Alien vs. Predator

Ennui vs. Désenchantement
Une mystérieuse onde de chaleur, émanant du cœur de la banquise, se propage à travers l'Antarctique. Pour étudier ce phénomène, Charles Bishop Weyland finance une expédition scientifique pilotée par Alexa Woods. L'équipe découvre une pyramide renfermant des vestiges de civilisations aztèque, égyptienne et cambodgienne. Constituées d'un labyrinthe de « chambres », les issues se referment brutalement sur plusieurs membres de l'expédition. Des Predators retiennent captive une reine Alien dont ils livrent les descendants aux jeunes Predators lors de rituels.

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Des choses gentillesà dire parce que je suis cool :

  • L’esthétique du satellite en ouverture du film ;
  • Les décors. L’environnement polaire, quoique pas suffisamment exploité, est sympa, à l’image du village abandonné. La pyramide est plutôt chouette globalement ;
  • Des idées pas inintéressantes en soi mais plombées direct parce que la flemme... On se dit : on a deux chouettes bestioles, ça suffira.

Et beaucoup beaucoup de passages « Oh là là ! » et/ou « Hahaha ! » (au choix et dans le désordre) :

  • L’appel urgent pendant que l’héröine gravit une casacade de glace : vite, répond et met ta vie en danger !
  • L’hélico et le mec qui cause en haut de la cascade restent hors d’yeux et d’oreilles ;
  • Je n’ai rien compris à la démonstration de l’archéologue expliquant la nature de la découverte du satellite de Weyland et devant être la 1re des pyramides ;
  • L’entraînement de 3 semaines qui se trarnsforme en 3 règles simples : quelle meilleure préparation pouvait-on espérer ?
  • La découverte surprise du village équipé d’un port à baleinier, comme si ce type de construction pouvait être ignorée ;
  • Ooooh, ce logo Weyland réalisé avec WordArt !
  • Quelle bonne idée de se séparer dès l’arrivée dans le village fantôme alors que c’était la 1re des 3 seules règles régissant toute l’expédition ;
  • Ces Predators sont soit ultra badass, soit nul de chez nul comme lors du 1er combat (ça devait être un ceinture jaune probablement) ;
  • Pas mal le booemrang-couteau qui découpe 2 aliens sans être plus que ça affecté par leur sang semi-solide à base d’acide moléculaire corrosif à l’excès ;
  • Vous avez noté vous aussi : c’est bien foutu dans la pyramide, y’a même des petites marches pour les humains ;
  • La vache, des Predator en caoutchouc : ça c’est ultra flippant !
  • Le pire archéologue de tous les temps qui opère des fouilles avec ses mains grasses…
  • Le rite de passage des ados Predator... l’hypothese la moins crédible de l’univers ;
  • Ces pièges super élaborés et mega complexes dans la pyramide ; je ne parviens toujours pas à comprendre l’intérêt pour ses bâtisseurs de s’être pris la tête à ce point en terme d’architecture ;
  • La théorie du calendrier décimal inspirant on ne sait pour quelle raison obscure l’idée d’une reconfiguration de la pyramide toutes les 10 minutes !
  • Le type tombe sur des écritures antiques au détour d’un couloir : et figurez-vous, ça tombe bien parce qu’en les déchiffrant à la volée (c’est un professionnel) il lit pile l’info cruciale parmi toutes celles à disposition ;
  • Et pourquoi pile 100 ans plus tard, comme si tous les calendriers de l’univers se calaient sur un des nombreux calendriers en cours dans notre monde ?

Bon sang que c’est mal filmé... même la sortie d’abdomen de l’alien est si mal fichue qu’un gosse se tartinant un bout de brioche au chocolat foutrait plus les jetons. Ou l’arrivée du vaisseau du Predator sur terre… Je répète pour ceux du fond qui n’écoutent rien : « le vaisseau du Predator arrive sur terre » ; ça devrait être quelque chose, non, on devrait être fasciné ou faire dans son froc ; alors que cette scène est pourtant filmée comme le taxi de Oui-Oui revenant de la gare.
La musique est à l’avenant : elle se donne des grands airs. De loin, la nuit derrière un tas de sable par temps de brouillard, on pourrait s’y tromper. Mais non en fait : c’est de la merde.

Quel tâcheron ce Paul WS Anderson quand-même (et ce final d’un mièvre et d’un mou...)



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 63repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Intimité | S’isolent sur une terrasse, un balcon, tandis qu’à l’intérieur une fête bat son plein. Ou inversement.

    Moment romantique, conversation à cœur ouvert, etc., etc.

    — N’importe quoi | Se séparent de manière absurde

    Les personnes qui composent un groupe en danger ne trouve rien de mieux à faire que de se séparer pour mieux se faire dégommer, alors que c’est vraiment la dernière chose à faire.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Scientifique/enquêteur/écrivain qui s’enregistre sur dictaphone
    — Soudoie un personnage pour obtenir un renseignement

    Avec des billets, des beignets ou autres.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Suspense | Chuchote une réponse/une information à l’oreille

    Alors qu’il n’y a personne autour.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Enfant ou ado tête à claques
    — Maladie | Est atteinte d’une maladie incurable
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !

Personnage > Citation

    — Déclare | « Je veux un avocat ! »
    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Menace | « Joue pas les héros ! »
    — Prévient | « Courrez ! »

    Là, y’a plus le temps de bavasser, faut y aller fissa !

    — Prévient | « Faut pas rester ici ! » / "Faut y aller !" / "Tirons-nous d’là !" / « On n’a plus le temps, viens ! »

    Seule une inconsciente tenterait encore de sauver leur collègue dans cet enfer...

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Coolitude | Se recentre en réparant un véhicule de collection

Personnage > Interprétation

    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...


Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — Ruse | Profitent d’une visite guidée

Personnage secondaire

    — Meurt en mitraillant en l’air
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...

    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Gros plan | Inserts d’éléments naturels

    Feuille qui bouge, goutte qui tombe, animal qui vit sa vie...
    Peut servir à poser le décor mais aussi, en termes de narration, à poser le rythme, à indiquer une ellipse.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Placement de produits
    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Ouverture | Survol à basse altitude de vastes éléments naturels
    — Plan | De satellites en orbite

    Et vas-y que je te wooshe, et vas-y que je te pioupioute.

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Fond vert dégueulasse
    — Tension | Victime traînée soudainement hors champ/dans l’obscurité

    On me voit, on me voit plus.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Vue subjective | de victime potentielle

    Cadrages de murs, de plafonds, de bosquets. Mouvements de caméra secs. Accompagnés parfois de bruits inquiétants ou des halètements de la personnes à travers les yeux de laquelle on suit l’action.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Le crâne, élément d’architecture ou de décoration d’intérieur
    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Ambiance | Portes automatiques qui font « Pshiiiii... »

    Histoire de montrer qu’elles sont automatiques. Elles peuvent aussi faire « Wooosshhh... » ou « Haaaaaan... ».

    — Ambiance | Toutes les lampes sont allumées

    Un séjour moyen c’est, deux plafonniers, cinq ou six appliques murales et quatre lampes de chevet. Sans compter que les lumières du couloir sont aussi allumées. Et ce même quand la maison a été assaillie par des méchants.

    — Caméra dissimulée dans un nounours
    — Gri-gri, porte bonheur, manie ou superstition

    Peut donner de l’épaisseur à un personnage... ou pas

    — Mort hors-champ | Gerbe de sang qui éclabousse un mur, une vitre...

    Ça c’est de la suggestion vieux...

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Décors

    Colonnes en polystyrène, rochers en mousse, porte blindée en carton, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Représentation 3D (en fil de fer) d’un lieu ou d’un objet

    Le plan d’une base qui sera attaquée ou infiltrée, d’un objet de haute-technologie, etc.

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin

    — Tension | Compte à rebours
    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son métallique qui accompagne un jumpscare
    — Hallelujah de Haendel pour accompagner une révélation/découverte

Réalisation > Surprise !

    — Enlevée (par une bestiole) depuis le plafond

    & variante : enlevée depuis le ciel... Avec un personnage qui laisse une fois de plus dans les mémoires cette image de jambes pédalant dans le vide.

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | Ouf, c’est juste une proche qui passe par là

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag avec la police
    — Vomi (gag)

Scénario > Dialogue

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Phrase-choc
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Énigme pour maternelle grande section

    En 3 lettres, qui commence par L et se termine par T : « On aime y dormir ».

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Mort | Entraînée dans les abysses

    Un p’tit plouf et puis s’en va...

    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Scène de douche quasi publicitaire

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    A toujours un côté poseur, publicitaire, affecté. Le personnages ne se mouche pas dans ses doigts, ne grimace pas quand le jet d’eau lui éclabousse la tronche.
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Comme par hasard | Va chercher quelque chose mais tombe sur un objet ou une information qu’il/elle n’aurait pas dû voir
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Bagarre | Futurs membres d’une équipe de choc recrutés aux quatre coins du monde

    Généralement c’est un milliardaire qui recrute.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.

    — Engueulade | Se fait remonter les bretelles par sa/son supérieure (et amie)

    Merde alors, c’est vrai, quoi !

    — Piégée à cause de la tempête
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Réussit à franchir in extremis une porte qui l’aurait enfermée

    En glissant en-dessous ou en sautant au centre de ce qui reste d’ouverture.

    — Tension | Suspendue dans le vide
    — Toilettes | Conversation

    L’endroit où et se font et se défont rois et reines.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Menaces qui bipent sur un écran radar

Thème > N’importe quoi

    — Non-suspension d’incrédulité | Décrypte une écriture inconnue sans problème aucun

    On nous dira bien que tel élément est semblable à ce qu’on trouve dans une autre culture mais bon...

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Non-suspension d’incrédulité | Personnage ou objet qui arrive dans le cadre sans jamais avoir été vu ou entendu avant

    Et ce n’est pas Blue thunder en mode furtif...

    — Non-suspension d’incrédulité | Pourquoi les extraterrestres sont-ils toujours humanoïdes ?

    Statistiquement, ça doit pas être trop ça. Faudrait voir sur Wikipedia.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme

Thème > Testostérone

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 63 ingrédients et les 2 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?