Agent destructeur

Menace toxique en haute mer
Le capitaine Matt Hendricks et le Dr Linda Christian sont enfermés dans un sous-marin avec des terroristes russes qui menacent de lancer un virus chimique sur le territoire américain.

Titre original (ou alternatif) : Agent Red

Des choses gentilles à dire sur ce film

Les années 2000. Les actioners ont connu leur heure de gloire depuis longtemps et ne reste en écho du gros boom du tournant 1980-1990 qu’une poignée de grandes figures désœuvrées et l’aubaine d’un marché du dvd en pleine expansion, qui comme la VHS en son temps, peut fournir un beau filet de sécurité, voire une fin en soi. Et voilà notre Dolph Lundgren à l’affiche d’un Agent destructeur réalisé par Damian Lee, surtout connu pour Abraxas, puis par le très prolifique Jim Wynorski auteur des sympathiques the Lost empire et Deathstalker II qui a pris le relai pour boucler/retourner 40 minutes en trois jours...
Sympathique Agent destructeur l’est pas des masses. Il n’est pas désagréable ni puant pour autant. Il est juste globalement chiant malgré un pitch situé dans la lignée de Piège de cristal puis de Piège en haute mer.
En gros, fin de la guerre froide oblige, les Russes sont à présent nos copains, mais passif oblige, ça reste des grosses brêles qui ne peuvent pas se démerder sans nous. Du coup, à qui font-ils appel lorsque le virus qu’ils nous ont chouré des décennies plus tôt risque de tomber aux mains d’un groupe de dangereux terroristes ? Aaaaah si les ricains n’étaient pas là.
Le capitaine Matt Hendricks (Dolph Lundgren) a donc pour mission d’assurer la sécurité du sous-marin chargé de la rétrocession du virus, supervisée par le docteur Linda Christian (Meilani Paul), son ex copine caractérisée au bulldozer à coups de répliques à la con plus couillues que celles de son ancien amour. Aussi sûr que les terroristes russes attaqueront le sous-marin, obligeant Matt à jouer à cache-cache et à piquer des oreillettes, les deux protagonistes se rabibocheront avant la fin du film.
C’est d’ailleurs une des meilleures scènes du film qui, dans l’ensemble, se résume à pas mal de blabla et pas mal de combats mous ponctués par des « attention Matt, derrière toi » de Linda se débattant mollement entre les mains d’un méchant. En effet, le final voit Linda annoncer deux fois (parce que le vilain en chef (Alexander Kuznetsov) qu’on a cru mort est revenu entre temps) qu’elle a repris le contrôle du sous-marin ET qu’elle se remet avec son ex du même coup pour le plus grand bonheur de son interlocuteur et du poste de contrôle avant de lancer une proposition polissonne à Matt pour les heures qui les séparent de leur rapatriement. Six heures de baise dans un sous-marin sombre truffé de cadavres de courageux marins empoisonnés et de vilains terroristes criblés de balles et abritant de surcroît un virus mortel, c’est sûr que ça donne envie.
Notons aussi dans les bouffées archétypales mais complètement à côté de la plaque une scène où le méchant et Dolph se battent à coups de dictons par talkie/oreillette interposés.
C’est à peu près tout.
Dans le même ordre d’idée autant voir Interceptor (2022) qui est tout aussi crétin, peut-être même un peu plus, et surtout bien bien plus pêchu.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 49  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Figurante qui en fait des caisses lorsque son personnage meurt
    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Coolitude | Donne un bisou pour guérir un bobo

    Soit ça, soit souffler sur un bobo, les deux sont efficaces, surtout si c’est papa ou maman qui s’en charge.

    — En toute discrétion | Se racle la gorge pour attirer l’attention
    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Interprétation | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Tension | Fouille les toilettes les unes après les autres
    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Est désolée d’apprendre la mort d’une personne

    ‒ « Votre femme ne vient pas avec vous. »
    ‒ « Non... Elle est morte il y a 3 ans. »
    ‒ « Oh, je suis désolé. »

    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Déclare | « Que Dieu vous/nous/te protège/garde/vienne en aide etc. »
    — Précise | « Rien de personnel »
    — Rapporte | « Il y a eu des complications »
    — Rassure | « Tu lui diras toi-même »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Caractère | Baroudeur désabusé
    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.


Personnage > Méchante

    — Le/la méchante abattue un peu plus tôt se relève pour un dernier frisson
    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.


Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Garde ou sbire neutralisé par derrière

    Pendant qu’il fume une cigarette parfois même, l’imprudent...


Réalisation

    — Grammaire | Plan du capitole, de la Maison blanche et autres sites officiels

    Avec accessoirement un drapeau qui flotte ou deux coups de trompette solennelle.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Compte à rebours
    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »

Réalisation > Surprise !

    — Surprise | Main ensanglantée qui s’aplatit brusquemment sur une vitre

    Et qui couine légèrement en glissant vers le bas.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Groggy, lève la tête un court instant avant de la laisser retomber lourdement
    — Neutralise/évite sans s’en rendre compte l’agresseur qui s’approche de lui en tapinois
    — Personnage supposément borgne qui, sous le coup de la surprise, soulève son cache-œil

    Gag


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister en VO, monsieur en VF, et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Amputation pour stopper une contamination
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Indiennes, c’est vraiment les plus fortes
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américaines, c’est vraiment les plus fortes
    — Langage morse
    — Scène de douche quasi publicitaire

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    A toujours un côté poseur, publicitaire, affecté. Le personnages ne se mouche pas dans ses doigts, ne grimace pas quand le jet d’eau lui éclabousse la tronche.
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Doit faire équipe avec son ex
    — Infiltration | Enfile la tenue d’une méchante
    — Opportuniste | Récupère un talkie-walkie sur le cadavre d’un méchant
    — Plus de réseau téléphonique

Scénario > Situation

    — Bagarre | Seule une nana peut foutre une branlée à une nana

    Il faut systématiquement une femme dans l’équipe pour pouvoir foutre sur la tronche de la femme de l’autre camp.

    — Menace | Impliquant la bite et/ou les couilles

    Comme si y avait pas d’autres trucs qui dépassaient...

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Menaces qui bipent sur un écran radar
    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes

    — Répond | « Affirmatif !/Négatif ! »

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Licence audio-visuelle

    Raccourcis narratifs générateurs d’incohérences du type :
     Reportage diffusé en direct qui semble avoir été tourné avec plusieurs caméra et avoir fait l’objet d’un montage...
     Images captées par des caméras de surveillance que l’angle de prise de vue rend inexistantes
     Images du films utilisées à l’intérieur d’un reportage

    — Topo de mission de dernière minute

    Exemple type : discours introduit par un « Les gars je vous rappelle pourquoi on est là » livré dans un camion stationné à deux mètres du portail du repaire que nos gaillards ont prévu de prendre d’assaut.


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
     ? | Vole un talkie-walkie à une méchante et défie la personne qui est à l’autre bout
    — Bagarre | Fait voler ses geôliers/ses assaillants dans les airs en écartant brusquement les bras
    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Passion | Pulsion sexuelle féminine

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 49 ingrédients et les 4 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?