La scène du plateau repas
  3. La scène où Ed prend le volant

Des choses gentilles à dire sur ce film

Ed. 1996. Matt Leblanc en plein état de grâce et un chimpanzé qui joue au baseball, que demander de plus ? Du dynamisme, des gags pipi-caca-prout et des moments totalement imprévisibles d’une stupidité lumineuse ? Pas de soucis, c’est bon, on les a. On a même un petit clin d’œil bien bourrin au Monde de Charlotte.
Pourtant Ed, ça commençait mollement, Jack Cooper (Matt Leblanc) un campagnard repéré lors d’un match de baseball amateur se retrouve à évoluer dans le circuit supérieur... si ses qualités sont reconnues, la réussite ne suit pas et le voilà à devoir s’occuper de la mascotte du club fraîchement débarquée, Ed, un chimpanzé auquel il ne manque que la parole. Cooper va-t-il retrouver confiance en lui ? Ce chimpanzé qu’il déteste va-t-il finir par devenir son meilleur ami ? La jolie voisine va-t-elle lui tomber dans les bras ? À toutes ces questions, on sait que la réponse sera oui... et qu’on risque de s’ennuyer encore une grosse heure.
Mais.
Là où ça devient intéressant, c’est qu’aux commandes quelqu’un a du se dire, plus y en a, mieux c’est. Et c’est ainsi que la réponse est oui à tout un tas d’autres choses. A-t-on une équipe de baseball sortie d’un vieux Disney où tous les joueurs chiquent du tabac et crachent à qui mieux mieux ? Va-t-on voir un gant de cuir troué par une balle lancée à toute vitesse ? Le singe est-il incarné par un type en costume de singe ? Pose-t-il la main sur le cœur quand il entend l’hymne des États-Unis ? Va-t-il devenir un joueur à part entière de l’équipe ? Va-t-il tomber par hasard sur un épisode de Friends, série qui a propulsé Matt Leblanc au rang de star de renommée internationale, à la télé et dans lequel apparaît le singe Marcel ? Et Matt Leblanc, justement, joue-t-il aussi mal qu’on peut l’imaginer ? Oui, oui, oui – et l’effet qui cumule type en costume et animatronique est quand-même plutôt réussi il faut bien avouer –, oui, oui, oui, et oui.
Passé une première partie un peu molle, même après l’arrivée du fameux Ed, le film ne cesse de prendre de court, autant par ses gags gros sabots (des bruitages cartoonesques toutes les deux minutes, Ed qui se tortille parce qu’il a envie de faire pipi, Ed qui s’empiffre de glace jusqu’à en recracher par le nez, Ed qui fait les 400 coups avec la fille de la voisine, et qui remettent en ordre (en musique et en accéléré bien-sûr) une maison qu’on ne les a pas vu saccager tant que ça...) que ses délires sortis d’un cerveau malade qui est peut-être, du moins en partie, celui de David Mickey Evans, futur auteur de Ace Ventura : Pet Detective Jr. . Le gag où Ed se redresse de son plateau télé avec un chapelet d’asperges entre les dents et des moitiés de citrons appliquées sur les paupières déjà bien gratiné dans son côté cheveu sur la soupe prend, quand on sait ça, une valeur supplémentaire.
Bref, Ed est une bonne petite surprise. Sans pouvoir prétendre au titre de nanar, le film réserve quand même deux trois moments aussi débiles que surprenants très appréciables.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 53repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Dit « chut... » en posant le doigt sur les lèvres d’une autre personne
    • Tension : un danger imminent pousse un personnage à mettre le doigt sur les lèvres d’un autre autre personnage pour l’empêcher de parler.
    • Passion : « Qu’est-ce qui nous arrive ? Chuuuut... les mots sont inutiles. »
    — Émotion | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Rejoint sa copine dans sa chambre au risque de se faire surprendre par ses remps
    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Suspense | Chuchote une réponse/une information à l’oreille

    Alors qu’il n’y a personne autour.

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

    — Tire par les pieds le corps d’un sbire/d’un garde pour le cacher

    & variantes : par les mains, par les mains et les pieds quand il y a deux moitiés de type, etc.


Personnage > Caractéristique

    — Religion | Fait un signe de croix

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — Déglutit de manière exagérée
    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive
    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Course-poursuite | Le fameux camion qui arrive en face
    — Fin | Mot d’esprit/répartie comique

    Quoi de mieux que de terminer un film en s’amusant de la mort des sales types qui ont pourri la vie du héros pendant plus d’une heure et demie ?

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Pack moment décisif lors d’un match / d’une course : gros plans, échanges de regards entre le sportif et son entraîneur, un proche dans le public, ralentis, envolée musicale

    Et We are the Champions en bonus

    — Grammaire | Passage musical
    — Habillage | Placement de produits
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Plan | Réutilisation, dans les suites, de plans et de scènes du ou des volet(s) précédent(s)

    Réutilisation plus ou moins adroite.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Intelligence artificielle de vaisseau : a un petit nom à la con

    Quand on a vu 2001 et Alien et qu’on veut faire pareil...

    — Stylé | Une de journal apparaissant en tourbillon rapide au centre de l’écran
    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Haut-parleur d’hôpital qui appelle un docteur

    Faut bien rentabiliser l’équipement.

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit éxagéré | « Cling » qui accompagne un clin d’œil
    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Son de dessin animé : ressort, clochette, etc.

    Parfois totalement inattendu mais toujours d’un goût certain.

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Gazouillis d’oiseau après un choc sur la tête
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Anachronisme wesh wesh et autres modernisations maladroites

    Pour un type d’humour qui parle aux djeun’s.

    — Animal qui tombe sur un film célèbre mettant en scène un de ses congénères à la télé
    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Gag cartoonesque | Glisse sur un jouet/des billes/des bonbons/une crotte et se pète la ruche
    — Gag cartoonesque | Humilie une méchante/un adversaire en baissant son pantalon volontairement (ou non)
    — Gag cartoonesque | Hurlement de chat et bruits de trucs cassés après une chute
    — Grimace (gag)
    — Interprétation | Louche ou grimace après avoir reçu des coups
    — Interprétation | Se cache/ferme les yeux devant une chute, un accident, une maladresse, etc.
    — Lutte pour fermer une valise/la porte d’un placard trop rempli
    — Passe à travers une vitre : éjecté façon saloon (gag)
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Placard avec plein de trucs entassés dedans qui dégringolent quand on l’ouvre
    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.

    — Ridiculisation d’un personnage dont on enlève la moumoute (gag)
    — Siffle de manière désinvolte pour passer inaperçu/avoir l’air innocent

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Fête foraine ou parc d’attraction

    L’odeur des barbapapa et des pommes d’amour, les cris des personnes embarquées dans le grand huit, ces peluches gagnées à la sueur de sa carabine à plomb, l’orgue de Barbarie du manège aux chevaux de bois, toutes ces lumières colorées clignotantes et cette insouciance : le lieu idéal pour nos héroïnes et nos héros.

    — Partie de poker

    Et le travelling circulaire qui va avec.

    — Vestiaires d’une équipe de pro ou semi-pro

Scénario > Dialogue

    — Atteinte à la virilité | Taulards, sportifs, soldats ou flics appelés mesdemoiselles

    & variantes.

    — Bute sur un mot scientifique/étranger visiblement compliqué / remplace la dernière syllabe d’un mot compliqué par « quoi »

    Le tout pour amener de manière subtile une explication.

    — Citation d’un personnage célèbre

    Pour la/le méchante, signe d’une culture et d’un raffinement qui le/la situe haut sur l’échelle sociale, et largement au-dessus de ses sbires.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Apparition inexpliquée d’un élément porteur d’une charge émotionnelle élevée pour déstabiliser un personnage

    Exemple : un enfant mort il y a des années, etc.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Tension | Se réveille ligotée

Scénario > Situation

    — Situation | La prière, c’est sacré
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Stylé | S’accroche sous un véhicule

    Rhooo ça va, ils vont pas loin et passent pas par des petits chemins envahis d’herbes et de caillasse


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Canadophobie

    Ou quand les Ricaines ne savent plus comment être racistes.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme casse-couilles

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 53 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

C’est de la daube mais c’est ma jeunesse :D

 »




« ED !! ma jeunesse, j'ai dût le voir 10 fois si c'est pas plus étant gosse tellement il me faisait taper des " barres" !! C'est sur 15 après c'est beaucoup moins drôles.Mais je rappellerais toujours de ces scènes ouspoiler: ED conduit , la scénes ou il veut aller au toilette ,quand il lance la balle de base ball, ... bref des scénes hilarantes quand tes gamins !! donc ma note serait élever car je le juge sur ma jeunesse et non ...  »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?