Aladdin

Genie, Genie, who are you ?
1986... Il était une fois Al Hadin, jeune garçon de quatorze ans qui, pour se faire un peu d'argent de poche, travaille l'après-midi chez un brocanteur. Il découvre un jour une vieille et jolie lampe. Il décide de la nettoyer. Tout d'un coup, alors qu'il la frotte, un géant habillé bizarrement en sort. C'est un génie aux ordres d'Al Hadin. Au début tout va bien et notre ami épate tous ses copains. Mais les ennuis commencent car il suscite la jalousie de Monty Syracusa, le chef de la mafia, et la curiosité de la police.

Titre original (ou alternatif) : Superfantagenio
source synopsis et images : Italian International Film The Cannon Group Golan-Globus Productions
Fiche créée le 16 septembre 2022 et mise à jour le 29 août 2023
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  • La séquence voiture qui vole / sauvetage de type balancé d’un immeuble en construction par des mafieux fait son petit effet.
  • Une histoire de kidnapping sortie de nulle part et qui ne va nulle part.
  • Le final avec la sortie des héros en tapis volant bientôt pris en chasse par des hélicoptères.

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Un peu comme Kazam des années plus tard, Aladdin, passé le délire (quand même très agréable) de voir un gros bonhomme sympa (ici Bud Spencer) dans des tenues ridicules aider un ado maigrichon à s’épanouir et faire les gros yeux aux méchants, bin c’est un peu plan-plan. Après, voilà, c’est pas bon, mais voir Bud Spencer boire un saladier de bière et avoir l’occasion se trémousser en chantant les yeux fermés Genie, Genie, who are you ? Genie, Genie, where are you ? There is no need to fight. (No, not do fight) It is always right. (Is right, get it ?) Just call the Genie. (And I’ll be there, bringing peace to the world.), ça fait toujours plaisir.
  • Après niveau morale, beaucoup de choses sont quand-même assez limite. Al Haddin est quand même un sacré p’tit merdeux qui semble n’avoir de considération pour personne, ne se remettra jamais en cause, ne cherchera pas à changer. Ça change des passages moralisateurs habituels, ce qui est plutôt un bon point... même si ça semble être totalement involontaire.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 38  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Les personnages sont si détestables, nocifs qu’on a vraiment envie de les voir crever

    Tant de conneries dans un si petit corps, ça laisse perplexe : en tout cas, sa mort ne sera pas une perte pour l’humanité.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Coolitude | Couvre de sa veste les épaules d’une femme
    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentilles et méchantes, la/le méchante fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Stylé | Fais demi-tour d’urgence au mépris de la circulation

    Soit au frein à main (stylé), soit en prenant toute la route pour tourner (classique), à grands renforts de crissement de pneus.

    — Stylé | Se fait allumer sa cigarette / allume la cigarette de quelqu’un
    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Commente | « Toutes (ou tous) les mêmes »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Retourne les paroles du ou de la méchante/d’un ou d’une rivale contre lui/elle
    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage > Interprétation

    — Regard incrédule

Personnage secondaire

    — Petits voyous Disney Channel

    Bande de petites frappes à laquelle on ne croit pas une seconde : un leader au duvet naissant, un side-kick qui tope à toutes ses vannes nulles et une suite bigarrée dont les seules ambitions est de chourer les bonbecs et l’argent du déjeuner du héros.

    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches
    — Pom-pom girl

Réalisation

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Placement de produits
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Travelling circulaire inutile

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Toutes les lampes sont allumées

    Un séjour moyen c’est, deux plafonniers, cinq ou six appliques murales et quatre lampes de chevet. Sans compter que les lumières du couloir sont aussi allumées. Et ce même quand la maison a été assaillie par des méchants.

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Bagarre | Carte d’état-major pour faire un point de situation

    Lors d’une chasse à l’homme, avant la préparation d’une bataille, ou avant de se lancer dans une expédition risquée, etc.

    — Enquête | Mur recouvert d’indices et de coupures de journaux

    & des cartes dans lesquelles sont épinglés des fils, des photos, etc.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Bruitage d’apparition/disparition/téléportation

    Au synthé naturellement.

    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient une gentille est en fait... celle d’une autre gentille !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Coups en rafale

    Une main, trois têtes alignées ; un mouvement, trois gifles.

    — Déconcentré par une femme usant de son charme (ou par sa simple présence) lors d’une action de précision

    De quoi déchirer un tapis de billard et déglutir bruyamment.

    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Gag cartoonesque | Personnage étranglé exagérément
    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.


Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Deus ex-machina
    — Oh non ! Le meilleur joueur de l’équipe est blessé en cours de jeu !

    Laissant l’occasion au gringalet que l’on suit depuis le début l’occasion de gagner le respect de son entourage.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Loose | Se fait larguer sur répondeur/messagerie
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Suspendue dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Accessoire | Objets qui scintillent trop

    Beaucoup, beaucoup, beaucoup trop.

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Image dégradante | Employée pour servir lascivement

    Un mélange entre employée de maison, escort et prostituée.

    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Outrage sexiste | Siffle une femme
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 38 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?