Arrête ton char... bidasse !

Französisch zizi
1976, une année très chaude en Europe. Quatre jeunes appelés français font leur service militaire en Allemagne. Ils se sentent loin de la France, et la caserne a pour eux des allures de prison, d'autant que les sorties le soir dans les villes de garnison allemandes ne sont pas particulièrement amusantes. Mais ces quatre appelés du contingent ne manquent pas d'imagination pour mettre de l'ambiance dans la caserne... surtout avec l'aide de charmantes jeunes allemandes très sexy et particulièrement attirées par les "petits français".
source synopsis et images :
Fiche créée le 10 février 2023 et mise à jour le 30 août 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

On ne va pas se mentir, Arrête ton char... bidasse !, c’est mauvais. Mais mauvais bien comme il faut... parce qu’au pays de la corvée de patate, il se passe toujours des trucs rigolos ; parce qu’il y a toujours au moins un type qui veut se faire réformer P4 après coup, en volant un tank pour aller chercher des clopes ; parce que les pépées elles en pincent pour le kaki, surtout si ce sont des Allemandes ; parce qu’on finit toujours par défoncer le mur des chiottes révélant un gradé stoïque aux affaires. Aaaaah toutes ces conneries que les jeunes ne peuvent plus faire à cause de Chirac.
Avec le recul, donc, le sous-genre du film de bidasse acquiert pour les moins de quarante ans une portée si ce n’est documentaire (n’exagérons rien, attendons au moins une ou deux générations pour ça) au moins folklorique. D’autant qu’il n’a pas fallu longtemps pour épuiser le filon : un essor au début des années 70 avec Claude Zidi et les Charlots, qui signent avec Les Bidasses en folie un film pas gégé mais terriblement sympathique qui totalise plus de 7 millions d’entrées à sa sortie et qui va donc entraîner dans son sillage une tripotée de pellicules beaucoup moins recommandables, dont Arrête ton char... bidasse !, qui contribuent naturellement à la mort du sous-genre dans les années 1980. La mode s’éteint en l’espace d’une décennie.
Pour ce Arrête ton char... bidasse ! toute la panoplie bidasse est là : facéties diverses donc, scènes de camaraderie de dortoir qui sent les pieds et le pâté, sifflage de filles et drague plus que limite, gags avec un travesti, gradés peau de vache... auxquels s’ajoutent Pierre Tornade et Darry Cowl qui constituent un atout non négligeable.
Petit plus, les conscrits font leur service en Allemagne, ce qui donne lieu à - malheureusement - pas tant de stéréotypes que ça mais un peu quand-même ; un « gross rigoladeuh » ; et une comparaison sympathique entre le couscous et la choucroute portée par Robert Castel.
Voilà, c’est mauvais, on sait que c’est mauvais, mais on ne peut pas s’empêcher de toper dedans pour cette désagréable et délicieuse sensation que ça laisse sur la langue... un peu comme des prunelles.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 41  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.


Personnage > Citation

    — Ordonne | « Attrapez-les/la/le ! »

    et variantes

    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Est vraiment le pire espion du monde

    Même mon chat débile ne se laisse pas prendre dans des pièges aussi grossiers.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...


Personnage secondaire

    — Bateleur
    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo


Réalisation

    — Course-poursuite | Le fameux camion qui arrive en face
    — Fin | Bêtisier intégré au générique de fin
    — Fin | Éclat de rire
    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Placement de produits
    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Plan large | Un personnage s’avance de face dans une foule compacte

    Souvent à contre-courant d’ailleurs.
    Souvent couplé aussi avec passage musical

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Vision subjective | Viseur de fusil à lunette

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Bagarre | Carte d’état-major pour faire un point de situation

    Lors d’une chasse à l’homme, avant la préparation d’une bataille, ou avant de se lancer dans une expédition risquée, etc.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.


Réalisation > Surprise !

    — Mouvement cyclique du poignard du méchant s’approchant dangereusement du visage du héros qui finit par le repousser

    & variantes


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Comique de répétition
    — Gag cartoonesque
    — Gag cartoonesque | Personnage noirci ou aux vêtements déchirés de manière artificielle après une explosion
    — Gag cartoonesque | Voiture coupée en deux
    — Observent en catimini, les yeux ou les têtes dépassant à l’unisson
    — Pile poil | Ballon qui aterrit en plein sur la table du p’tit jéj’
    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Véhicule en panne
    — Zone interdite

Scénario > Élément

    — Sanction disciplinaire | Passage au trou

    Contexte prison ou contexte militaire

    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cache qu’il/elle a été mordue ou contaminée
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Mini flashback qui permet au héros de se ressaisir au moment décisif

    Lors du combat final en général


Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Opération militaire désignée par un nom de code idiot

    ou projet militaire, nom de base secrète, etc.

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Méthode de pro | Chant d’entraînement de militaires

    Le sergent instructeur crie à tue-tête une ligne du chant, reprise en chœur par le groupe de militaire au pas de course.

    — Perm’ sucrée

    Peau d’balle et variété.

    — Troufion ou aspirant troufion qui fait le mur

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — L’équipe gagne d’un tout petit point au buzzer
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Scientifiquement non prouvé | Signe de connivence discret entre des personnes pourtant séparées de plusieurs dizaines/centaines de mètres

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Prostituée
    — Travestie
    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | Siffle une femme

Thème > Testostérone

    — Muscle | Entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Peau de vache | Sergent instructeur braillard

    L’archétype à la Platoon.

    — Référence à la taille d’une bite pour (s’auto)complimenter ou insulter

    Et variantes... Poids ou texture des couilles.

    — Stylé | Retient le bras d’un agresseur avant que son poing n’atteigne sa victime

    & variante main+couteau


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 41 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?