x

Allô maman, c’est Noël

Toujours plus loin, plus fort, plus vite. Jusqu’au bout de l’extrême limite...
Les deux enfants de la famille Ubriacco ont grandi et parlent normalement, suffisamment pour réclamer un chien pour Noël. Ils en auront deux : Rocks, un corniaud sauvé de la fourrière et Daphné, une caniche raffinée appartenant à Samantha, l'entreprenante patronne de James. Opposés en tout, Rocks et Daphné nous livrent leurs commentaires à chaud.
Titre original : Look Who’s Talking Now !
source synopsis et images : TriStar Pictures
Fiche créée le 12 octobre 2022 et mise à jour le 16 octobre 2022
| 3
  1. Sir Charles Barkley !!!!
  2. Certains dialogues en VF.
  3. La scène du rêve commun.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal

Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

    — Bagarre | Court en se tenant le bras après une chute

    Bizarrement, un personnage qui chute à terre se relève souvent en se tenant l’épaule, jamais le genou ou la hanche.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Se fait draguer
    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé, rangé dans une boîte
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
     ? | Hanté·e par des souvenirs traumatisants
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Menace | « Ne m’oblige pas à... »

    Te tuer, faire ça etc.

    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes


Personnage > Méchant·e

    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo


Réalisation

     ? | Caméo
    — Écran partagé

    Dialogue de téléphone, scène de cambriolage cool, effet suspense, etc.

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Passage musical
    — Habillage | Placement de produits
    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Ombre aperçue depuis l’intérieur de toilettes publiques par l’ouverture située sous la porte

    Ou chaussures (et ce qui est au bout) que l’on voit passer/s’attarder

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Objet | observé minutieusement, qui pourrait révéler un indice ou receler un secret

    Un mystérieux médaillon en or, un fragment de métal inconnu, du mucus verdâtre, etc.

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Aaaah, ce petit air au piano en arrière-plan sonore des scènes qui se passent au restaurant

    Une certaine idée du raffinement

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Musique | Saxophone romantique

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !
    — Tension | Accueilli·e dans sa propre maison par une vieille connaissance, confortablement installée

    Généralement enfoncé·e dans un fauteuil, dans l’obscurité et généralement pour solder un règlement de comptes...
    & variantes : peut être un·e inconnu·e et pas une vieille connaissance.

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Est bourré·e ou drogué·e (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Est éclaboussé·e par un fluide

    Ou plus généralement recouvert·e.

    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humilié·e, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Gag avec la police
    — Gag avec un animal
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Voix Tic et Tac

    Voix très aiguë, comme celle de Tic et Tac.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique

Scénario > Dialogue

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Chirurgie esthétique
    — Critique de la bureaucratie
    — Localisation de coup de téléphone
    — Référence grossière à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — Trahi·e par : un éternuement, une sonnerie de téléphone, un objet qui tombe, etc.

    & variantes


Scénario > Situation

    — Détresse médicale | A besoin d’urgence de son inhalateur contre l’asthme
    — Menace | Impliquant la bite et/ou les couilles

    Comme si y avait pas d’autres trucs qui dépassaient...

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Tension | Mutinerie

    Fallait que ça pète, avait été prévenu·e pourtant.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !


Thème > N’importe quoi

    — Audio | Bruit de pneus qui crissent sur le sable

    & variantes... boue ou neige par exemple.

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Stylé | Prend une graaaande inspiration avant de revenir à la vie

    Le cœur s’est arrêté depuis 8 min ? pas grave, on prend un grand bol d’air et tout est oublié.

    — Trop con·ne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Grossophobie
    — Parler petit nègre

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Harcèlement sexuel | James Bond | Congédiée comme une esclave

    Ou un objet.

    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Tenues légères

Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
     ? | Méthodes musclées
    — Brutasse | Tire un type hors de sa voiture par la fenêtre de sa portière

    Et c’est pas pour lui venir en aide.



Voir les 35 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 22000000 $)

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

  • Oooooh putain un début la Belle et la Bête en prises de vue réelles et ooooooh putain des animaux qui parlent (et ooooh putain c’est fait de manière très grossière)... Le volume 3 des aventures de la famille Ubriacco part fort : pour rompre la monotonie, on a décidé de faire parler les chiens. Par contre on retrouve toujours cette propension au remplissage... Les auteurs n’ont rien à dire, un bébé ou un chien qui parle est une fin en soi.
  • Toutefois, Allô maman, c’est Noël peut se montrer parfois drôle (le flashback « Je voudrais une plus grosse poitrine » qui vient répondre à une interrogation sur les rêves de gosses... c’est à peu près tout) mais surtout hallucinant. Niveau dialogue, les blagues envoyées à la volée par la gamine sont de cet acabit : « Toc-toc... - Qui est là ? - Un transsexuel » ; l’humour de chien n’est pas en reste : « Je suis un chien de race taquouère » ou le croquignolet « Ta mère devait beaucoup aimer son cousin »... ; on a aussi l’évocation du Père Nathanaël, cousin juif du Père Noël ou une redite de la chanson du pot de l’épisode 2 cette fois avec la petite sœur... Puis le film finit de partir complètement en couille au cours d’une séquence où James (John Travolta) et Mollie (Kirstie Alley) se retrouvent en rêve (« ça doit être un rêve où on sait qu’on est en train de rêver »... Merci James) qui se conclut par la dissolution de Samantha D’Boone - Samantha De Bonne en VF - (Lysette Anthony), la némésis de Mollie. Ne restent d’elle que de faux nichons temporairement figés dans les airs avant de s’écraser au sol. Ploup ! Ploup !
    En bref Allô maman, c’est Noël, c’est nul comme il faut.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?