Arlette

Sauvez Francky
Arlette est serveuse au Mille-pattes, un restaurant routier. Elle mène une vie sans histoire et rêve de mariage avec Victor, chauffeur de poids lourds qui, lui, prétend avoir épousé la route. Elle est bien loin de se douter qu'à des milliers de kilomètres de là, à Las Vegas, un vieil homme qui se meurt, propriétaire du plus grand casino de la ville, cherche à retrouver l'enfant qu'il a eu dans les années cinquante, alors qu'il était militaire en France.
source synopsis et images : Katharina Renn Productions TF1 Films Production Les Films Flam
Fiche créée le 15 septembre 2022 et mise à jour le 29 août 2023
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
avec Christophe Lambert
  2 regards incrédules :
  1. La scène de l’orque, forcément.
  2. La chanson de Katty, « Je t’M ».

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • En gros, Arlette, c’est un pseudo conte moderne à un moment duquel on entend la chanson Pretty Woman, forcément. Pas de scénario, quelques fulgurances niveau dialogues (très peu), Ronny Coutteure et Martin Lamotte en seconds rôles plutôt sympa... C’est peu. Sauf que.
  • Sauf que, vers la fin du film (il faut quand-même tenir jusque-là), Franck (Christophe Lambert), en mauvaise posture après l’ouverture des hostilités avec des mafieux, se retrouve immergé dans le bassin où il avait l’habitude de donner de spectacles avec une orque. Celle-ci va alors l’aider en bondissant hors de l’eau et en frappant de sa nageoire le bras du dernier sbire laissé sur place, lui faisant échapper son uzi dans l’eau. L’arme est ainsi récupérée par Franck qui, juché sur son orque, émerge en mitraillant à tout va. Cette scène rattrape à elle seule tout le film et le fait passer de la note 3 - On s’est grave fait chier à la note 9 - Gros gros plaisir de ciné.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 45  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Course-poursuite | Renverse des piles de... pour ralentir ses poursuivants
    — Émotion | Se débarrasse de quelqu’un pour le protéger

    En l’envoyant chercher un truc au moment de partir, en provoquant une engueulade, en mettant en scène des propos blessants totalement injustifiés, etc.

    — En toute discrétion | Un personnage encourage à distance et à voix basse l’action d’un autre personnage
    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Se tamponne/s’éponge le front avec un mouchoir après une grosse frayeur
    — Sort la tête de la salle de bain, le rasoir à la main et le visage tartiné de crème à raser
    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Tension | Lève un pan de veste pour montrer une arme

    Méthode certifiée par tous les gros bras de l’univers connu pour forcer quelqu’un évoluant dans un lieu public, à les suivre bien gentiment, sans faire de foin.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.


Personnage > Citation

    — Menace | « T’es morte... ! »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Rassure | « Il ne t’arrivera rien, je te le promets », « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.


Personnage > Interprétation

    — Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.


Personnage > Méchante

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme une bleue

Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Diseuse de bonne aventure / voyante
    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.

    — Foule en délire | Bagarre de collégiennes, lycéennes, taulardes

Réalisation

    — Embuscade | Voiture à l’arrêt devant, voitures qui arrivent à l’arrière et sur les côtés
    — Fin | Éclat de rire
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Gros plan | Chiffres des étages qui défilent dans l’ascenseur

    Vous êtes ici

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Ouverture | Générique « Balade en ville »

    Succession de plans de vues de rues, d’enseignes, de gens qui vivent leur vie, de circulation etc. Le tout accompagné d’une musique pêchue.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Séquence shopping

    Implique souvent des femmes, des vêtements, des poches en papier rigide de plus en plus nombreuses, un montage cut et une musique pop.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Voix off | Lecture/écriture d’une lettre

Réalisation > Surprise !

    — Surprise | Portes d’ascenseur qui s’ouvrent sur une ou des méchantes amassées sur le palier

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag cartoonesque | silhouette humaine gravée dans le mur ou dans le sol après un impact
    — Parle franglais

    My tailor ize ritche

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Tripot ou casino

Scénario > Dialogue

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Mort | Entraînée dans les abysses

    Un p’tit plouf et puis s’en va...

    — Reconstitue son ancienne équipe

    Appelle ou va voir une à une ses anciennes comparses pour les convaincre de faire un dernier coup.

    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.


Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes

    — Partage ses souvenirs/traumatismes de combat

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Prostituée
    — Vieillophobie sexiste

Thème > Sens moral

    — Karma | Ceux ou celles qui n’ont pas cru à l’imminence de la catastrophe, ont cherché à en tirer profit ou en sont à l’origine en sont finalement victimes

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Image dégradante | Tombe en pâmoison devant un bijou

    Pour les poules, c’est les asticots ; pour les femmes, une bague de 20 carats.

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Tombe en pâmoison devant la bague de fiançaille de sa pote
    — Violence sexuelle | Claque le cul d’une femme

    Oh bon, ça va, rien de méchant, hein !


Thème > Testostérone

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 45 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

bonjour
je désirerai avoir le titre ou l’interprète d’une musique qui est passé dans ce film « Arlette »
la musique passe lorsque josiane balasko et christophe lambert dance le slow en boite.
la musique c une femme qui chante et o refrain je croi ca fait : "je t’aime.... je t’aime... je taime... je taime... whhouuuaaahouuuhaahou... je taimeee

 »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?